AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
« The Nephilim and teddy bear » Emrys


 


Partagez|

« The Nephilim and teddy bear » Emrys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

« C'est l'essaim des Djinns qui passe, et tourbillonne en sifflant. »
That's my name, deal with it
Let it all burn

▐†▌Age : 22
▐†▌Messages : 454
▐†▌Nom Réel : Shaÿra
▐†▌Musique : Louie Louie, Iggy Pop - Ta fête, Stromae - Depuis le début, 30 STM - P!nk, Timebomb Nickleback, Savin' Me - The Monster, Eminem&Rihanna - Attack, 30 STM - What's my age again?, Blink 182 - The Phoenix, Fall Out Boy - Sexxx Dreams, Lady GaGa

▐†▌Citation : Est-ce de ma faute si notre père a fait les hommes moins puissants que Lucifer ?

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« C'est l'essaim des Djinns qui passe, et tourbillonne en sifflant. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: « The Nephilim and teddy bear » Emrys Ven 20 Fév - 10:21


The Nephilim & the teddy bear
Emrys & Shaÿra



Muirlands, le quartier démoniaque mais surtout, le quartier que Shaÿra chérissait tout particulièrement. Il y avait tout ce qu'elle aimait ici. Depuis que tout le monde avait été renvoyé sur cette Marche intermédiaire, la Djinn y passait tout son temps. Encore plus qu'avant. D'abord, le siège de son entreprise la Bloomsday Inc, son bébé, son empire de technologie y était implanté. Ensuite, il y avait le Regency, l'hôtel de sa mère où travaillait Minka, sa cousine. Et puis... C'était l'un des seuls endroit de la ville à ne pas avoir été transposé à une ère primaire. La Djinn vivait initialement dans le vieux San Diego. Mais depuis que son immeuble était devenu un château fort, elle avait décidé d'élire domicile dans l'une des suites de l'hôtel familial.

Les journées de Shaÿra étaient sensiblement les mêmes depuis quelques temps. Depuis que Minka lui avait fait ouvrir les yeux sur sa condition de Faucheuse et que le Néant avait été vaincu, le crâne de la Djinn était à deux doigts d'exploser. Comme si elle avait été plongée dans l'obscurité durant des mois et que d'un coup, quelqu'un avait ouvert les rideaux. Elle se sentait perdue. Loin d'être de nature à se laisser abattre, la brune s'était donc plongée dans le travail. L'entreprise n'était pas au beau fixe car avec ces histoires de quartiers historiques, le marché de la technologie ne s'était jamais porté aussi mal. Rien de bien grave pour cette femme d'affaire acharnée.

La journée avait été riche en émotion. La brune avait enchaîné les rendez-vous, avait manqué de s'endormir lors d'une réunion et avait finalement décidé d'aller se détendre du côté du centre commercial. Déambuler parmi les divers magasins avait le don de la détendre. Mais son habitude journalière l'avait mené tout droit au starbucks de l'édifice. Il était grand et à cette heure ci, peu fréquenté. Une aubaine pour Shaÿra qui venait ici pour travailler. Mais lorsqu'elle arriva dans le café, quelqu'un attira son attention. Enfin c'était plutôt quelque chose en fait. Une peluche. Une énorme peluche. Un ours, en plus ! Malgré l'air strict que lui donnait sa jupe droite et son chemisier, la Djinn eut une moue enfantine. Elle n'avait jamais vu ça. D'ailleurs les quelques clients du starbucks lançaient des œillades à l'homme dont le visage était caché par la tête de l'ours. La brune affectionnait particulièrement les peluches. Elle avait grandi dans un orphelinat, avait été rejetée par les autres dès la découverte de son pouvoir, et n'avait donc jamais profité de son enfance. Alors elle s'était rattrapée en se découvrant une passion secrète pour les peluches.

Curieuse, Shaÿra décida de s'approcher, histoire d'apercevoir le visage de l'homme qui tenait l'ours. A la vue de ce dernier, elle sembla surprise. Les traits du brun lui étaient familiers. L'espace d'un instant, ses sourcils se froncèrent. Où l'avait-elle vu ? Soudain, un éclair illumina ses pupilles émeraudes. C'était l'homme qui avait fichu sa robe en l'air en lui versant son café brûlant dessus. Comment aurait-elle pu l'oublier ? Shaÿra était restée particulièrement calme ce jour là, ce qui relevait du miracle. Ils avaient brièvement discuté mais la Djinn avait filé. Dans ses souvenirs, il était sympathique. Mais que faisait-il ici avec cet ours ? La Djinn ne s'en était pas rendue compte mais cela faisait déjà quelques secondes quel fixait le brun de là où elle était. Et visiblement, elle s'était faite repérer. Elle s'avança un peu plus dans sa direction après lui avoir accordé un bref sourire.

« Excusez moi mais... C'est votre passe-temps de venir ici pour renverser votre café sur les gens et pour... Vous baladez avec un ours en peluche géant ? » questionna-t-elle sur un ton qui se voulait léger. Quel était ce drôle de personnage ? Peut-être était-il cinglé. Surtout qu'il n'avait pas vraiment l'allure de quelqu'un qui se passionnait pour les peluches. La curiosité de Shaÿra se lisait à travers le regard qu'elle posait sur l'homme en question. Cette ville réservait décidément bien plus de surprises qu'elle ne l'aurait cru.

© Grey WIND.



I finally found myself
On the ground I lay, motionless in pain. I can see my life flashing before my eyes. Did I fall asleep ? It is all a dream ? Wake me up, I'm living a nightmare. Three days grace
Revenir en haut Aller en bas

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « The Nephilim and teddy bear » Emrys Sam 21 Fév - 16:56


Il ne semblait pas à Emrys qu’il avait déjà fait un truc aussi humiliant dans toute sa vie, et pourtant il avait déjà plus de cinq siècles au compteur. D’ordinaire, il n’avait rien contre le fait que tous les regards soient braqués sur lui, mais pour son look, son exceptionnelle beauté ou encore ses accessoires de marque qu’il affichait sans vergogne dès qu’il sortait de chez lui. Pas parce qu’il était assis avec une peluche géante sur les genoux comme la version uncut d’un documentaire sur les pervers. Il avait déjà vu trois mères de famille éloigner leurs gamins de lui d’un air méfiant alors que si elles avaient pris la peine de lui poser la question, il aurait pu les rassurer sur le fait qu’il n’avait pas plus envie qu’elles que leur marmaille s’approche de lui à moins de trois mètres. C’était d’ailleurs aussi pour ça qu’il n’aimait pas ce genre d’endroit familial et ouvert à tous. Dans un bon vieux bouge des bas-fonds de n’importe quel quartier, il n’y avait pas de gamins, alors qu’ici, c’était la Mecque des hipsters et du café trop cher et pas bon. Enfin, ça c’était son petit côté grognon qui s’exprimait, évidemment. Et d’abord, pour commencer, il aurait pu ne pas venir ici, mais il s’y sentait un peu obligé. Déjà la première fois, il s’y était retrouvé pour rencontrer un client, tout simplement, et c’est vrai que c’était dur de trouver des coins sympas maintenant que les trois-quarts de San Diego avait fait un méchant retour en arrière, d’où le choix de la plupart des gens de rencontrer le Nephilim dans Muirlands.

Il lança un regard mauvais à un énième gosse qui lui tournait autour l’air de ne pas y toucher depuis quelques minutes et le gamin partit en couinant. Emrys commençait à s’impatienter et à se dire que Shaÿra ne viendrait probablement pas. Pourtant, il était sûr qu’elle était une habituée. Il était sûr de beaucoup de choses à son sujet, c’était probablement une déformation professionnelle, mais sa brève conversation avec elle, ce qu’il avait vu sur son ordi et enfin son instinct lui avaient permis de tirer certaines conclusions, dont les deux plus faciles : cette fille adorait les ours en peluche et elle venait souvent ici. Et comme la dernière fois il lui avait renversé son café – au prix où il coûtait, putain ! – sur la robe, ruinant ladite robe, l’ébouillantant au passage et manquant de ruiner aussi son ordinateur, il avait décidé de se racheter. Et en fait, c’était tellement peu habituel chez lui qu’il se demandait ce qu’il lui prenait. Il était du genre à hausser les épaules et à s’en foutre. Il faut croire qu’elle avait un don pour embobiner les gens et les faire devenir comme de la guimauve parce que c’était exactement comme ça qu’il se sentait.

« Dégage… » grogna-t-il à l’adresse d’une fillette qui tendait la main pour toucher l’ours en peluche.

Bon, peut-être que c’était parce que sa vie venait de drastiquement changer en même temps que le Néant avait disparu. Peut-être qu’à l’intérieur de son petit crâne, c’était le bordel. Avant, il était sûr de lui, savait exactement quoi faire et surtout ne pas ressentir, mais cet état d’esprit avait disparu, et il se sentait vide et seul, et ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait dire à qui que ce soit, « alala, le Néant me manque, j’étais bien avec lui », non, ça ne se disait pas. Alors il pétait les plombs, comme aujourd’hui, le Starbucks, l’ours en peluche et Shaÿra qui enfin venait de rentrer. Il crut qu’elle allait faire demi-tour et partir en courant, mais non, elle le rejoignit lentement, l’air de ne pas trop savoir que penser, et Emrys ne la comprenait que trop bien : lui non plus ne comprenait pas ce qu’il foutait là. Il lui adressa un grimace, poussa une chaise du pied pour qu’elle s’y asseye. En fait, elle avait l’air plus curieuse qu’apeurée. Elle n’était pas assez méfiante pour son bien, cette fille. Personne ne lui avait appris à ne pas adresser la parole aux inconnus qui lui tendait des nounours ou des bonbons ?

« C’est pour vous. Si vous pouviez le prendre tout de suite… Vous aurez l’air moins stupide avec que moi. Le gérant est à deux doigts d’appeler la police. »

Il se débarrassa enfin de la chose et émit un petit soupir de soulagement.

« Je m’en voulais pour la dernière fois et j’ai cru comprendre que vous aviez un truc pour les ours en peluche. Je m’en serais voulu de vous laisser une mauvaise impression à propos de moi. »

Son ton s’était fait un peu enjôleur malgré lui, parce que chassez le naturel et il revenait au galop, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas

« The Nephilim and teddy bear » Emrys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Boutique de Teddy Bear .
» I wuv you so much my wittle teddy bear (PV Nounours)
» Sweet Meeting [PV Teddy Bear ♥ ]
» Teddy Bear Ϟ N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas.
» You're my Teddy Bear ♫ - Liz Mayers
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum



IN NOMINE MENS ::  San Diego Alternatif :: Muirlands :: Centre Commercial-