AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Tu veux des fleurs avec ton cadavre ? [PV Esperance]


 


Partagez|

Tu veux des fleurs avec ton cadavre ? [PV Esperance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Tu veux des fleurs avec ton cadavre ? [PV Esperance] Dim 9 Nov - 15:05


Ripper avait beau faire ce qu'il voulait, il y avait ce grand vide dans le fond de son âme qu'il n'arrivait pas à combler. Tout lui semblait fade, chaque odeur, chaque goût n'avaient plus la même intensité qu'avant. Ses sentiments semblaient amoindris. Il ne se rendait pas compte que ses sentiments n'étaient que des sentiments fantômes. Il se sentait juste vide, incapable de combler ce trou en lui-même. Les mains appuyées contre la baie-vitrée de son salon, il ne bougeait pas. Il regardait la ville qui s'ouvrait en contre-bas comme une immense toile d'araignée. Kyran redressa brusquement la tête en entendant le bruit familier de son téléphone portable. C'était son jour de congé, alors cela ne pouvait pas être son chef qui l'appelait. Lentement le démon de la mort s'approcha de l'objet pseudo infernal pour voir qui lui avait envoyé un message. Sans plus attendre, il attrapa son appareil et regarda le message qui venait d'Esperance. Ils se connaissaient depuis longtemps, ou plutôt elle et son hôte. C'était un problème de taille car Ripper ne pouvait pas se défaire ainsi de ces anciennes relations sans paraître suspect.

Le faucheur dormant ouvrit la boîte de dialogue pour lire un message qui demande à ce qu'ils se voient. Il décida de répondre qu'ils se verraient dans le Shanghai, un cybercafé dans le old San Diego. Le démon alla chercha une tenue adéquate, après tout ce n'était pas à torse nu qu'il allait se rendre là-bas. Il enfila un pull bleu foncé qui tirait extrêmement sur le noir sans pour autant en être. Un pantalon et des bottes plus tard, un manteau pour compléter le tout et Kyran fut dehors, dans les rues froides de la ville. Sans réfléchir, il se dirigea vers le quartier humain, les mains dans les poches, la cigarette au bec. Son regard ne s'attardait même pas sur les gens qui passaient à côté de lui. Il était complètement indifférent à ce qui l'entourait. Cela lui passait complètement au-dessus.

Jack semblait visiblement le premier sur les lieux. Sans plus attendre, il prit une place dans un coin de la grande pièce qui regroupait tables et ordinateurs et il commanda un café chaud. Le goût de la cigarette lui restait encore dans le fond de la bouche même si celle-ci s'était éteinte depuis près de cinq minutes. Le démon de la mort passa une main dans ses cheveux foncés qui contrastaient étonnement avec sa barbe qui virait au roux. Mais le plus étonnant n'était pas cela, c'étaient ses yeux maquillés d'un trait de khôl. C'était son look étonnant qui attirait l'attention. On aurait dit un vieux gothique qui ne « grandissait » pas comme disaient certains. Sauf que ce n'était pas que Kyran ne grandissait pas, au contraire. Il avait toujours été ainsi. Mais au lieu de lui donner un côté mignon, cette petite marque de maquillage durcissait son regard. On posa la tasse de café devant l'ancien éventreur qui trempa ses lèvres. Il entendit du bruit et tourna la tête vers la silhouette particulière d'Esperance. Son regard vide de toute joie ou autre n'exprima rien du tout. Il était vide, vide de tout. C'était comme si on lui avait arraché le cœur.

Sauf qu'il ne le savait même pas. Se rendre compte qu'il était faucheur n'était pas quelque chose d'anodin. Il lui fit signe qu'il y avait une place devant lui.

« Salut, tu veux boire quelque chose ? Leur café est pas mal. »

Il se fichait du bruit qu'il y avait autour d'eux, ce bruit au contraire, pourrait masquer le bruit de leur conversation.

« Alors, qu'est-ce que tu me veux le jour de mon congé ? »

Il était bien loin de se douter de la petite conversation un peu glauque qu'ils allaient avoir. En tant que croque-mort, Kyran entendait souvent des demandes extravagantes concernant les gens mourant ou la famille du défunt. Il n'était pas sans ignorer qu’Espérance n'allait franchement pas bien, mais il ne se doutait pas qu'ils allaient parler de son moment beauté avant d'être mise dans le cercueil. Un moment que les gens croyaient non nécessaire, mais il fallait savoir qu'un corps se dégradait vite et que c'était bien souvent moche à voir.
Revenir en haut Aller en bas

« Les hommes recouvrent leur diable du plus bel ange qu'ils peuvent trouver. »
That's my name, deal with it
☣ You like your girls insane. I'm a messenger of chaos
▐†▌Age : 22
▐†▌Messages : 38
▐†▌Nom Réel : Espérance Noah Rosenbasch
▐†▌Musique : Mr.Children : Shirushi - Hanabi ▲ Radiohead - Creep ▲ Aaron - Lili (U-Turn) ▲

▐†▌Citation : « - This is our routine. Day and night, all we do is survive. It never lets up. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Les hommes recouvrent leur diable du plus bel ange qu'ils peuvent trouver. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu veux des fleurs avec ton cadavre ? [PV Esperance] Mer 26 Nov - 21:00







 
 
Tu veux des fleurs avec ton cadavre ?

   
La mort n'est que la traversée du monde comme des amis traversent les mers.

 

 
Kyran J. Hoaxley▲ Espérance A. Rosenbasch





Une tasse de café déjà froide à la main l'humaine regarder d'un air absent le soleil se couchait lentement faisant profiter aux habitants de cette planète ses derniers doux rayons chauds. Même si le spectacle était d'une beauté à couper le souffle comme toujours, la blonde n'avait pas la tête à s'extasier aujourd'hui ni devant le coucher de soleil ni devant quoi que ce soit d'autre. Lançant un regard furtif à la poignée de cheveux blond qu'elle tenait dans son autre main elle releva le regard vers le ciel les lèvres pincées légèrement inquiète. Combien de temps encore pourrait-elle voir le jour se coucher avant de rendre son dernier souffle de vie ? Elle savait que son temps était compté depuis le moment où la tumeur s'était développée dans son sein gauche. Et même si la chimiothérapie devait la laissais encore vivre quelque temps elle savait qu'un jour où l'autre elle devrait se rendre au purgatoire. Espérance avait refusé de savoir combien de temps il lui resté précisément, elle savait que c'était que des statistiques et elle angoissait chaque jour en se disant que c'était peut-être la dernière journée où elle vivra.


Forcément avoir commencé la chimiothérapie n'était pas de tout repos, entre ses nausées qui la prenait à n'importe qu'elle moment de la journée, sa fatigue excessive qui l'empêcher de se lever pour aller bosser, son système humanitaire bien trop bas qui la forçait à rester cloîtrer chez elle pendant quelques jours après la chimiothérapie mais, le plus dur surtout était sa perte de cheveux. Le médecin lui avait bien indiqué que commençait le traitement à la chimiothérapie était très dur et il y avait un risque que ses cheveux tombent, il y avait une chance sur trois qu'elle ne les perde pas. Mais forcément elle avait un karma de merde et elle n'avait pas eu la chance de garder ses beaux et longs cheveux blonds qu'elle affectionnait particulièrement.


Resté une semaine enfermée sans pouvoir sortir l'avait forcé à réfléchir à sa vie et pendant ses jours elle n'avait pas cessé de penser à sa mort mais, surtout à son enterrement. Comment les personnes auxquelles elle tenait allait-il faire lorsqu'ils la découvriront morte, comment allait-il gérer tout ce qui concernait l'enterrement. Il y a bien une chose que l'antiquaire ne supportait pas et c'était bel et bien être un boulet pour les autres. C'était la principale raison pour laquelle elle avait refusé de parler de son cancer à son entourage autre que sa famille. Décidée à organiser tout ce qu'il fallait après sa disparition la blonde attrapa son portable et envoya un message au croque-mort avec qui elle entretenait une relation particulière. Attendant sagement sa réponse pendant qu'elle reprenait une énième cigarette, elle n'attendit pas très longtemps avant de recevoir une réponse. Souriant d'un air amusé elle répondit un simple d'accord avant de finir sa cigarette et d'aller s'habiller plus chaudement. Ne pas pouvoir sortir pendant quelques jours l'avait forcé en quelque sorte à rester en pyjama, personne ne lui rendait visite et elle ne voulait voir personne. Vêtue d'un de ses éternels jeans déchirés et l'une de ses chemises de bûcheron elle s'était mise en route avec sa précieuse voiture qui avait refusé de démarrer pendant quelques secondes.


Arrivant sur les lieux elle ne s'étonna même pas d'être la dernière à arriver, malgré qu'elle soit plutôt ponctuelle avec le démon de la mort elle était toujours en retard. Parfois elle se demandait s'il n'était pas un genre super héros qui arrivaient en volant. Le repérant dans le coin de la grande pièce elle s'approcha de lui alors qu'il semblait l'avoir remarqué, arrivait à sa hauteur elle entendit la voix particulière de son ami.


« - Salut, tu veux boire quelque chose ? Leur café est pas mal. »


Souriant d'un air mesquin elle lui fit un petit signe de la main avant de prendre place face à lui, posant son sac et sa veste à côté d'elle, elle se pencha vers lui d'un air affligé.


« - Hum.. Non merci. Tu as vraiment des goûts de merde, leur café on dirait de la pisse de chien vietnamien ! Hors de question que je boive ça. Répondit-elle blaser »


S'appuyant contre le dossier de son siège elle l'observa quelques instants, cet homme dégageaient à la fois quelque chose de malsain et quelque chose de foutrement attirant. Mais le plus étrange c'est qu'il errait comme une âme en peine, les yeux vides et le corps bougeant presque automatiquement. Elle avait l'impression que toute forme de joie avait délaissé son corps, il était plus que l'ombre de lui-même, déambulant dans un monde qui ne semblait pas être le sien. Est-ce qu'elle avait raison de s'inquiéter ? Au fond elle connaissait Kyran depuis un moment et s'il s'était passer quelque chose il lui aurait dit. Enfin elle l'espère.. . Il était bizarre. Un peu trop même mais, un peu comme elle de toute manière.


« - Alors, qu'est-ce que tu me veux le jour de mon congé ? »


Soupirant d'un air lassé, la blonde se mordilla une nouvelle fois les lèvres avant de fixer un point imaginaire sur la table. Est-ce qu'elle devait lui dire la vérité sur son état ? Après tout il savait déjà qu'elle n'allait pas très bien, comment pouvait-il ignorer son sein malade alors qu'il l'avait vu plus de fois nues que sa propre mère. Mais évoquer ça dans les termes exacts était quelque chose de plus compliqué et d'effrayant. Cependant elle ouvrit la bouche avant de la refermer incapable de sortir ses mots qui restaient coincés au fond de sa gorge. Se raclant la gorge elle chercha les mots exacts et les mots justes pour lui expliquait.


« - J'suis désolée de te déranger pendant ton jour de congé mais, je n'ai pas arrêté de me prendre la tête cette nuit et j'vais finir par devenir folle si je t'en parle pas.. Comme tu le sais je ne vais pas très bien... Et je sais que je ne serais pas encore très longtemps sur cette terre. Répliqua-t-elle d'un air distrait, Et tu vois, je ne veux pas être un boulet. Je ne veux pas que les gens autour de moi, se retrouvent à devoir gérer tout ce bordel d'enterrement de tout ça. De toute manière on est mieux servis que par soi-même.   »


Riant d'un air jaune elle évita tout contacte visuelle avec le faucheur, préférant regarder la table ou bien ses ongles manucurés. Récupérant son sac qu'elle avait posé au sol elle y sortit un petit carnet où elle avait passée plusieurs nuits à écrire ou à coller des images de ses exigences pour son enterrement. Feuilletant quelques instants le carnet elle s'arrêta à une page remplie de photo de rose, le posant sur la table et le poussant vers le faucheur elle se décida enfin à le regarder alors qu'elle reprenait la parole.


« - A la base j'suis allergique aux fleurs mais, je suppose qu'une fois morte ça n'aura plus d'importance.. Je veux des roses, rouge et blanche. Continua-t-elle en réfléchissant, Et ne me maquille pas comme une pute ça serait mignon, concentre-toi plus sur ma bouche que sur mes yeux surtout.   »


L'avantage d'être dans un cyber-café c'est qu'on pouvait parler de n'importe quoi tout en étant tranquille, les autres personnes étaient beaucoup plus occupées à essayé d'apporter du bonheur dans leur misérable vie que de s'intéresser à la conversation des deux étranges énergumènes.
Code par Asi'click


Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tu veux des fleurs avec ton cadavre ? [PV Esperance] Mer 10 Déc - 15:03


Espérance avait été liée à Kyran, Ripper le savait. C'était pour cela qu'il entretenait cette relation. Il avait naturellement répondu présent quand elle avait fait appel à lui, se doutant bien que tout cela cachait quelque chose. Elle n'avait pas bonne mine et quand elle critiqua le café devant lui, le faucheur grimaça. Il avait soudainement l'impression que son visage s'étirait de manière affreuse tant il n'avait plus l'habitude de grimacer. Il était comme un pot cassé qui ne pourrait jamais se recoller et c'était ainsi, il fallait faire avec.

« Si tu le dis. »

Il pencha la tête de côté tandis qu'il lui demanda ce qu'elle voulait. Il était particulièrement curieux pour le coup, inutile de s'en cacher. Il sentait bien que quelque chose n'allait pas, pas besoin d'être une créature surnaturelle pour s'en rendre compte. Cela devait cacher quelque chose, forcément, mais quoi ? En tout cas rien qui le concernait directement, mais qui avait des chances de concerner Kyran. Il n'en crut tout simplement pas ses oreilles quand elle dit ne plus en avoir pour longtemps. Il la savait malade, ils en avaient déjà parlé, mais il ne penserait pas qu'elle était au bord de la mort. Ripper ne ressentit aucune tristesse. La tristesse aurait été plus que superflue pour le coup. Elle n'avait pas sa place ici à ce moment. Mais il ne savait pas comment réagir, alors il restait silencieux et se pencha en avant quand elle lui poussa un carnet étrange en sa direction. Lentement, le croque-mort l'attrapa entre ses doigts et regarda les images qu'il avait sous les yeux. Il comprit alors ce qu'elle attendait de lui. Elle voulait probablement qu'il l'arrange bien pour son dernier jour sur terre, ou du moins pour son enveloppe charnelle. Quant à elle, elle serait dans un autre monde.

Il lui jeta un regard en biais tandis qu'elle lui dit ses exigences. Il devait avant tout clarifier ce qu'il croyait comprendre.

« Tu veux que je m'occupe de ta dépouille quand tu seras morte ? »

Il se pencha par-dessus la table et détailla sa peau avec l’œil d'un expert qui maquillait la mort pour la faire paraître plus convenable. C'était le plus grand paradoxe de cette époque, les gens avaient peur de la mort et ne savaient pas la gérer. La mort ne se contrôlait pas, elle arrivait et c'était ainsi. Il fallait faire avec.

« Tu veux un maquillage léger. Tu demandes ça à moi, ton ami. Tu penses réellement que c'est judicieux ? Mais après tout, c'est ton choix. Je te conseille de faire une lettre avec tes exigences, en notifier un notaire. »

Il lui rendit son petit carnet. Il savait que parfois, les choses après la mort ne se déroulaient pas toujours comme on le désirait.

« Qu'est-ce que tu veux d'autres Espérance ? Si j'avais su que tu voulais me parler de ta mort, je t'aurai invitée chez moi. »

Dit-il avec un petit sourire en coin fané comme une vieille fleur, mais ce n'était pas grave. Ne disait-on pas que c'était le geste qui comptait, hein ? Peut-être bien. Kyran tentait de se soucier d'elle, mais il n'arrivait pas. Ce qu'il ressentait résonnait vaguement en lui comme un organe mort qui tentait encore de battre alors qu'il ne pouvait pas. Le faucheur regarda l'animation autour de lui et les gens qui bougeaient et parlaient bruyamment. Tant de bruit, tant de connerie. Il avait bien envie de les écraser. Mais il n'en avait pas le reçu l'ordre et sans ordre, il ne pouvait pas faire de mal. Il n'avait pas conscience de cette règle qui l'habitait et créé par le Néant. Il était complètement sa marionnette. Son regard se reposa sur Espérance. Apprendre qu'elle allait mourir lui permettait de mieux la voir. Il voyait son état quelque peu déplorable et ses mèches de cheveux ternes.

« De quoi vas-tu mourir ? »

Ce genre de question ne se posait pas habituellement, les gens trouvaient cela indélicats. Mais il ne se retenait pas. Après tout, elle lui demandait tout de même d'être son croque-mort. Il la verrait nue et morte, elle ne serait que chair et enveloppe vide. Ce serait quelque chose d'intime et cela l'excitait. Il n'était pas nécrophile, mais il aurait adoré la tuer pour mieux la maquiller ainsi. Morbide ? Juste à peine voyons !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
That's my name, deal with it


MessageSujet: Re: Tu veux des fleurs avec ton cadavre ? [PV Esperance] Aujourd'hui à 15:08


Revenir en haut Aller en bas

Tu veux des fleurs avec ton cadavre ? [PV Esperance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Veux-tu manger avec moi ? [Pv:MayLyn]
» Veux-tu jouer avec moi ? [PV Momoshi]
» Veux-tu courir avec moi? (PV Lakini)
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Clayder [Duelliste]
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum



IN NOMINE MENS ::  San Diego Alternatif :: Old S.D. :: Pigeonnier Café-