AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
How can I trust you again? [Emrys]


 


Partagez|

How can I trust you again? [Emrys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
True Madness... Or Not

▐†▌Age : 24
▐†▌Messages : 1637
▐†▌Nom Réel : Likho
▐†▌Musique : Lindsey Stirling, Ayumi Hamasaki, Ellie Goulding, Paramore, Icon For Hire, Rainie Yang, BigBang, CL, Serena Ryder, Jessie J, Outsider, Coeur De Pirate, P!nk, 2NE1, One Ok Rock, A.Kor, Lipservice

▐†▌Citation : Je suis née de la folie pure et de la raison même

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: How can I trust you again? [Emrys] Dim 9 Nov - 21:13




How can I trust you again?
Est-ce que l'on pouvait dire que la vie reprenait son cours normal? Sans oublier de spécifier ce qu'est la normalité pour un être démoniaque qui avait passé à deux doigts de laisser sa peau pour une statue à cause des ordres de ses supérieurs. Elle avait combattu du mieux qu'elle le pouvait avec ses alliés temporaires, mais elle ne se trouvait pas en mesure d'affirmer ou infirmer s'ils avaient eu une chance de gagner ce combat puisque les Faucheurs s'étaient repliés entre-temps. Non pas qu'elle avait la prétention de croire que les Faucheurs avaient pris peur en leur présence, mais plutôt que le Néant les avait rappelés dans ses rangs. Entre le Psi qui comptait parmi les victimes et ses propres blessures, la Démone tentait de reléguer cette bataille dans la case des mauvais souvenirs...

L'un de ses internes lui avait refilé un mot de la part d'une connaissance humaine qui lui réclamait son aide le plus rapidement possible en lui donnant un rendez-vous dans le Clairemont. Curieux comme lieu de rendez-vous, surtout près de l'Église des dieux, mais bon, elle allait s'y rendre après le boulot histoire de s'assurer que tout allait bien ou sinon de se rendre compte que c'était qu'un vulgaire guet-apens de la part de quelqu'un qui lui en voulait pour une raison ou pour une autre... La fin de la journée ayant sonné, Likho quitta son établissement de travail sous les rayons du Soleil en fin d'après-midi. Une paire de lunette de soleil sur le nez ainsi que le petit bout de papier dans la poche de son jean rouge trouée, la Démone sauta dans sa voiture, puis roula un moment jusqu'à ce que les gratte-ciel ne laissent place aux arbres de l'immense forêt de San Diego... Une fois sur place, la cornue s'extirpa de sa voiture avant de s'avancer vers la première partie des ruines d'une vieille église anglaise. À la base, un humain n'irait jamais traîner dans ce coin et encore moins plus profondément dans les bois, là où se trouvait une cathédrale gothique et pour finir celle d'une espèce de temple égyptien. Pas à pas, Likho observait attentivement les lieux à la recherche d'une silhouette humaine, ses talons hauts s'enfonçant dans l'herbe et dans la terre humide, sauf qu'il n'y avait aucune trace d'être vivant. Ethan! Dit-elle à voix haute afin que celle-ci porte sur plusieurs mètres. Rien. Nada.

Laissant ses doigts glisser sur les différentes ruines, la brunette esquissa un sourire face à cette église en mille morceaux. Les humains et leurs stupides reliques inutiles concernant Dieu... Alors qu'elle continuait de marcher dans les bois, une ombre à l'allure masculine se détacha finalement d'un des piliers, mais cela n'était pas Ethan. Docteur Cavendar. Méfiante, la jeune femme s'approcha de l'homme sans pouvoir ''sentir'' s'il était un surnaturel ou un mortel. Et vous êtes? Quelque chose clochait dans cette histoire.Ça n'a pas d'importance. Déclara-t-il en s'approchant lentement jusqu'à ce qu'un coup derrière la tête ne la fasse sombrer dans l'inconscience. Voilà le guet-apens...

Du brouillard. Une douleur lancinante derrière son crâne. Une violente lumière lui fit mal aux yeux lorsqu'elle les ouvrit sur deux hommes qui la surplombaient sur plusieurs mètres. Comment était-ce possible? Quand l'odeur de la terre lui traversa les narines, Likho tourna la tête de chaque côté afin de se rendre compte qu'elle se retrouvait au fond d'un trou. Enfin, vous êtes réveillée, mais malheureusement ça ne sera pas pour longtemps. Vous avez le bonjour d'un certain avocat réputé qui vous apprécie grandement pour votre travail. Saloperie de petites frappes. Ils avaient pris la peine de la bâillonner et de lui attacher les mains ainsi que les jambes pour éviter une fuite. D'ici quelques secondes, elle allait se défaire de ses liens avant même qu'ils aient le temps de la recouvrir de terre et ensuite elle allait leur apprendre la politesse à ces deux gorilles...
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Mer 12 Nov - 22:09


how can i trust you again ?
C’était fou, ce que les gens causaient dès qu’on avait recours à un peu de violence. Et la violence, Emrys n’y avait jamais été opposé, tant qu’elle n’était pas dirigée contre lui, évidemment. Mais secouer un dealer de merde dans une ruelle sombre de San Diego jusqu’à ce qu’il crie grâce, ça oui, ça faisait partie de ce qu’il appelait joindre l’utile à l’agréable. Autant dire que ces derniers temps, il était littéralement sur les nerfs. Rentrer chez lui au petit matin avec les vêtements déchirés et couverts d’un sang qui n’était pas le sien avait fait beaucoup pour entamer son humeur, il faut dire. Le pire étant qu’il ne se souvenait absolument pas de ce qu’il avait bien pu foutre pour rentrer dans cet état, et c’était bien ça le plus énervant et, il devait se l’avouer, le plus effrayant. Ca, et le regard que lui avait lancé une certaine personne en le voyant débarquer comme ça à l’appartement. Rien que d’y penser, il sentait la colère le gagner. Sujet sensible, donc, pour lui, le contrôle de sa propre vie étant quelque chose à quoi il tenait beaucoup. Mais il avait fait comme d’habitude, il avait ignoré le problème, quel problème, d’ailleurs ? Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Il avait ôté ses vêtements, les avait fourrés dans un sac qu’il avait jeté à la poubelle, avait pris une douche en tâchant d’ignorer les douleurs de son corps et le sang incrusté sous ses ongles qui ne voulait pas partir, et il s’était couché avant de repartir bosser comme si rien ne s’était passé. Et puisqu’il ne se souvenait de rien, ce n’était pas vraiment un mensonge de prétendre qu’il n’était rien arrivé, du moins en ce qui le concernait.

Et puis voilà qu’en traînant dans les rues pour son boulot, il avait entendu une rumeur qui courait sur une de ses dernières affaires en date, un connard d’avocat plein au as et bien mis avec tous les grands pontes de la ville, et qui avait échappé à la prison après une parodie de procès. Emrys ne pouvait rien faire à ça, sauf à aller trucider le mec lui-même, mais ce n’était pas son boulot. Parfois, les criminels s’en sortaient avec les honneurs, c’était le jeu, et il n’allait pas gâcher sa vie avec ça. Mais quand même. Il y avait de quoi conserver quelques griefs, de sorte qu’il avait creusé un peu et fini par mettre la main sur un type qui soi-disant en savait un peu plus que les autres, un dealer rachitique qui visiblement consommait sa propre merde, ce qui lui laissait une espérance de vie pour le moins tout aussi rachitique. Une excellente recrue pour les légions infernales, ça oui, quand on voyait le têtard. Apparemment, l’avocat était parti en croisade contre tous ceux qui de près ou de loin avait essayé de le faire tomber. C’était d’une ironie délicieuse, et sa femme devait se bidonner, du fond de sa tombe. Et entre autre, il y avait « ce docteur qui avait failli l’envoyer au trou avec son second rapport d’autopsie ». Ce docteur, Emrys la connaissait bien. Elle avait beau lui taper sur le système, il ne pouvait quand même pas la laisser se faire étriper par trois humains stupides, elle pouvait encore lui servir. Et d’ailleurs, elle était probablement bien assez forte pour se défendre toute seule. Il avait failli rentrer chez lui, dans l’idée de lui envoyer un sms, à la limite, mais c’est tout. Et puis il s’était rendu compte qu’il n’avait pas envie de rentrer chez lui, et qu’en plus, il avait là l’occasion d’emmerder un meurtrier, à défaut de l’envoyer en prison.

Ce qui expliquait qu’au final il se retrouvait dans ce trou, un endroit où il n’avait jamais mis les pieds, sombre et déprimant à souhait. Des ruines, encore des ruines, des arbres, et enfin, alors qu’il s’enfonçait un peu plus dans la forêt, des éclats de voix. A force de cogner la tête du dealer contre un mur, il avait appris que les hommes de mains de l’avocat aimaient bien enterrer leurs « affaires » ici, même s’il n’avait pas su lui en dire plus, de sorte que le Nephilim ne savait pas si c’était au propre ou au figuré. Et apparemment, c’était les deux. Emrys vit deux hommes qui se tenaient debout, au bord de ce qui semblait être un trou, et il entendit distinctement leur blabla. Ce pouvait être n’importe qui au fond de ce trou, mais bon, peu importait. Il ne serait pas venu pour rien. Il étendit son aura et son pouvoir, prenant possession des corps des deux humains et les forçant à reculer de quelques pas. Il les dépassa sans les regarder et se planta au bord du trou.

« Ah, dis donc… Qui aurait cru que je verrais ça un jour ? Tu permets que je prenne une photo, pour la gloire ? »

Il se moquait, mais ne fit aucun geste pour sortir son téléphone. Il avait dans l’idée qu’en faisant ça, il risquait de se griller auprès d’elle pour quelques millénaires, sans savoir que c’était déjà fait, en quelques sortes. Il se tourna vers les deux humains et leur fit sortir leurs armes, qu’ils braquèrent chacun dans la direction de l’autre. Emrys ne pouvait qu’imaginer ce que ça faisait de vivre un truc pareil. Snif. Ils firent feu en même temps, chacun logeant une balle dans la jambe de l’autre, et ils s’écroulèrent dans un bel ensemble. Le Nephilim leur prit leurs armes et les laissa se rouler de douleur dans la terre avant de sauter dans le trou pour récupérer Coralyne et sauter à nouveau à la surface. Il la déposa plus ou moins gentiment par terre et recula parce qu’il savait de quoi elle était capable, et entre autres, elle pouvait tout à fait ôter ces liens toute seule.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
True Madness... Or Not

▐†▌Age : 24
▐†▌Messages : 1637
▐†▌Nom Réel : Likho
▐†▌Musique : Lindsey Stirling, Ayumi Hamasaki, Ellie Goulding, Paramore, Icon For Hire, Rainie Yang, BigBang, CL, Serena Ryder, Jessie J, Outsider, Coeur De Pirate, P!nk, 2NE1, One Ok Rock, A.Kor, Lipservice

▐†▌Citation : Je suis née de la folie pure et de la raison même

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Mar 18 Nov - 9:07




How can I trust you again?
D'abord, elle leur arracherait la langue à mains nues avant de la leur faire avaler de force. Ensuite, elle leur casserait probablement chacun de leurs petits doigts fragiles - à moins de les broyer à l'aide d'une pierre - et pour compléter le tableau, elle prendrait un malin plaisir à leur fracturer la mandibule histoire qu'ils aient à se nourrir grâce à une paille pendant quelques semaines, voire quelques mois. Oh non, on ne s'attaquait pas à un être démoniaque sans en subir les conséquences, surtout si un ou des inconscients cherchaient à lui mettre des bâtons dans les roues. Dans ce cas-ci, sa petite séance de torture s'avérait tout à fait justifiable et bientôt ces deux gorilles pleureraient comme de petites gamines. Sauf que pour aujourd'hui, ses plans n'allaient pas se dérouler comme elle le souhaitait...

Encore au fond de son trou en train de se défaire lentement de ses liens qui se résumaient à plusieurs couches de ruban adhésif - c'était parfois plus résistant que des cordes -, la Démone écoutait vaguement le blabla inintéressant des deux humains. Alors qu'elle parvenait à orienter une de ses deux mains de manière à transpercer le ruban sans se blesser au passage, les deux macaques arrêtèrent de parler comme si quelque chose les obligeait à se taire. Puis, lorsqu'ils se mirent à reculer de quelques pas, la brunette fronça les sourcils, incapable de comprendre ce comportement étrange. Qu'est-ce qui se passait? Ne devaient-ils pas remplir sa future tombe de terre et la laisser pour morte...? Quand une silhouette familière la surplomba, la Démone ouvrit de grands yeux surpris. Emrys. Qu'est-ce qu'il pouvait bien foutre ici? Son souvenir le plus récent du Nephilim se révélait être celui de l'attaque contre les différentes statues se trouvant dans la ville. Oh bien sûr, il n'en gardait probablement aucun souvenir à cause de l'appel du Néant, mais le petit jeu de l'amnésie était bien trop facile comme argument. Pendant qu'il s'amusait à la narguer avec une énième pique à son endroit, cette dernière se débattit de plus belle jusqu'à ce que deux coups de feu ne la fasse soupirer. Emrys et la discrétion, autant dire que cela s'avérait être au même titre qu'une espèce en voie d'extinction.  

À croire qu'il la voyait comme un paquet cadeau - ou un vieux sac de patates - à larguer sur le sol. Lorsqu'il se donna la peine de la ramener sur le plancher des vaches sans la moindre douceur, Likho laissa s'échapper un grognement  malgré sa bouche bâillonnée par un vulgaire bout de tissu... À la seconde où sa pointe osseuse s'occupa de découper le ruban adhésif autour de ses poignets ainsi que de ses chevilles, la Démone s'occupa de faire tomber les deux gorilles en train de se pleurnicher sur leurs blessures respectives dans le trou qu'ils avaient pris la peine de creuser pour sa petite personne. Une fois la faible menace écartée, Likho se retourna vivement vers le grand brun avec cette fois-ci un air menaçant sur le visage. À cet instant, il devait s'attendre à des remerciements de sa part ou à un truc du genre, mais il pouvait bien aller se brosser avant d'entendre un seul mot gentil. Tout comme la dernière fois où il lui avait rendu visite à son laboratoire, la gothique bondit vers l'avant, attrapant le col de sa ''victime'' avec sa main gauche avant de la plaquer violemment contre l'écorce de l'arbre se trouvant le plus près, la pointe osseuse au milieu de sa paume droite visant sa carotide interne qui passait à travers son cou. Donne-moi une sacrée bonne raison de ne pas te trancher la gorge. Une seule. Parce qu'en ce moment elle était sérieuse dans ses propos. Rien ne laissait croire qu'elle disait cela à la blague afin de lui donner une simple leçon sur la politesse. Tu m'as dupé une fois, peut-être même plus, ça ne se reproduira plus. T'as voulu me tuer là-bas, maintenant c'est mon tour. Certes, Likho ne souhaitait pas réellement éliminer Emrys aussi froidement à la manière d'un sociopathe. Bien entendu, en dehors de ''l'incident'' de la statue, la Démone avait déjà rêvé à de nombreuses reprises de le blesser volontairement lorsqu'il s'amusait un peu trop aux dépens de ses nerfs, mais jamais à le rayer de la marche terrestre. Au fond, elle appréciait les Nephilim. Enfin. Un peu. Juste assez pour ne pas ressentir le besoin de l'éviscérer sur place au milieu des bois.

- Faucheur... Cracha-t-elle avec dégoût, ses yeux cristallins plongés dans les siens. Comment pouvait-elle avoir confiance en lui après l'incident? Depuis combien de temps jouait-il à ce petit jeu avec elle sans qu'elle ne s'en rende compte? En étant un Faucheur sous les ordres du Néant, il pouvait accumuler autant d'informations à son sujet en toute impunité. Ce temps était officiellement révolu.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Jeu 20 Nov - 21:01


how can i trust you again ?
Enterrer vivant les gens, c’était pas cool. Pas cool du tout. A la place de Cora, il leur aurait mis le feu et les aurait regardés courir partout en hurlant mais bon ce n’était pas lui personnellement qu’ils avaient essayé d’enterrer, donc il se contenta de faire dans le sobre. Bon, certes, c’était en partie sa faute s’ils en étaient arrivés là, tous. Il avait bien compris depuis le début que l’avocat meurtrier était un gigantesque trou du c*l, mais de là à ce qu’il envoie des types à lui ou plus probablement qu’il demande à un de ses hommes de payer deux loosers dans une ruelle sombre pour s’en prendre à Cora… Il ne voulait pas se salir les mains avec la Démone, mais il n’avait pas hésité à tabasser sa femme à mort. Les humains… Et quant à Cora, Emrys se demandait bien comme elle avait pu se faire avoir par deux pauvres cloches humaines, mais il aurait tout le temps de lui poser la question plus tard et surtout de lui reparler de ça pendant des années et des années. Même s’il avait une part de responsabilité puisque c’était lui qui avait impliqué l’anthropologiste dans cette histoire. Il fourra les mains dans ses poches et rentra le menton dans son col en regardant Cora se débarrasser de ses liens et un léger frisson le parcourut. Ce pouvoir était vraiment louche.

Et sinon, était-elle seulement reconnaissante qu’il soit venu à sa rescousse alors qu’il aurait pu s’en laver les mains ? Dès qu’elle eut balancé les types dans la tombe qu’ils lui réservaient deux minutes plus tôt, elle se tourna vers lui et lui lança un regard assassin. Emrys sentit aussitôt l’agacement le gagner, parce que quoi, encore ? Il n’était pas vraiment d’humeur à se chamailler avec elle, juste d’humeur à lui balancer des piques et à ne pas écouter ses réponses. C’était trop demander ? Apparemment oui, parce qu’elle lui sauta littéralement à la gorge et le plaqua contre un arbre et accessoirement, plaqua une de ses lames osseuses contre sa gorge. Et en plus de ça, elle eut le culot de lui demander une raison pour qu’elle l’épargne. Il la contempla un moment, incrédule, puis esquissa un sourire, persuadé qu’ils jouaient encore à un de leurs jeux. Il avait la flemme, ce soir, mais il avait encore moins envie de sortir perdant d’un énième affrontement. Il se retint de hausser les épaules parce que le moindre geste devenait compliqué à esquissé avec un truc pareil contre la carotide.

« Eh ben, pour commencer, je viens de te sauver la vie, ça te suffit, pas comme raison ? Et de quoi est-ce que tu parles, bordel ? »

Quand est-ce qu’il avait essayé de la tuer ? Elle délirait complètement, ça devait être les nerfs qui lâchait ou un stress post-traumatique, allez savoir. Et aussi, cette façon de sous-entendre qu’elle connaissait un soit-disant épisode de sa vie à lui que lui ignorait eut le don de profondément l’énerver. Mais pour l’heure, il emmagasina tout, se contentant d’arborer un masque glacial.

« Dans quel monde imaginaire issu de ton esprit tordu est-ce que j’ai bien pu vouloir te tuer ? Et franchement, si j’avais vraiment voulu, j’aurais réussi. »

Bluff, évidemment, parce qu’au final, tant qu’ils n’essayaient pas de s’entretuer, tous les deux, ils ne pourraient jamais savoir qui botterait les fesses de l’autre. Il soutint le regard de Cora, laissant sa colère uniquement flamber dans ses yeux, mais ne bougeant pas d’un millimètre, attendant qu’elle recule, elle s’excuse, qu’elle lui dise qu’elle s’était trompée ou quelque chose d’équivalent. Au lieu de quoi, elle prononça un mot qu’Emrys connaissait et qu’il avait entendu dans la bouche d’une autre femme. La stupéfaction envahit son visage tant il ne s’attendait pas à ce que Cora s’y mette aussi. Lui, Faucheur ? Elle délirait pour de bon. Savait-elle seulement ce que cela impliquait, d’être au service du Néant ? C’était n’avoir plus aucun libre-arbitre, être un esclave, un pion, un soldat vide et sans valeur. Et Emrys n’entrait pas du tout dans aucune de ces catégories, du moins c’était ainsi qu’il se voyait. Sa liberté n’avait pas de prix et c’était d’ailleurs uniquement pour la conserver qu’il avait vécu comme il avait vécu et qu’il avait pris toutes ses décisions. Il finit par lever une main et par tenter de repousser la lame qui appuyait contre sa gorge.

« Tu racontes n’importe quoi. Je serais le premier au courant, si c’était le cas. A quoi est-ce que tu joues exactement, qu’est-ce qui t’arrive ? »

C’était bien la première fois qu’il la voyait dans cet état, en tout cas. Il ne comprenait rien à ce qu’il se passait et ça commençait à doucement l’énerver. Si elle continuait, il allait devoir sévir, lui aussi avait son petit pouvoir, après tout, et elle n’en connaissait probablement pas la nature.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
True Madness... Or Not

▐†▌Age : 24
▐†▌Messages : 1637
▐†▌Nom Réel : Likho
▐†▌Musique : Lindsey Stirling, Ayumi Hamasaki, Ellie Goulding, Paramore, Icon For Hire, Rainie Yang, BigBang, CL, Serena Ryder, Jessie J, Outsider, Coeur De Pirate, P!nk, 2NE1, One Ok Rock, A.Kor, Lipservice

▐†▌Citation : Je suis née de la folie pure et de la raison même

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Mar 25 Nov - 7:42




How can I trust you again?
Il pouvait s’estimer heureux qu’elle ne soit pas du genre rancunière ou à chercher à se venger depuis leur dernière rencontre. Certes, sa lame osseuse qui frôlait sa carotide semblait indiquer tout le contraire, mais si elle avait réellement voulu l’éliminer, la Démone n’aurait pas hésité à l’enfoncer le plus profondément possible dans son cou sans la moindre once de remords. Peut-être qu’elle attendait de vraies explications, quelque chose de sensé de sa part ou encore qu’il aurait simplement conscience qu’il y avait un problème – non pas sa lame sur sa peau, mais plutôt en lien avec les derniers événements -. N’avait-il pas entendu parler des ''incidents'' s’étant produits dans différents lieux de la ville? Par sa réaction, il fallait croire que non.

Son regard toujours aussi meurtrier posé sur le Nephilim, Likho laissa s’échapper un faible grognement de frustration lorsqu'il joua la carte de l’incompréhension. Pourquoi ne conservait-il pas le moindre souvenir, un minuscule flash d’une scène de leur combat ou quoique ce soit en lien avec cette journée? Comme quoi le Néant réalisait bien son boulot côté perte de mémoire totale. Lorsqu'il souligna que s’il avait voulu la tuer ce dernier aurait réussi son coup, la Démone se contenta de lui adresser un sourire sarcastique au lieu de répondre à sa nouvelle pique, laissant voir qu’elle n’en croyait pas un mot. Ce soir, Likho n’avait pas envie de rire ou encore de participer à un énième échange de piques. Combien de temps encore allaient-ils se regarder en chiens de faïence? Oh bien sûr, avoir une arme mortelle près de la carotide n’encourageait jamais le moindre mouvement brusque… Puis, comme si sa langue était miraculeusement réapparue, la créature démoniaque ouvrit finalement la bouche pour répondre à sa dernière question avec un certain dédain.


- Ce n’est pas à moi que tu dois poser cette question. T’as des problèmes de mémoire? La statue que t’essayais de détruire avec une espèce de blonde peroxydée? T’es pas foutu de te rappeler que t’as tué Buzz l’éclair? Un Nephilim, un Psi ou j’sais pas quoi! Parce qu’elle l’avait vu mourir ce type qu’elle n’avait jamais rencontré de sa longue vie. Allongé sur le bitume et disparaître dieu sait où dans les airs. Peut-être n’était-il pas réellement décédé, mais un doute planait sur cet événement… Connaissant la patience légendaire d'Emrys surtout lorsqu'il se retrouvait littéralement acculé au pied du mur, Likho plaqua son genou entre les jambes de l’immortel avant de déployer sa pointe osseuse, celle-ci s’enfonçant à quelques centimètres dans l’écorce, en guise d’avertissement si jamais il tentait de l’attaquer en traître.  


- Un p'tit conseil, évite de prendre le contrôle de mes gestes comme la dernière fois. J’me suis fait avoir une fois, mais ça ne se reproduira plus. Comment avait-il fait pour prendre le contrôle pendant le combat? La Démone avait quelques doutes sur son pouvoir, mais elle ne pouvait pas jurer avec certitude sa manière de procéder. Il valait mieux lui faire comprendre qu’elle ne se ferait plus surprendre par sa capacité comme la dernière fois. Puis, rétractant la pointe de son genou, cette dernière recula d’un pas afin qu’ils puissent respirer tous les deux sans pour autant baisser sa garde au encore sa lame au creux de sa paume.


- Tu te rends compte de rien? T’es qu’un pantin aveugle, une coquille vide qui répond aux ordres de son maître quand il l’appelle.  C’est moi qui vais devoir réparer les pots cassés. Génial. Si lui ne la croyait pas lorsqu'elle lui disait qu’il avait perdu son libre-arbitre sur ce qui concernait son existence entière, Likho se retrouvait coincée à lui prouver le contraire. Oh bien entendu, elle aurait aimé lui agiter des preuves sous le nez ou encore ses blessures causées par sa faute, mais en tant qu’être surnaturel, la guérison s’avérait rapide pour faire disparaître toutes les traces des méfaits.  
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Mer 26 Nov - 22:06


how can i trust you again ?
Oh bordel, il commençait à en avoir vraiment marre de ce genre de plan. C’était à croire que toute la ville savait mieux que lui ce qu’il faisait de sa petite vie, c’était carrément un comble, et plus qu’énervant. Le petit côté flippant de la chose, c’était que Cora lui tenait exactement le même discours que Cordelia, et autant une personne qui l’accusait de trucs qu’il n’avait pas fait, il pouvait s’en foutre comme de l’an quarante, mais deux, ça faisait une coïncidence. Alors quoi, il allait attendre la sacro-sainte troisième fois pour faire de la coïncidence une certitude ? Parce qu’une simple coïncidence, ça ne lui suffisait pas, surtout pas à lui qui était si têtu et borné et qui, surtout, refusait d’accorder le moindre crédit à tout ce blabla. Il était tout simplement inconcevable qu’il ait fait quoi que ce soit dont il ne se souvenait pas, sauf à pisser contre un mur dehors parce qu’il avait trop bu, ça, okay, mais c’est tout. Il était le seul maître de sa vie, le seul maître à bord, et c’était lui, qui plus est, qui contrôlait les gens contre leur volonté, et pas l’inverse. Personne ne le contrôlait, lui, jamais, il était libre, il n’avait ni dieu ni maître, il en avait bien assez bavé dans la vie pour en arriver là et c’était sa fierté, accessoirement. Et voilà cette tarée d’un mètre cinquante et trente kilos toute mouillée le menaçait, une lame osseuse contre sa gorge, et l’accusait de tout et n’importe quoi, statue, blonde, Psi, quelqu’un qu’il aurait tué. Ah. Il s’en souviendrait, s’il avait tué quelque. Une pensée parasite, parce que c’était la deuxième ou la troisième fois qu’il s’en servait pour se défendre des accusations de Cora, et il avait bien conscience que c’était mauvais signe. Mais en même temps, il n’avait pas d’autre ligne de défense, hein. Il ne voyait pas de quoi elle parlait, il ne voyait pas, point à la ligne. Même si évidemment, ça aurait expliqué tout le sang qu’il avait ramené sur ses fringues en rentrant chez lui, sang qui n’était pas le sien.

Pendant une seconde, Emrys eut un doute, et il sentit son esprit et son regard flancher, de manière infime. Est-ce qu’il était capable, réellement, de dire où il était cette nuit-là ? Mais dans son lit, à dormir, ou quelque chose comme ça. Ou pas, comme l’avait prétendu Cordelia. Alors il était somnambule et trucidait des Psis dans son sommeil ? Quel destin… Mais non, non, tout ça était trop stupide pour être vrai et il était doué pour ignorer les problèmes et faire comme s’ils n’existaient pas, surtout quand ces problèmes touchaient directement à ce qui lui tenait le plus à cœur, à savoir sa petite personne, pour commencer, et sa liberté. Et qui plus est, Cora allongea soudain sa pointe osseuse, lui prouvant par là qu’elle ne déconnait pas. Okay. Lui non plus, alors, allait cesser de déconner, même si c’était dommage, parce qu’il l’aimait bien, cette Démone, parfois. Il serra les dents en l’entendant le tacler sur l’utilisation de son pouvoir. Comment est-ce qu’elle pouvait savoir. Oh, parce qu’apparemment, il s’en était déjà servi contre elle. Cette fois, il la regarda de haut avec une expression glaciale. Elle pouvait bien dire ce qu’elle voulait, s’il avait eu envie de prendre le contrôle de son corps, elle n’aurait rien pu faire pour l’en empêcher. Et s’il s’était vraiment servi de son pouvoir sur elle, elle aurait dû le savoir. Accessoirement, elle était parfaite, pour lui, pour prendre le contrôle, vu que son pouvoir démoniaque était physique, en quelques sortes. Quand elle recula, Emrys ne fit pas un geste, se contentant de la foudroyer du regard.

« Qu’est-ce que je suis censé répondre à tout ça, hein ? Tu veux des excuses ? En ce qui me concerne, je ne t’ai jamais attaquée, et je n’ai jamais tué quiconque, alors tout ce dont t’es en train de me parler, ça me passe au-dessus. »

Voilà, ça c’était le choix de la facilité. Même s’il était un peu curieux de qui est-ce qu’il avait… était censé avoir tué. Mais la vérité était un peu différente. Elle n’avait pas prononcé le mot, mais Emrys reconnaissait l’argumentation bidon : elle l’accusait d’être un Faucheur. Et justement, il ne voulait pas du tout entendre ce genre de truc idiot. Parce que si c’était vrai, eh bien c’était un peu affolant, et aussi, il allait se sentir un peu sale, du genre, à devoir prendre une douche. Ce qu’il faisait subir aux autres avec son pouvoir, il n’avait pas du tout envie de le subir, lui. Et si c’était faux… Et c’était faux… Eh bien, c’était le genre d’accusation qu’il lui sortait vraiment par les yeux.

« Même si ce que tu dis était vrai, je vois pas en quoi c’est ton problème, ni quels pots cassés t’es censée réparer. Si c’est trop dur à encaisser pour ton petit cœur sensible, fous-moi la paix et on se dit adieu. »

Est-ce qu’il avait envie de ça ? Peut-être qu’en cette seconde, parce qu’il était impatient, colérique et un brin puéril, aussi, parfois, oui, il le pensait vraiment, il pensait vraiment qu’ils feraient mieux de se dire adieu, comme ça ce serait plus simple. Mais avec le recul, et en y réfléchissant plus calmement, il aurait eu un autre discours. Après tout, même si ça lui arrachait la gorge de dire ça, elle était un genre d’amie, enfin cela dit il ne le dirait jamais tout haut donc ça ne lui arracherait rien du tout.

« Comment tu sais pour mon… »

Il s’interrompit. S’il lui demandait comment elle était au courant pour son pouvoir, elle allait lui ressortir qu’il l’avait attaquée, donc ça ne servait à rien. Il lâcha un juron. Quelque part, il était curieux aussi, dans le genre morbide, de savoir qui il était censé avoir tué. Mais ça non plus, il n’allait pas le lui demander.

« Qu’est-ce que tu veux que je fasse pour te prouver que tu as tort ? »

Ce qui en fait était totalement désespéré, comme question, mais en avait-il seulement conscience ?
Revenir en haut Aller en bas

« Le Psi dérangé du Bocal. »
That's my name, deal with it
Faith is a trap

▐†▌Age : 24
▐†▌Messages : 2809
▐†▌Musique : Radioactive - Imagine Dragons || The howling - Within temptation || Hurricane - 30 seconds to mars || L'air du vent - Pocahontas || Whisper - Evanescence || Faraway - Apocalyptica


✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Psi dérangé du Bocal. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Dim 30 Nov - 21:52




How can i trust you again.

Feat. Emrys O'Mordheim & Coralyne J. Cavendar


La foret de Clairemont. Y était-il déjà allé? Aucune idée et à vrai dire c'était pas important. Désormais, en un éclat de volonté il pouvait s'y rendre, pourquoi s'en priver. Il était revenu en ville depuis déjà quelques jours, peut être une semaine... Le temps défilait différemment pour lui, il n'y faisait plus attention. Il avait volé entre les immeubles, s'était baladé autant dans des endroits publics qu'isolés. Il avait suivit des gens, des heures durant, les observant, les étudiant, juste pour le plaisir. Voyeur? Probablement, mais dans sa condition, ça n'était plus du voyeurisme, ce n'était même plus de la perversion, c'était au delà. Il était à un état de conscience supérieure. C'est ainsi qu'il avait quitté les sonorités fortes de la ville pour se rendre dans la calme foret de Claremont, flottant au dessus des arbres, écoutant, observant. Il reste d'ailleurs une bonne dizaine de minutes à regarder un écureuil jouer avant de percevoir des voix au loin.

Curieux, il s'était déplacé. Qu'est ce que des gens pouvaient bien faire en pleine foret? Une randonnée? Non, probablement pas. De loin il pu apercevoir des bâtiments, des ruines en fait, et une église encore debout. Étrange petite structure que voilà, mais les voix ne provenaient pas de l’intérieur. Longeant les ruines, il se retrouva bien vite au dessus d'une groupe de personnes. Deux hommes se tenaient debout au dessus d'un trou, creusé, et à l’intérieur de ce trou était étalé une jeune femme. Son visage lui était familier. Allaient-ils l’enterrer vivante? C'était bien possible. Allait-il y faire quelque chose? Il aurait pu, mais il n'en eu pas le temps. Les deux hommes reculèrent et un autre avança vers le trou. Leur chef? Non, à moins qu'il soit suffisamment sadique pour les faire se tirer l'un sur l'autre. Et puis il se déplaça, face à lui, pour voir son visage. Un grand brun bien foutu aux yeux bleu et au regard perçant... Il connaissait ce visage. Était-ce une grande réunion des gens qu'il connaissait? Non, c'était bien pire, car Emrys était l'homme qui l'avait tué.

Il avait peu de souvenirs de ce qui s'était passé ce soir là. Il se souvenait s'être battu pour défendre la ville, défendre les statues. Il se souvenait avoir combattu les Faucheurs et se souvenait surtout d'Emrys le transperçant de toutes parts. Son sang, et la douleur, il se souvenait agoniser, souffrir. Il se souvenait perdre connaissance et se réveiller au dessus du Pacifique. Il était une âme en perdition. Pourquoi n'était-il pas au purgatoire? Le Néant avait-il bloqué l’accès? Il était un Psi, un humain, il ne guérissait pas aussi vite que ces emplumés. Ses blessures étaient mortelles. Était-il un fantôme alors? Peut être une semaine qu'il hantait ce monde et il ne se posait la question que maintenant... C'était un détail sans importance, ça lui passerait. Pour autant, il n'oubliait pas que c'était Emrys qui l'avait tué, et il le lui ferait payer d'une façon ou d'une autre. Il aida la jeune femme à sortir du trou et à peine avait-elle pu se défaire de ses liens qu'elle lui sauter à la gorge. C'est là qu'il se souvint de son visage, elle était l'un de ses alliés durant la bataille pour la statue. Finalement il valait mieux être mort.

Si elle le tuait pour lui, c'était tout aussi bien, quoi qu'il voulait des réponses avant. Comme il avait pu le déduire le soir des événements, Emrys n'était pas Emrys. Deux faces d'une même pièce partageaient ce corps et le Emrys qui avait vécu avec lui durant ces mois n'était pas le même que celui qui obéissait au Néant. Ça expliquait pourquoi il ne se souvenait de rien et ça rendait la chose encore plus compliqué et intéressante. Cet était de dualité était parfaite pour cacher leur présence au monde, s'activant uniquement à la demande du Néant, étant un semblant d'eux même le reste du temps, donnant le change... Le nouveau Dieu avait bien fait les choses... Mais elle ne le tuerait pas, et d'ailleurs elle recula d'un peu, relâchant la pression. Soren flottait au dessus d'eux, épiant leurs faits et gestes, écoutant chaque mots. Elle lui expliquait ce qu'il avait fait mais il ne voulait pas l'entendre. Rien à voir avec son statut de Faucheur, Emrys était juste une foutue bourrique. Il faudrait des arguments bien plus convainquant pour qu'il comprenne...

Soren allait-il rester dans le coin? Probablement. Il voulait connaitre la fin de cette conversation. Il voulait être présent si Emrys acceptait enfin ce qu'il mettait tant d'énergie à refouler. Peu d'espoir cependant, mais après tout la conversation était intéressante... Et loin d'être terminée.
Revenir en haut Aller en bas
http://creativetear.tumblr.com

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
True Madness... Or Not

▐†▌Age : 24
▐†▌Messages : 1637
▐†▌Nom Réel : Likho
▐†▌Musique : Lindsey Stirling, Ayumi Hamasaki, Ellie Goulding, Paramore, Icon For Hire, Rainie Yang, BigBang, CL, Serena Ryder, Jessie J, Outsider, Coeur De Pirate, P!nk, 2NE1, One Ok Rock, A.Kor, Lipservice

▐†▌Citation : Je suis née de la folie pure et de la raison même

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Jeu 11 Déc - 7:33




How can I trust you again?
Des excuses? Croyait-il réellement qu'elle attendait des excuses de sa part? C'était bien la dernière chose qu'elle lui aurait demandé surtout qu'il aurait fallu le torturer pendant un siècle avant d'entendre ces mots sortir de sa bouche. Non, tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il prenne conscience de son état de Faucheur, regarder la vérité en face une bonne fois pour toutes et surtout, qu'il ne se renfrogne pas comme il en avait salement l'habitude. Sauf qu'au fond de sa conscience, Likho savait très bien qu'elle ne s'y prenait pas de bonne manière en le menaçant ou encore en l'assommant de faits qui provenaient uniquement de sa bouche sans autres formes de preuves plus ''matérielles''. Si elle avait pris la peine de se mettre une petite seconde à sa place, la Démone aurait compris plus facilement sa situation. Être debout devant quelqu'un qu'elle connaissait depuis un moment lui dire que non elle n'avait pas passé sa soirée à faire tel ou tel truc, mais bien une chose répréhensible à ses yeux - par exemple attaquer ses propres alliés au beau milieu de la ville -, cette dernière l'aurait certainement envoyée boulée, voire pire selon son humeur et accessoirement son lien avec la personne.

À cet instant précis, cette seconde qui passait sous son nez, elle avait eu envie de lui répondre que s'il souhaitait autant que leurs chemins se séparent de manière définitive, elle n'aurait rien eu contre cette idée. Heureusement qu'elle s'était fait violence en se mordant la langue histoire de ravaler des mots haineux qu'elle aurait regretté pendant un court moment. Pourquoi... Pourquoi était-ce si compliqué de se séparer de façon irréversible de ce Nephilim plus têtu qu'une satanée tête de mule doublée d'un caractère de chien enragé? Qu'est-ce que cela lui apportait d'entretenir ce type de relation où les prises de tête s'avéraient plus fréquentes que les simples discussions? Une espèce d'attachement pour ce personnage bourru et colérique? Une forme d'amitié qu'elle appréciait assez pour le compter parmi ceux qu'elle ne souhaitait pas nécessairement perdre dans sa vie démoniaque? Une chose était sûre, cela ne se révélait pas être de l'amour qu'ils entretenaient l'un pour l'autre. Oh pitié, il a bien des limites aux clichés débiles que l'on voit dans les films et les séries télévisées!  

Lorsqu'il formula une ébauche de question sur la connaissance de son pouvoir lui permettant de contrôler son corps, la créature démoniaque arqua légèrement les sourcils avant de secouer lentement la tête. Non, il ne comprenait pas ou du moins il ne voulait pas comprendre que son pouvoir ne lui était pas apparu dans une quelconque vision pendant son sommeil. Il en avait usé contre elle dans le but de l'éliminer, enfin, d'éliminer le Psi qu'elle avait surnommé Buzz l'éclair pendant le combat pour protéger les statues. Si cette conversation continuait à tourner en rond encore longtemps, Likho sentait qu'elle allait bientôt péter un câble face au mur qu'était le Nephilim. Tu ne peux rien faire Emrys, rentres-toi ça dans ton crâne! Pourquoi j'te dirais des mensonges? Dans quel but? Qu'est-ce que ça pourrait m'apporter concrètement? Tu mets plus utile vivant que mort ou que si tu me tournes de dos! Merde! S'exclama-t-elle à deux doigts de lui hurler dessus. Peut-être qu'il comprendrait enfin qu'elle ne cherchait pas à le piéger ou un truc du genre. Ne la connaissait-il pas assez pour savoir qu'elle ne jouait pas à un jeu débile dans le but de lui soutirer quelque chose? Au final, peut-être qu'elle se trompait sur son compte... Encore heureux qu'il y avait seulement comme témoins les deux hommes qui gémissaient de douleur au fond de la tombe improvisée et non pas une petite foule qui aurait servi de public.  

Inspirer, expirer. Encore et encore jusqu'à trouver un minimum d'équilibre. Ce n'était pas en s'énervant contre lui qu'elle allait faire avancer les choses, surtout avec Emrys. Tous les deux doués pour créer de bonnes prises de têtes, la Démone n'avait pas le choix de retrouver son calme avant d'ouvrir à nouveau la bouche. De toute façon, avec son attitude actuelle, ce dernier venait de lui prouver qu'il semblait être dans son ''état normal''... Au bout de quelques secondes, Likho se résigna à reculer de quelques pas supplémentaires avant de rétracter sa pointe osseuse, mais sans oublier de relâcher un faible soupir entre ses lèvres. Laisses-moi t'aider à te rendre compte de ton état honey et si tu préfères jouer à l'autruche qui se met la tête dans le sable, inutile de revenir me voir, tu n'auras pas de seconde chance. Je ne pourrais plus te confiance sans que j'pense que t'essaies de me tuer dès j'vais avoir le dos tourné. Sa voix s'était faite beaucoup posée que précédemment, mais sans lésiner sur le côté sérieux de la chose. Qu'est-ce qu'elle pouvait faire de plus à présent? Elle ne s'avérait pas être en charge du secteur des miracles. C'quoi ton souvenir de cette soirée si tu dis ne pas te rappeler de rien? Autant commencer quelque part s'il souhaitait faire un minimum d'effort.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Sam 13 Déc - 17:09


how can i trust you again ?
C’est dans ce genre de moments qu’on se rend compte de ce à quoi l’on tient vraiment, paraît-il. Comme en cette seconde, suspendue dans les airs, où il venait de tendre la perche à Cora, où tous les deux se fixaient avec dans le regard le même air coléreux et incrédule à la fois, où chacun pouvait décider de tourner les talons et d’en finir, là, maintenant. Mais, et c’était bien pour ça que les interactions sociales étaient si pénibles du point de vue d’Emrys, c’était qu’une fois qu’on commençait à s’attacher à quelqu’un, c’était trop tard pour revenir en arrière ensuite. Par orgueil, si Cora avait saisi l’occasion au vol pour lui dire adieu et s’envoler, il ne l’aurait pas retenu, aurait crié « parfait ! » et serait rentré chez lui faire la liste de toutes les bonnes choses qui allaient découler de cette parodie de rupture. Et c’était finalement plutôt ironique, tout ça, parce que du point de vue du Nephilim, il n’y avait rien de plus que d’habitude entre eux. Il ne se sentait coupable de rien, à part de la rendre folle, mais ça, il s’y appliquait quotidiennement avec elle, et il le lui rendait bien. Et il lui semblait qu’ils s’étaient tous deux trouvés dans de situations beaucoup plus ardues que celle-ci. Emrys avait balancé à Cora de sacrées vacheries, et en retour, elle lui avait fait de sacrés coups dans le dos, mais rien de tout cela n’avait suffi à ce que leur relation se dégrade, alors pourquoi est-ce que maintenant, tout était différent ? Evidemment, la réponse logique, la seule, serait que Cora avait raison. Mais comment est-ce qu’il pouvait simplement se contenter de la croire sur parole, alors qu’elle lui parlait de lui et de choses qu’il aurait faites mais dont il n’avait aucun souvenir ? Même quand ça venait de gens qui le connaissaient depuis presque toujours, il refusait d’y croire. Il ne pouvait pas simplement « se rentrer ça dans le crâne » comme elle lui demandait si gentiment, parce qu’après tout, en quel honneur est-ce qu’il aurait dû faire ça ?

Mais oui, pourquoi est-ce qu’elle mentirait et irait inventer un truc pareil, d’un autre côté ? Et évidemment, le fait qu’elle ne soit pas la première à lui tenir ce discours faisait son petit effet également. Emrys sentit un courant d’air glacial l’effleurer soudain. Prise de conscience ou tout autre chose, allez savoir. Il se tenait face à Cora avec l’impression de se faire engueuler pour un truc qu’il n’avait pas fait, par sa mère, ou ce qui ressemblait à une mère dans son esprit, du moins, ou par une petite amie hystérique, ou tout simplement par l’amie qu’elle était, dans tous les cas, elle avait l’air à deux doigts d’exploser littéralement. He, ho, plus utile vivant que mort ? Qu’est-ce que ça voulait dire, ça, qu’elle avait encore des tas de soirées snobinardes à lui imposer ? Quand elle mit enfin un peu de distance entre eux, il eut l’impression que la menace de se faire transpercer par une pointe osseuse s’éloignait légèrement, et se détendit. Il avait presque envie de lui répondre par quelques piques bien placées, mais la situation ne s’y prêtait pas du vraiment voire pas du tout, en fait, et la dernière chose qu’il avait envie de faire, là, tout de suite, c’était de l’énerver à nouveau, ou bien lui aussi allait s’énerver, et alors ils reviendraient à la case départ. Il écouta cependant ses paroles avec incrédulité, ne voyant pas du tout où est-ce qu’elle voulait en venir. Mais pourquoi est-ce qu’il aurait bien envie de la tuer, hein ?

« Mais bordel, je ne vais pas m’en prendre à toi… Pas tant que tu ne représentes pas une menace, en tout cas. »

Sa main passa de ses cheveux à son visage, avant de se fixer sur sa bouche. Il n’avait aucune idée de pourquoi il avait formulé ça ainsi, mis à part le fait qu’il ressentait comme une sorte d’urgence, très très loin au fond de lui, comme une voix qui lui répétait sans cesse que c’était là un terrain dangereux sur lequel s’aventurer et que Cora ferait mieux de s’occuper de ses affaires. Il s’adossa à son tronc d’arbre, son nouveau copain, et s’assit par terre. Position favorite pour l’introspection.

« J’en sais rien, Cora, puisque je ne m’en souviens pas. Je suis rentré chez moi, j’ai bossé un peu, et puis… »

Et il s’était soudain « réveillé » dans la rue pas loin de chez lui, ses vêtements en lambeaux, des traces de brûlures sur le corps et du sang partout sur lui, sang qui, après vérification fébrile, n’était pas le sien, ouf. Il prit soudain conscience que si Cora disait la vérité, il y avait probablement de son sang à elle dans le tas. Une pensée absolument pas agréable. Puis il releva soudain le visage vers Cora, plein de méfiance.

« Mais d’ailleurs, pourquoi est-ce qu’on aurait été, selon toi, tous les deux je ne sais pas où à faire je ne sais pas quoi ? T’es sûre que j’avais pas une bonne raison de t’agresser ? »

Peut-être bien qu’elle l’avait convaincu de la suivre dans un de ces cocktails idiots et qu’elle avait versé un truc dans son verre, aussi, les solutions les plus simples étaient les meilleures.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
True Madness... Or Not

▐†▌Age : 24
▐†▌Messages : 1637
▐†▌Nom Réel : Likho
▐†▌Musique : Lindsey Stirling, Ayumi Hamasaki, Ellie Goulding, Paramore, Icon For Hire, Rainie Yang, BigBang, CL, Serena Ryder, Jessie J, Outsider, Coeur De Pirate, P!nk, 2NE1, One Ok Rock, A.Kor, Lipservice

▐†▌Citation : Je suis née de la folie pure et de la raison même

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Sam 10 Jan - 11:32




How can I trust you again?
Ce petit jeu, qui n'en était pas un au passage, ne l'amusait pas du tout. Debout au milieu des bois avec pour seule compagnie un Nephilim Faucheur et deux pauvres types qui risquaient de terminer littéralement leur existence au fond d'un trou à se vider de leur sang, la créature démoniaque avait une folle envie de se trouver ailleurs. Certes, elle avait vécu très longtemps au fond des bois avec comme pseudos amis les animaux de la forêt, les arbres et les humains qu'elle prenait plaisir à rendre complètement fou grâce à des légendes inventées de toutes pièces. Dans ce genre de cas, elle n'avait pas besoin de s'obstiner avec un homme plus têtu qu'une foutue mule. Le reste de la journée risquait de lui coûter sa santé mentale.

Alors qu'il continuait de ronchonner comme à son habitude tout en s'installant à même le sol, Likho l'imita afin d'être à sa hauteur à l'exception où elle ne s'appuya pas sur quoique ce soit. Pendant qu'elle tournait une mèche de ses cheveux entre ses doigts vernis d'une couleur sombre, la brunette laissa s'échapper un petit soupir de découragement. Comment allaient-ils arriver à se comprendre si lui ne conservait aucun souvenir de ce qu'il faisait quand le Néant prenait le contrôle de son esprit? Jusqu'à preuve du contraire, la Démone n'avait pas croisé d'autres Faucheurs dans son entourage, ce qui se résumait à une expérience totalement nulle dans le domaine d'une espèce d'exorcisme. Quoique, au fond, si ce n'était pas la manie du Néant à prendre le contrôle à n'importe quel moment du jour et de la nuit, Emrys ne s'avérait pas plus insupportable qu'à son accoutumé. Malheureusement pour elle, la cornue n'avait pas réellement le choix de dépenser son énergie à le ''ramener'' à la réalité et surtout l'aider à reprendre le plein pouvoir sur son existence si elle n'avait pas envie de répéter la même scène avec les statuts... Un vague sourire sur les lèvres, ses yeux cristallins se levèrent dans la direction du jeune homme.

- Une autre raison que celles que t'as d'habitude? J'ne suis pas toujours en train de chercher les ennuis honey, je ne m'appelle pas Emrys. Je devais défendre ces stupides statuts et ce soir-là, tu n'étais pas de mon côté, mais de celui qui voulait les détruire. Ce n'était pas par choix que j'me trouvais là-bas, j'avais reçu un ordre direct de Dis puisque des Faucheurs souhaitaient les détruire. Ah les piques, une habitude tenace qui ne la quittait pratiquement jamais d'une semelle. D'habitude, elle conservait un tempérament sérieux surtout dans ce genre de situation, mais en compagnie de ce Nephilim grognon, cette dernière ne pouvait pas se mettre une muselière invisible. Après la bataille, j'suis partie dès que toi et l'autre peroxydé vous ayez filé. Est-ce que tu te souviens de quelque chose? Est-ce que tu t'es réveillé chez toi? Tu ne vas quand même pas me dire que tu t'es miraculeusement douché à ton retour? J'ai mis plus d'une heure à enlever tout ce qui était coincé dans mes cheveux et à nettoyer le sang! Oui, à part qu'elle lui en voulait toujours de lui avoir tapé dessus sans une raison valable, Likho conservait le souvenir de la longue douche où elle avait dû utiliser une tonne de shampoing hors de prix afin de déloger tous les débris emmêlés dans sa longue chevelure sombre... Si cela faisait un moment qu'il était ''possédé'' par le Néant, ça ne devait pas être la première fois qu'il perdait la mémoire sans vraiment s'en rendre compte. Donc, pour l'instant, la créature démoniaque jugeait qu'il valait mieux lui faire prendre conscience des absences qu'il avait subi ces dernières semaines... Les jambes et les bras croisés sous sa poitrine, la représentante de la Folie lui posa la question à un million de dollars.

- T'as eu droit à d'autres périodes d'amnésie du même genre ces derniers temps? Oh oui, avec ce Nephlim, il valait mieux être patiente, histoire que la conversation ne se termine pas dans un bain de sang.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Lun 19 Jan - 19:56


how can i trust you again ?
Ce que racontait Cora était de plus en plus énorme et incroyable et pourtant, c’était justement difficile de croire qu’elle l’inventait au fur et à mesure. Emrys savait bien de quelles statuts elle parlait, tout le monde le savait, lui-même s’en était plusieurs fois approché, pas trop près non plus évidemment, mais juste assez pour en ressentir les effets, mu par une curiosité un peu malsaine et difficile à contenir. A moins que déjà à l’époque, c’était le Néant qui le poussait à faire ça, même inconsciemment ? Il savait aussi quelles conséquences aurait la destruction de ces statuts pour San Diego et pour ses habitants, dont lui. Quoique apparemment, elles ne seraient justement pas les mêmes pour lui que pour les autres, si Cora avait raison et qu’il était vraiment un Faucheur. C’était tellement ironique. Elle n’était pas la première à essayer de lui ouvrir les yeux mais peut-être parce qu’il s’agissait alors de personnes proches de lui, il avait refusé d’y croire, refusé de s’avouer, et de leur avouer à eux, une telle faiblesse. Et ironique aussi, si c’était vrai, le fait qu’il était manipulé par le Néant, lui dont le pouvoir était de manipuler les gens. C’était carrément la blague de l’arroseur arrosé, sauf que ce n’était pas drôle, évidemment. Il écoutait Cora d’une oreille sans comprendre un mot sur deux. L’autre peroxydée ? Emrys n’en avait aucun souvenir, peut-être même que lui-même ne savait pas de qui il s’agissait. Il eut un mouvement d’humeur incontrôlable, mais après tout ça n’aurait pas dû agacer Cora, parce que ça voulait bien dire qu’elle avait affaire à lui, Emrys le Nephilim, et pas à la version de lui Faucheur.

« Bien sûr que non je ne me souviens de rien, qu’est-ce que tu crois, que je me balade dans la ville en sachant que je suis au service du Néant depuis... depuis je ne sais pas combien de temps ? »

Oui, hein, d’ailleurs, depuis quand est-ce qu’il était la petite prostituée du Néant ? Non mais sérieusement, cette idée était carrément révoltante. Et en même temps, maintenant qu’il commençait à envisager l’idée que PEUT-ÊTRE il était vraiment ce que Cora disait qu’il était, certaines choses prenaient tout leur sens. Comme par exemple, pourquoi il ne se souvenait pas de comment il était revenu de la Cité éternelle sur la Marche terrestre. A l’image de son retour chez lui cette fameuse nuit, couvert de sang et avec un bon mal de crâne, et il avait préféré se dire qu’il s’était pris une cuite et s’était battu parce que ça, c’était lui, ça, c’était ce qu’il était, et pas un Faucheur, pas un robot sans cerveau ni volonté qui tapait sur ses amis. Du coup il baissa les yeux et eut même la décence d’avoir un peu honte parce que si, c’était exactement comme Cora le disait, il était simplement rentré chez lui pour se doucher et oublier toute cette histoire.

« J’imagine que oui. C’est pas si simple, je n’ai pas vraiment l’impression qu’il me manque un truc, je n’ai pas conscience qu’il me manque un morceau de mon existence. Cette nuit-là, j’ai su qu’il y avait un souci simplement parce que j’étais couvert de sang et que je ne me souvenais pas comment il était arrivé là. »

Il releva les yeux sur elle en songeant que jamais il n’aurait cru en arriver là. S’il avait dû parier sur une prise de conscience ou une confidente, il n’aurait pas misé un dollar sur la Démone, mais les choses étaient ainsi et le destin était joueur. Elle n’était pas sa meilleure amie ni même quelqu’un de fondamentalement proche de lui et pourtant, c’est avec elle qu’il était là à se prendre la tête, au fin fond d’une forêt glauque, sur fond sonore de gémissements des deux humains en train de saigner comme des gorets. Autant dire que leur sort importait peu au Nephilim, dans cette seconde. Il faillit gémir soudain « qu’est-ce que je vais faire, Cora ? » mais se retint au dernier moment. Qu’est-ce qu’elle, elle pouvait y faire ? Est-ce qu’il existait des psys pour dénéantiser les gens ? Ou bien il devait se contenter de se balader et de vivre en sachant qu’à n’importe quel moment le Néant pouvait le siffler pour lui demander de lui faire son café ou de cirer les pompes de sa femme ? De nouveau, un élan de rébellion l’envahit et de nouveau, il refusa d’y croire. Non, mais non, tout simplement.

« Alors d’après toi... Je t’ai tapé dessus ? »

Il esquissa un pauvre sourire, qui petit à petit se mua en un rictus de plus en plus crétin comme il en avait le secret.

« C’est moi le plus fort, hein, avoue. Comme ça on est fixés, maintenant, toi et moi. »

Puis son sourire pâlit et il marmonna :

« Et j’ai tué qui, finalement ? »

San Diego, c’était grand, et il y vivait plein de créatures surnaturelles, alors ça aurait été pas de chance qu’il ait tué quelqu’un de sa connaissance, tout de même. Surtout qu’il ne connaissait pas grand monde, justement. Il aurait peut-être dû envoyer un sms à tous ses contacts façon « salut, t’es vivant ? » ou quelque chose comme ça, juste au cas où.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
True Madness... Or Not

▐†▌Age : 24
▐†▌Messages : 1637
▐†▌Nom Réel : Likho
▐†▌Musique : Lindsey Stirling, Ayumi Hamasaki, Ellie Goulding, Paramore, Icon For Hire, Rainie Yang, BigBang, CL, Serena Ryder, Jessie J, Outsider, Coeur De Pirate, P!nk, 2NE1, One Ok Rock, A.Kor, Lipservice

▐†▌Citation : Je suis née de la folie pure et de la raison même

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Dim 15 Fév - 8:42




How can I trust you again?
En quoi l'aider à retrouver la mémoire, ou du moins à l'aider à se débarrasser de son état de Faucheur, allait-il lui apporter quelque chose de concret? Non pas que la Démone s'avérait être une sale égoïste qui ne pensait qu'à sa petite personne sans se soucier des autres, mais ce genre de boulot demandait des efforts pratiquement surhumains. Certes, cela tombait bien, elle n'avait qu'une simple apparence humaine... Depuis le temps qu'elle connaissait le Nephilim, cette dernière savait très bien que leur relation en dents de scie ne jouait pas en leur faveur, mais curieusement, la tournure de leur discussion prenait un cap qu'ils n'avaient encore jamais franchi. Lui faisait-il en quelque sorte confiance au point d'essayer de visualiser son problème? Si c'était réellement le cas, quelqu'un devrait inscrire cela sur le calendrier afin de ne pas l'oublier de sitôt.

Alors qu'elle le laissait parler sans ouvrir la bouche, seules ses oreilles attentives à chacun de ses mots, Likho restait assise là sur le sol légèrement humide avec en bruit de fond les gémissements des deux hommes blessés... Puis, lorsqu'il sembla retrouver soudainement son état normal, c'est-à-dire sa tête de mule qui refusait de voir la vérité en face, la créature démoniaque croisa ses bras sous sa poitrine tout en haussant un sourcil. Non mais franchement, il trouvait encore le moyen de plaisanter sur le sujet sans se soucier des conséquences de ses actes. Bien entendu, Emrys ne possédait pas de patron surnaturel comme les Anges ou encore les Démons, mais s'attaquer à tout et n'importe quoi sous les ordres du Néant n'était pas nécessairement une bonne nouvelle. Si jamais il s'en prenait à une créature rancunière, la tournure des événements pouvait changer en un claquement de doigts. Au moment où elle se mordit littéralement la langue afin de s'empêcher de s'entendre dire une nouvelle pique qui pouvait vite dégénérer entre eux deux - faire preuve de maturité face au Nephilim ou simplement de ne pas s'abaisser à son niveau ne pouvait pas lui faire de mal -, ce dernier lui posait maintenant une question assez importante. Qui était l'homme qu'il avait tué pendant leur combat? J'connais pas celui que t'as éliminé. C'était un type qui balançait des éclairs et qui semblait te connaitre. Si tu vois qu'il te manque un pote, t'auras une réponse assez vite. La fin de sa phrase sonnait comme une mauvaise blague, mais qu'est-ce qu'elle pouvait lui dire de plus? «Désolé si tu as tué quelqu'un que tu appréciais, tu iras déposer une plainte contre le Néant pour réclamer des réparations»? Autant dire tout de suite que cela n'était pas dans le domaine du possible ni même envisageable.

Si cette conversation pouvait durer encore très longtemps avec ou sans un dénouement positif, son téléphone portable au fond de la poche de son jean semblait vouloir y mettre un terme de manière un peu trop abrupte. Au début, Likho ne voulait pas y faire attention, mais plus les secondes passaient, plus la vibration se faisait insistante comme si celle-ci voulait lui faire comprendre qu'elle ne cesserait pas son manège avant qu'elle n'ait décroché. Pendant qu'elle attrapait l'appareil afin de le porter à son oreille, la gothique poussa un soupir lorsqu'elle remarqua le nom inscrit sur l'écran avant de s'adresser à son interlocuteur en démonique. Quelques secondes plus tard, la cornue coupa la communication tout en posant à nouveau ses yeux cristallins sur Emrys. J'dois partir, j'ai une urgence qui m'appelle! À plus honey! Essaye d'éviter de tuer quelqu'un d'autre! Sans plus de cérémonie, la jeune femme se leva d'un bond sur ses talons vertigineux tout en déployant ses grandes ailes noires afin de faciliter son transport vers le lieu de son nouveau rendez-vous. Oh bien entendu, ils allaient reparler de tout ça dans un avenir qui se voulait rapproché...
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

Rp terminé
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
That's my name, deal with it


MessageSujet: Re: How can I trust you again? [Emrys] Aujourd'hui à 15:01


Revenir en haut Aller en bas

How can I trust you again? [Emrys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 06. [Schuester's] Trust me.
» Distributeur de sourires – ft. Emrys
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Jesus je suis pas sur que jte trust sur celle la...
» Emrys. « On photographie les objets pour les chasser de son esprit. »
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum



IN NOMINE MENS ::  San Diego Alternatif :: Clairemont :: L'église des dieux-