AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
On se retrouve des siècles après. [PV Emrys]


 


Partagez|

On se retrouve des siècles après. [PV Emrys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Jeu 23 Oct - 14:28


Il avait échoué dans sa mission. Kyran regardait par la fenêtre, de son loft, le quartier démoniaque qui se déversait à ses pieds. Il porta son verre de scotch à sa bouche et en but une gorgée. Mais rien ne le traversa, ni plaisir, ni fausse joie, ni amertume. Il était complètement vide. Un état qu'il avait depuis plusieurs mois, mais qu'il ne remarquait même pas. Il subissait en silence, il s'en fichait, ignorait la réalité qui le traversait. L'homme était torse nu, portant un pantalon de cuir sombre tandis qu'il fit volte-face, son dos était marbré de blessures qui ne guérissaient pas. Il serait bientôt tant de changer d'hôte. C'était cela d'être faucheur. L'ancien démon de la mort attrapa une chemise sombre qu'il referma sur son torse tandis qu'il enfila des bottes. L'automne était bien là, il ne s'habillait pas ainsi parce qu'il avait froid, mais suivait tout simplement les habitudes de son hôte. Kyran passa une main dans ses cheveux courts et ouvrit la fenêtre baie vitrée qui était tout le long de son immense salon. Il regarda le vide en contre-bas sans ressentir ni peur ni vertige.

Des ailes de fumée apparurent dans son dos et battaient lentement. Il ferma les yeux, ouvrit les bras et laissa le vent passer sous sa chemise, la faire gonfler, mais rien, aucun plaisir particulier ne le traversa. Quand il ouvrit les yeux, un sourire étrange passa sur son visage, un sourire mauvais qui n'était qu'un pâle reflet de celui qu'il avait arboré dans le passé. Il se laissa tomber dans le vide, mais au lieu de s'échouer comme une misérable créature, il s'envola et se laissa porter par le vent, si on pouvait ainsi dire. Il avait échoué lors de sa dernière mission, faire tomber les statues qui protégeaient la ville du Néant. Le faucheur dormant volait sans vraiment réfléchir, caché par les nuages sombres qui couvraient San Diego. Pourtant, quand on y regardait bien, les rumeurs couraient dans les rues, inquiétaient les gens qui avaient un drôle de sentiment. La cité éternelle était morte, l'espoir était mort, tout simplement. Le vol de Jack le mena jusqu'au quartier en ruine de la ville. Mais il n'en avait cure.

Il se posa sur la route et ses ailes disparurent. Il regarda autour de lui et vit au loin le cimetière. Il était d'humeur étrange et au final, aller visiter les morts lui semblaient une excellente idée au vue des circonstances. Alors qu'il s'approchait du cimetière, il entendit plus qu'il ne vit des pas. Il avisa ces humains qui erraient, tournaient en rond dans le cimetière comme des âmes en peine, mais ils étaient bel et bien vivants. Le danger avec ce cimetière était qu'il pouvait vous ronger et vous rendre complètement vide. Ce n'était pas définitif à ce qu'on racontait, mais autant se méfier. Le faucheur savait bien qu'il n'avait rien à redouter de ce genre de créature, alors il passait entre elles l'air de rien pour s'enfoncer encore plus dans le cimetière. Kyran marchait entre les tombes, son regard accrochait quelques noms, mais rien de bien affolant.

Il était tout simplement « tranquille ». Il était là lui aussi à errer comme une âme en peine. Le croque-mort s'arrêta devant la tombe d'une femme et lentement, s'accroupit devant celle-ci. Il ne connaissait pas son nom, par contre il sentit une présence dans son dos. Un autre faucheur. Sans crainte, il tourna la tête, s'apprêtant à parler, mais resta muet en reconnaissant ce visage. Impossible, mais pourtant vrai. Emrys. Cet enflure qui lui avait fait la misère quand il était un simple humain, à cause d'une femme que l'éventreur avait tué. Comme si c'était sa faute qu'on tombe amoureux d'une simple put* ! Il aurait dû ressentir de la colère, mais rien de tout cela ne le traversa.

« Emrys. »

Il était tout de même difficile de reconnaître Kyran, cent-cinquante ans après sa mort. Il n'avait bien entendu plus le même physique. Mais il y avait quelque chose dans son hôte, quelque chose qui pouvait rappeler lui. Le regard clair, la barbe qui était un léger mélange de brun et de roux, la peau pâle, et le regard souligné d'un trait de khôl comme dans le passé. Jack avait toujours été une sorte d'artiste, un artiste destructeur.

« Ne me dis pas que tu la connais ? »

Dit-il d'un air railleur, du moins tenta-t-il. Difficile, le ton était vide, rien ne résonnait dedans, sauf le sentiment fantôme de raillerie. Il ne doutait pas une seule seconde que l'autre faucheur le reconnaîtrait. Emrys avait toujours semblé aimer le haïr pour une raison qui lui échappait. Non l'ancien tueur ne comprendrait jamais. Pour lui, tuer s'apparentait à respirer, rien de non naturel. Il ne bougeait toujours pas, une sorte de défi. Son instinct lui soufflait que l'autre faucheur ne pouvait pas l'attaquer, ils étaient dans la même équipe. Comme le destin était farceur !
Revenir en haut Aller en bas

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Lun 3 Nov - 19:23


Emrys regarda les quelques rares personnes venues assister à l’enterrement de la femme se disperser en silence, par petits groupes. Lui-même ne s’était pas approché de toute la petite cérémonie qui venait d’avoir lieu. Il n’était pas venu pour ça. Jamais de toute façon il n’irait dans un cimetière pour rester planté devant une boîte contenant un corps sans vie qui n’avait plus rien à voir avec ce que la personne avait été de son vivant, à écouter un imbécile vouer l’âme déjà loin de ladite personne à rester à la droite de Dieu. Tu parles d’un cadeau. Appuyé contre le tronc d’un arbre, le Nephilim avait observé chacune des personnes qui s’étaient présentées à l’enterrement, six au total, et avait pris des notes. Le frère de la victime lui avait donné une grosse somme d’argent pour qu’il trouve qui avait tué sa sœur. Trouvée sans vie dans une ruelle sombre, sans son sac à main, un crime ordinaire classé sans suite d’après la police, et c’était sûrement vrai, quand on voyait ce qu’était devenue cette ville. Mais en fouillant un peu, Emrys s’était aperçu que plusieurs personnes dans l’entourage proche de la femme pouvaient être coupables, à commencer par son ex mari. Et c’était d’ailleurs, dans la plupart des cas, toujours le mari ou l’ex mari. Ou le frère, le cousin, l’ami, l’amant, ainsi de suite. Toujours partir de la personne la plus proche, et élargir le champ des possibles dans l’entourage de la victime. En ce sens, il était toujours intéressant de voir qui se pointait à un enterrement et comment les choses se passaient. Les trois enfants, la grand-mère, le frère, un collègue de boulot. Pas d’ex-mari, donc. Emrys regardait tout ce petit monde se disperser et rentra le menton dans le col de sa veste en cuir sombre.

Il n’avait pas la tête à ça. Depuis quelques jours, il marchait et travaillait et fonctionnait de façon générale simplement par automatisme. Il se sentait fatigué, faible, avait la sensation – savait, même, au fond de lui – que quelque chose s’était produit sans qu’il en garde aucun souvenir, ou plutôt, les souvenirs étaient là, mais pas disponible. Son esprit n’était pas capable de les appréhender. Quelque chose de terrible était arrivé. Et s’il en doutait, s’il doutait encore du regard horrifié dont l’avait gratifié Cordelia quand il était rentré un matin avec l’air d’être sorti de sa tombe, il aurait sérieusement pu se poser des questions sur ses vêtements déchirés et couverts de sang. Mais bordel, il ne voulait pas se poser de questions. Et pourtant, le monde semblait être tout en teintes de gris, ces derniers jours, sans aucune saveur. Le sentiment de l’horreur absolue, mais au coin de son champ de vision, sans que jamais il ne réussisse à vraiment poser ses yeux dessus. Alors travailler était une façon comme une autre de se concentrer sur autre chose.

Il redressa le visage en voyant une silhouette solitaire s’approcher de la tombe toute fraîche. Quelqu’un qu’il ne reconnaissait pas, qui ne faisait donc pas partie de l’entourage de la femme, pas qu’il sache, en tout cas. Eh bien voilà, ça valait le coup de se lever le matin, des fois. Emrys se décolla de son arbre et rejoignit l’étranger, se plantant derrière lui, les mâchoires serrées. Parce qu’il ne pouvait pas ignorer l’aura qui se dégageait de l’être : un Démon. Un Démon, et quelque chose d’autre, qui le dégoûtait profondément. Le type se leva à son approche, lui aussi l’avait senti. Emrys le fixa tandis que l’autre prononçait son nom, et ne s’étonna pas d’être connu de lui. Non, à la seconde où son nom franchit les lèvres de l’inconnu, le Nephilim sut qu’il n’était pas vraiment un inconnu. Il lui fallut fouiller dans ses souvenirs, en tirer un épisode de sa vie qu’il avait oublié, considéré comme bouclé, puisque l’humain était censé être mort, comme ils le faisaient tous. Mais hélas, certains d’entre eux revenaient. La surprise était de taille, et passablement mauvaise. Mais il en était sûr, c’était Jack Ripper, et les mots que ce dernier prononça ensuite le lui confirma.

Il était tout de même difficile de reconnaître Kyran, cent-cinquante ans après sa mort. Il n'avait bien entendu plus le même physique. Mais il y avait quelque chose dans son hôte, quelque chose qui pouvait rappeler lui. Le regard clair, la barbe qui était un léger mélange de brun et de roux, la peau pâle, et le regard souligné d'un trait de khôl comme dans le passé. Jack avait toujours été une sorte d'artiste, un artiste destructeur. Emrys sentit la colère exploser en lui, une bonne vieille colère qui ravagea tout sur son passage comme un tsunami, et ça faisait du bien, quelque part. Il se sentait enfin vivant pour la première fois depuis des jours.

« Toi ? Nom de Dieu, mais quel cafard… Increvable tout pareil. »

Emrys lutta contre son envie de lui sauter à la gorge là, comme ça, sans raison. Ou bien avec toutes les raisons du monde, allez savoir. Ne serait-ce pas adorable, en un sens, que ce soit Jack nouvelle version, dans ce nouveau corps, avec ces nouveaux pouvoirs, qui ait tué cette femme ? Un vrai reflet du passé dans le présent, à ceci près qu’Emrys se fichait bien désormais de la victime, tout comme, honnêtement, il se fichait bien de la femme qu’avait tué Jack dans le passé. Non, à présent, il n’avait besoin d’aucune raison pour détester ce petit loser pathétique. Et en un sens, il n’aurait pas dû s’étonner que les enfers l’aient choisi lui. Lucifer gagnait les Démons qu’il méritait. Les lèvres du Nephilim s’étirèrent en une parodie de sourire.

« Et ne me dis pas que c’est toi qui l’as tuée… »

Le destin était vraiment joueur, et la vie pleine de mauvaises surprises, et pourtant, Emrys se réjouissait presque de cette détestable rencontre, de ces odieuses retrouvailles. Voilà qui l’occuperait et le détournerait de sa morne humeur.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Lun 10 Nov - 22:01


Emrys n'avait pas pris une ride en cent cinquante ans, c'était incroyable. Ripper aurait pu s'extasier là-dessus, mais ce n'était pas le cas. Il était bien loin de se douter du cataclysme qu'il était entrain de déclencher. Ce n'était même pas ce qu'il avait voulu à la base. Malgré tout, un goût amer envahit sa bouche. Le nephilim l'avait humilié un siècle auparavant, il l'avait traîné dans la boue sans aucun ménagement sous prétexte que Ripper lui avait retiré son petit jouet. Encore aujourd'hui l'ancien tueur de femmes ne comprenait pas, et il ne comprendrait probablement jamais. On ne pouvait pas forcer quelqu'un à comprendre ce qui lui échappait. Ripper émit une sorte de gloussement vexé quand il se fit comparer à un cafard.

« Tu es toujours aussi vulgaire, n'est-ce pas ? Toi aussi tu es increvable. »

Dit-il avec ironie. Il n'était pas gentil avec Emrys, mais il n'avait pas besoin de se forcer pour être aussi désagréable. Il se souvenait comme si c'était hier de leur rencontre et il aurait voulu se venger, réellement. Sauf que quelque chose l'empêchait, quelque chose qui ne s'expliquait pas. Il y avait cette force, ce vide en lui qui le retenait de taper sur la gueule d'Emrys. Ils étaient tous les deux faucheurs et tant que le Néant ne donnerait pas l'ordre au faucheur dormant de taper sur la gueule d'un semblable – ce qui semblait impossible – et ben Kyran ne le ferait pas. Il ne se rendait pas compte de tout cela, cela coulait de source, c'était naturel sans le déranger. Il ne voyait pas la réalité distordue qu'il avait devant lui. Il avait des ornières et des sacrées ornières. Malgré tout, cela ne l'empêchait pas de trouver Emrys tout à fait infâme. Un rire lui échappa quand le nephilim fit un sous-entendu gros comme une maison, cela ne s'appelait même pas un sous-entendu à ce stade. Il secoua la tête de gauche à droite, se rapprochant de son ennemi le plus proche. Cette fille, il ne l'avait pas touchée, mais il n'était pas sûr que cette créature le croirait.

Dans un sens, tout lui semblait si logique soudainement. La nature surnaturelle d'Emrys qui l'avait tant terrifiée à l'époque. Au début, il l'avait cru démon, mais en cent cinquante ans, il ne l'avait jamais croisé à Dis, ni même lors de sa première sortie sur la marche terrestre, cinquante ans auparavant. Alors il n'avait pas cherché, il avait même effacé ce passage de sa tête.

« Tu aimerais bien, hein ? Que je l'ai tuée, cette fille. Tout serait si simple. »

Encore un pas en avant, une note de défi dans la voix, mais du défi morne. Kyran parlait, mais ses mots étaient dénudés de toute émotion. Cela aurait été comme si on avait fait parler un robot. Mais il y avait encore des émotions dans ces phrases, des sentiments vides, amoindris. Un soupir rauque lui échappa tandis qu'il s'appuya contre une pierre tombale sans ménagement. Il n'avait pas ce genre de scrupule. Le genre qui vous empêchait de vous appuyer contre la sépulture d'un mort.

« Faut croire que tu la connaissais. Tu es donc voué à ne tomber amoureux que des femmes qui meurent ? Il y a un nom pour ce genre de personne non ? Maudit je crois. »

Il pencha le buste légèrement en avant, un sourire ironique au coin des lèvres. Il n'allait pas lui casser la gueule, mais envoyer des vannes, il le ferait volontiers et sans se retenir pour le coup. Ça, ce n'était pas interdit par le Néant. « Personne ne peut vaincre la Mort. Personne ne peut vaincre le Néant. » Cette phrase tournait en boucle dans son esprit sans qu'il s'en rende compte. Elle lui était familière et même nécessaire. Sans, il aurait l'impression que sa tête soit bien vide. Il s'était habitué depuis qu'il avait été à la cité éternelle et qu'il avait été contaminé sans même s'en rendre compte. Mais c'était la marque de fabrique de tous les faucheurs. Et tant qu'il ne se rendait pas compte au moins dans quel état il était véritablement, il n'avait tout simplement aucune chance de s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Ven 14 Nov - 21:41


Le Nephilim était franchement perturbé par cette rencontre. Il avait oublié Jack depuis longtemps et ne s’attendait certainement pas à le recroiser un jour, persuadé qu’il était mort et enterré, et bouffé par les vers. Lui tomber dessus à nouveau, sous la forme de Démon, s’il en croyait ses sens, était une sacrée mauvaise surprise, et en même temps, il reconnaissait bien là le recrutement démoniaque, qui se contentait de peu et de la lie de l’humanité. Selon ces critères, oui, Jack correspondait parfaitement pour le poste et en vérité, Emrys n’aurait pas dû être étonné de cette métamorphose, il aurait même pu le prévoir si le sujet l’avait intéressé. C’était juste une sacrée malchance qu’ils se recroisent, parce que Si Emrys se fichait depuis longtemps maintenant de l’origine de leur mésentente – la prostituée humaine assassinée – il n’avait en revanche pas oublié qu’il détestait Ripper indépendamment de ça, pour ce qu’il était, tout simplement. Et il n’avait pas oublié non plus qu’à l’époque, il désirait ardemment le tuer. Il ne l’avait finalement pas fait, il ne se souvenait pas pourquoi. Alors peut-être cette rencontre était-elle une seconde chance ? Mais l’autre était un Démon, maintenant, et puis honnêtement, Emrys n’était pas d’humeur, tout simplement. Que le type soit une plaie n’était pas une raison suffisante pour qu’il se fatigue à essayer de lui faire la peau. Il esquissa un sourire en réponse aux paroles du jeune Démon.

« Ouais, je le suis, mais moi c’est normal. Je l’étais déjà lors de notre première rencontre. Tu dois sûrement comprendre, à présent, n’est-ce pas ? A l’époque, tu étais sacrément sans défenses et dans le flou. »

L’humain qu’il était n’avait même rien compris à ce qui lui arrivait. Dommage, c’était drôle. Mais maintenant, le bon vieux temps était terminé. Et Emrys ne le prenait plus à la légère comme lors de leur première rencontre, par réflexe, par habitude et parce qu’il avait de l’expérience. Il n’avait aucune idée de la nature du pouvoir du Démon et savait que certains de ces pouvoirs pouvaient être sacrément pénibles, voir mortels. Et pourtant, il ne pouvait pas s’empêcher de le considérer comme il le considérait à l’époque, à Londres : un puceron. Et évidemment, avec leur expérience commune du passé, Emrys ne pouvait que soupçonner Jack de tout et n’importe quoi, quand il le voyait tourner autour de cette tombe comme un vautour. Même s’il savait en vérité très bien qui avait tué cette fille et comment elle était morte. Dans cette affaire, il n’y avait pas de place pour un Démon. L’horreur n’était qu’humaine, à cent pour cent.

« C’est toi qui aurais aimé ça, mais en vérité je sais exactement ce qui lui est arrivé. Et qui sait si tu es toujours dans le même business ? Les enfers ne sont pas si tolérants que ça avec les Démons trucidant des humaines à tous les coins de rue. Tu dois être sacrément frustré. »

Emrys avait tiqué, cela dit. Maudit. Il n’avait pas aimé entendre ça de la bouche de ce type, ni de celle de personne, d’ailleurs. Il n’estima pas utile de corriger le Démon. Cette humaine, il ne l’avait jamais connue vivante. Il l’avait vue pour la première fois sous forme de cadavre, puis sur la table d’autopsie de Coralyne. Il n’en était pas amoureux. Elle n’était qu’un job, un job qui lui tenait à cœur parce qu’il pouvait se défouler à cœur joie, même si au final, le meurtrier s’en était sorti, du moins face à la justice humaine. Qui savait ce qui l’attendait face à la justice divine ? Mais Emrys n’appréciait pas de s’entendre dire qu’il était maudit, car après tout, lui-même parfois se faisait cette réflexion, pour tout autre chose que des humaines assassinées, cela dit. Finalement, le Nephilim retrouva le sourire et croisa les bras.

« C’est marrant que tu dises ça. De mon point de vu, le maudit, c’est toi. Humain ayant vendu son âme, âme arrachée, voué à habiter de la chair morte et pourrissante et à obéir à un maître pour l’éternité… »

Ce n’était certainement pas un destin qu’il aurait cru appréciable aux yeux de Jack, même s’il ne le connaissait pas beaucoup. Mais le type n’appréciait pas d’avoir un maître, ça il en était sûr. Ou plusieurs maîtres, même. Une pensée parasite, qui lui vint et disparut tout aussi rapidement, comme cela lui arrivait parfois ces derniers temps.

« Alors c’est ça, ton style, te maquiller et aller traîner dans les cimetières comme un pervers ? Tu trouveras peu d’âmes à souiller, ici. La tristesse rend les gens peu réceptifs aux sirènes des enfers. »

Malheureux, les gens n’étaient que centrés sur eux-mêmes. Mais en vérité, Emrys connaissait une autre personne qui adorait traîner dans les cimetières, et il espérait bien qu’il ne s’agissait pas d’une habitude pour Kyran. Il n’aurait pas voulu que ces deux-là se croisent.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Lun 24 Nov - 22:41


Comme dans le passé, n'est-ce pas ? Kyran ne manqua pas de faire un sourire mauvais un peu tordu. Il se rendait parfaitement compte qu'Emrys le ridiculisait et le provoquait. Il voulait la bagarre ? Le démon de la mort ne comptait pas la lui donner. Il fit un pas en avant, toisant le brun, mais n'avança pas plus. Même cent cinquante ans après, il ne faisait pas le poids. Physiquement du moins et pis il se méfiait du pouvoir du nephilim. Il se souvenait vaguement qu'il avait contrôlé ses mouvements même s'il ne savait pas comment il s'était pris. Mais la donne était différente aujourd'hui car lui aussi avait un pouvoir et il n'hésiterait pas à s'en servir, bien au contraire. Il en crevait d'envie. Mais son pouvoir était un pouvoir de contact. Ce ne serait pas comme dans le passé, oh non, le nephilim ne se laissait pas faire par les provocations, quant à Ripper, il avait l'impression de tomber dedans à pieds joints. Un tressaillement de rage courut le long de son échine. Il lui était interdit de tuer et cela le rendait fou.

Mais c'était le prix à payer pour être sur la marche terrestre. Il avait déjà merdé une fois, lors de sa première venue ici. Une seconde fois ne serait pas tolérée, bien loin de là. On risquait de l'enfermer dans les cachots infernaux et le torturer jusqu'à la nuit des temps pour payer son crime. Jack tenta de prendre sur lui, de se raisonner. Il était frustré, frustré de constater que l'autre brun était toujours le plus fort d'eux deux. Peut-être bien était-il voué à être le plus faible de ce duo. Finalement, il décida d'attaquer et de traiter Emrys de maudit. Peut-être que cela ferait mouche. Il l'espérait bien au fond de lui. Il était tenté de taper sur la gueule d'Emrys et tant pis pour le reste. Il inventerait une excuse bidon valable, c'était tentant, n'est-ce pas ? Il n'était pas tout à fait convaincu, mais qui ne tentait rien n'avait rien. Malgré tout, l'autre sourit et cela le rendait malade, si c'était possible de l'être. Il avait envie de vomir, vomir sa rage. Mais il en était incapable. Ripper expira lentement. Saleté.

Il avait raison, tellement raison sur sa condition, sur sa vie. Mais il n'était pas d'accord, pas d'accord se laisser faire. Il avait peut-être bien un maître, mais même le chien le mieux muselé pouvait faire une crise de rage.

« Car tu crois que ta vie est mieux que la mienne ? »

Ils étaient arrivés au stade où ils s'envoyaient des vannes non loin d'une pierre tombale, le rêve. Ripper avait serré le poing, une faiblesse, une faiblesse qui montrait bien qu'il ne contrôlait pas si bien que cela ses émotions. Un tic agita une ride au coin de ses yeux. Le démon de la mort rejeta la tête en arrière comme un cheval contrarié quand l'homme redoutable d'effort pour l'insulter. Jack hésita à montrer les dents, mais au final, il ne le fit pas. Il se contenta de rester là et de le toiser d'un œil mauvais. Le malheur rendait les gens mous, repliés sur eux-mêmes, mais ils en avaient certains, qui au contraire, devenaient des cibles bien trop faciles. C'était du moins son point de vue.

« C'est que ce que tu essaies de te convaincre ? Que les gens ne risquent rien ici ? Je ne suis pas très sûr du contraire. »

Sa voix était basse, une voix tentatrice, celle du serpent du jardin d'Eden. Il était bien loin de se douter qu'une personne les liait, une femme que personne n'irait soupçonner. C'était si tentant de s'approcher et Ripper le fit. Mais pas trop, il y avait encore plusieurs mètres entre les deux hommes. Une plainte s'éleva dans l'air et le démon tourna légèrement la tête pour voir une femme qui pleurait devant une tombe. La dite femme était dans un état pitoyable et extrêmement négligée. Elle était affreusement maigre et sembler pleurer sur une tombe bien trop ancienne pour justifier une telle peine. Ripper reposa son regard sur Emrys et dedans y brilla la provocation. La provocation de vouloir faire du mal à une femme quelconque. Mais il se reprit bien vite, cela ne ferait rien au nephilim, il en était convaincu.

« La donne a changé, je ne suis pas un simple humain, crois-moi. »

Une menace, ils pouvaient jouer à cela même si Ripper savait d'avance qu'il risquait de perdre, peu importait. Il avait envie de tenter sa chance, mais il attendait. Quelque chose au fond de lui le retenait. Le Néant retenait ses soldats pour éviter qu'ils s'entre-tuent. Une perte qui serait bien entendue bien inutile. Le faucheur dormant fit craquer sa nuque et contourna la tombe qui le séparait d'Emrys, mais il prenait son temps et allait volontairement lentement. Il avait comme un mauvais pressentiment. Allaient-ils réellement en venir aux mains ? Probablement pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Mer 26 Nov - 21:36


Peut-être était-ce parce que Ripper n’était qu’un jeune Démon comparé à Emrys, ou peut-être était-ce parce qu’il n’avait pas tant changé que ça, à part son apparence, et son immortalité – encore que sur ce second point, tout était relatif – mais quoi qu’il en soit, le Nephilim se sentait autant en position de force face à lui que lors de leur première rencontre. Évidemment, il y avait son pouvoir. Mais même cela n’inquiétait pas Emrys plus que ça. Parce qu’au fond, il n’y avait plus le fantôme lointain et désincarné d’une prostituée entre eux. Emrys n’appréciait pas Riper pour ce qu’il était et rien que pour ça, il ne se sentait plus dépendant d’une rage qui n’était pas vraiment la sienne. Alors que face à lui, finalement, il avait toujours la même créature, toujours animée par les mêmes instincts, il pouvait le sentir. Mais désormais, ces mêmes instincts étaient étouffés. Il n’avait pas le choix, s’il voulait vivre sur cette terre, le Nephilim le savait, et la petite sortie du Démon le fit éclater de rire. Il croisa les bras, restant à distance par simple prudence, parce qu’il avait eu le temps d’en apprendre, des réflexes de survie, avec le temps.

« Tu voudrais te convaincre de ça pour te consoler, c’est ça ? Bien sûr que ma vie est meilleure que la tienne. Je n’ai pas de maître, moi. Je suis libre, et libre par exemple de te tuer ici et maintenant. Toi, tu es soumis, à un maître auquel tu ne pourras jamais échapper, à des règles qui te forceront toujours à agir contre ta nature. Et pour l’éternité. »

Et ça, si ce n’était pas une malédiction, Emrys ne s’y connaissait pas. Alors oui, des deux, le maudit, c’était Ripper, aux yeux du Nephilim. Et maudit, il l’était depuis toujours, de toute façon. Ceci expliquait peut-être sa perpétuelle colère, son maquillage et le reste, et aussi le fait qu’il traînait dans les cimetières. Pour quoi faire ? Cherchait-il vraiment des âmes humaines à souiller, alors ? Ici, dans ce lieu de souvenir et de souffrance ? Emrys se fichait bien que les humains se fassent embrigader par un camp ou par l’autre, à ce stade, tout ce qu’il voulait c’était contredire Ripper et le faire sortir de ses gonds. Sans raison, ou bien si, avec une raison : le plaisir de semer le doute et la colère, parce qu’Emrys avait toujours apprécié de semer la zizanie, et si en plus c’était chez quelqu’un qu’il détestait, c’était tout bénèf. Et en fait, il pouvait comprendre l’assurance qu’affichait le Démon, maintenant qu’il était, justement, un Démon. Il semblait croire que les choses avaient changé, qu’ils étaient désormais sur un même pied d’égalité, et Emrys haussa les épaules, amusé.

« Oh, je vois, alors tu es vraiment venu ici pour souiller des âmes… Dans un cimetière, en t’en prenant à des gens fragiles… C’est donc tout ce dont tu es capable ? Quel Démon tu fais, dis-moi ! Mais je n’en attendais pas vraiment plus de toi. »

Il avait bien capté la menace, et ça ne l’aurait pas dérangé que Ripper la mette à exécution, qu’il ait un prétexte pour s’en prendre à lui. Même s’il n’avait pas vraiment besoin de prétexte, en vérité. Il avait aussi remarqué le petit mouvement du Démon vers lui. Apparemment, ça le démangeait autant qu’Emrys de se lancer dans une confrontation. Et le Nephilim, sûr de lui à l’extrême, méprisant, sadique, comme toujours, ne doutait pas une seconde qu’il puisse tenir tête à Ripper. Vrai ou pas, eh bien… La seule façon de le savoir, ce serait d’en venir aux mains. Il avait suivi le regard du Démon vers la vieille en guenilles qui pleurnichait sur une tombe, et esquissa un petit sourire en coin, les yeux brillants.

« T’en meurs d’envie, non ? Ne te retiens pas pour moi. C’est un adversaire à ta mesure, je n’en doute pas. »

Il se foutait complètement de lui, évidemment. Mais après tout c’était ainsi qu’il interprétait les paroles et les actes de Ripper. Qui venait dans les cimetières pour s’en prendre aux vieilles désespérées. Tu parles d’un guerrier. Non, vraiment, rien n’avait changé depuis ce jour-là, à Londres. Après les prostituées, les vieilles. Il le reconnaissait bien là. Et tant qu’il s’en tenait à ça, Emrys se fichait bien de ce qu’il faisait de sa misérable petite vie. Le Nephilim connaissait une certaine personne qui appréciait de traîner dans ce genre d’endroit et ça l’aurait beaucoup plus ennuyé que ces deux-là se croisent.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Mar 2 Déc - 22:37


Ripper plissa les yeux. Il n'aimait pas ce qu'était entrain de lui faire Emrys, parfaitement conscient qu'on le tournait en bourrique, cela le rendait fou de rage. Un tressaillement de rage le traversa quand le nephilim affirma être libre, sans maître, tandis que Ripper en avait un et devait le subir. En gros, c'était une vie de chien, il n'y avait pas à dire. Mais pour autant qu'il allait dire que les enfers étaient horribles et qu'avoir un maître rendrait n'importe qui fou. Peut-être bien, mais dans son cas, il risquait de bien s'en sortir face à Alastor, son prince démon de la mort. Au moins c'était un homme qui le commandait. Quoi qu'il en soit, Jack ne se laisserait pas faire par un foutu Nephilim.

« L'herbe est toujours plus verte ailleurs, pas vrai ? C'est ce que tu crois, mais toi tu es seul, seul face à moi. »

Le démon avait beau détester les autres, il n'était pas seul, au contraire. C'était le seul avantage, à ses yeux, d'être ce qu'il était. Mais si Emrys se croyait au-dessus de tout cela, il se trompait. Il pouvait lui aussi mourir, l'immortalité n'était qu'un mot qu'on balançait volontiers pour parler d'un état de vie plus long que celui d'un simple humain. Ripper regarda d'un air mauvais le brun. Ce n'était pas le temps qui avait amélioré leur relation, au contraire. La rancune accumulée depuis cent cinquante ans avait méchamment couvé et elle menaçait d'exploser. Même en se sachant provoqué, Kyran avait du mal à prendre sur lui, mais il le faisait. Il n'avait aucun ordre à recevoir d'un nephilim jusqu'à nouvel avis et il se carrait admirablement de son avis sur lui. Emrys n'avait pas changé depuis les siècles et il osait encore se trouver meilleur que lui. Mais de qui se moquait-on ! Sauf que le démon de la mort n'était pas suffisamment intelligent pour se défendre avec des arguments convaincants. Il resterait à jamais ce fils de prostituée négligé. Elle lui avait appris à charmer les gens de la haute sphère pour en faire des clients, mais cela s'arrêtait là.

Il ne saurait jamais argumenter correctement ou faire face à des accusations qui tenaient debout. Il ne pouvait que piaffer de rage.

« Si tu crois que ton jugement m'intéresse. Garde ta salive pour envoûter les autres. »

Même si Ripper mordait, il se méfiait toujours du don de l'autre homme. Il n'avait plus peur comme autrefois, mais la méfiance permettait de rester en vie, alors il se méfiait. Il n'irait pas à avouer à Emrys qu'il était probablement plus fort que lui. Il était suffisamment humilié comme cela sans en rajouter une couche. Le faucheur se rapprochait prudemment de sa proie, comme un félin à l'affût. Il s'attendait à tout moment de se prendre un coup sur le coin de la tronche, mais cette fois-ci il était prêt à encaisser et à rendre. Son regard fut attiré par une vieille dame qui pleurait dans son coin. Il pourrait se défouler sur elle, mais il ne le ferait pas car cela lui était interdit. Il était tellement frustré et encore, sa frustration n'était rien en comparaison de la réalité qui aurait rongé son âme auparavant. Alors quand Emrys continua avec une provocation de plus, cette fois-ci Ripper céda et lui sauta à la gorge. Il l'attrapa par le col de son haut et riva son regard au sien avec une autorité évidente. Il avait envie de le détruire, mais il se contentait de le fixer droit dans les yeux. Quelque chose dans sa tête, mais pas seulement, dans tout son être, lui interdisait d'aller aussi loin qu'il en rêvait.

Il ne pouvait pas toucher Emrys. Si ce n'était pas le manque de pouvoir, c'était autre chose, le Néant le retenait sans qu'il ne le sache. Il le lâcha soudainement avec un dégoût éteint dans le regard même s'il ne recula pas. Il ne ferait pas l'honneur à Emrys de reculer, de lui céder un seul millimètre de terrain.

« Tu ne connais que le cynisme pour te protéger. Comme un petit enfant. Qui que soient tes parents, ils devaient avoir honte de toi pour t'abandonner. »

C'était ce que pensait Ripper, qu'un parent de ce genre de créature devait avoir tellement honte. Le démon de la mort toisa son adversaire, bien loin de se douter de la connaissance qui les liait.

« Toi aussi, un jour, tu vas mourir et ce jour-là, je serai là pour savoir où tu finiras. Il est évident que tu finiras à Dis. »

C'était tout le mal qu'il le souhaitait. Il n'était peut-être pas assez fort aujourd'hui, mais un jour, il le rattraperait, oh oui.
Revenir en haut Aller en bas

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Ven 5 Déc - 20:04


La réponse de Jack était aussi désespérée que singulière, et Emrys eut un rire bref en entendant le Démon. Désespéré, parce qu’il n’y avait rien qu’il puisse dire ou faire pour changer sa situation, désormais, à part mourir pour de bon et disparaître. Ça aussi, c’était un genre de liberté, non ? Il y avait de ces contrats qu’il fallait ne jamais signer, mais les Démons s’en prenaient aux esprits faibles, après tout, Jack venait d’ailleurs bien de le lui rappeler, alors cela montrait bien qu’à la base, le Londonien lui-même avait été le candidat idéal pour passer un pacte et devenir ce qu’il était aujourd’hui. Le Nephilim se marrait tout bas de cette situation, de cette délicieuse ironie, et il en ressentait même un certain plaisir sadique, parce qu’après tout, il se sentait en position de force, il menait la danse et il n’y avait rien que le Démon aurait pu dire ou faire qui aurait assombri sa bonne humeur malsaine du moment. Et en même temps, sa réponse était singulière parce qu’il donnait l’impression de pouvoir faire face à Emrys. Seul ? Cela ne faisait pas peur au Nephilim, certainement pas. Jack était seul aussi, en cette seconde. Et justement, une seconde, c’était tout ce dont Emrys avait besoin pour renvoyer ce petit maigrichon dans sa Marche et ne pas le revoir pendant un moment. Vacances ! Le tuer pour de bon, c’était une autre histoire. Emrys n’y voyait aucun inconvénient, d’un point de vue personnel, cependant, pour peu que son maître soit comme lui, c'est-à-dire du genre à ne pas apprécier qu’on casse ses jouets, il pouvait très bien venir demander des comptes au Nephilim. Pas comme si ce dernier avait à en donner à qui que ce soit, mais c’était là quelque chose qu’il avait vécu plusieurs fois : ce n’était pas pour rien qu’il ne s’était jamais posé nulle par dans sa vie, qu’il avait toujours voyagé, toujours tout recommencer de zéro. Il s’ennuyait vite, mais il s’attirait souvent des ennuis, aussi. Alors, avant de tuer Jack, il pouvait effectivement le rendre dingue, du moins plus qu’il ne l’était déjà, et c’était déjà précieux.

« Tu penses vraiment ce que tu dis ? Les Démons, tous unis dans une solidarité fraternelle, ben voyons… Si je te vaporisais ici et maintenant, y a pas un de tes collègues qui hausserait un sourcil. Les Démons… »

Eh bien, des deux maux, Anges et Démons, Emrys préférait encore ces derniers, justement parce que malgré leurs allégeances, ils pouvaient se permettre une certaine liberté d’esprit, à défaut d’une liberté d’actes et de corps. Nulle obligation, donc, de voler au secours d’un camarade en danger, ça, c’était certain, l’éthique n’était pas démoniaque. Alors la menace sous-jacente de Jack ne lui faisait pas peur une seule seconde. Quant à savoir s’il était sérieux ou pas… Eh bien, il était jeune, forcément. Pas non plus un bébé, mais jeune. Du genre à s’en prendre aux petites vieilles ? Apparemment pas. Et quand Jack lui sauta dessus soudain pour le saisir au col, le premier réflexe du Nephilim fut de sourire avec suffisance alors que le bon sens aurait voulu qu’il se défende aussitôt. Mais non, il était ravi, trop heureux de voir jusqu’à quel point il pouvait influencer les actes du Démons, et de connaître si bien ses points faibles, et de pouvoir si bien jouer avec. Il baissa les yeux sur le Démon, résistant à l’envie d’utiliser son pouvoir sur lui, conscient aussi qu’il devait mettre de la distance entre eux, parce qu’il ne connaissait pas la nature du don de Jack, contrairement à Jack qui connaissait le sien, et qu’il n’était pas né de la dernière pluie. Il se saisit des poignets du Démon et les tordit violemment pour détacher ses mains de son col et le repousser avec un sourire cruel.

« Pour quelqu’un qui se fout de mon jugement, tu réagis plutôt violemment, tu trouves pas ? »

Le Démon ne faisait pas illusion, pas une seconde. En matière de colère, Emrys en connaissait un rayon. Il savait déjà, depuis leur première rencontre, que Jack était un spécialiste, lui aussi, sauf que le Nephilim avait eu cinq siècles pour apprendre à la contrôler, et qu’il était fait d’une rage contenue, lui, qui explosait violemment de temps en temps. Sinon, elle brûlait derrière ses yeux sans pour autant qu’elle n’aveugle son jugement, comme elle venait de le faire chez le Démon. Finalement, il lâcha le Démon et recula encore, d’un bond léger, restant dans les airs plus longtemps que nécessaire pour atterrir doucement dans l’herbe humide du cimetière. Il haussa les épaules et inspira à fond.

« Malheureusement pour toi, je ne suis pas un fils à maman, moi, ce n’est donc pas comme ça que tu arriveras à m’atteindre. Quand on voit ce que tu es devenu, t’abandonner aurait été sûrement le plus beau cadeau que ta mère aurait pu te faire, à toi. »

Est-ce qu’il appréciait que Jack l’insulte ainsi en parlant de ses soit-disant parents inexistants ? Certainement pas. Mais après tout, il avait dés le départ haï son père et détesté sa mère adoptive et était ravi de les savoir sous forme de poussière dans le sol irlandais. Quant à sa mère biologique, c’était une autre histoire, mais Emrys n’avait pas pris de détour pour lui demander, cash, si elle l’avait abandonné parce qu’il était un poids pour elle. C’était une question qu’ils avaient réglé, d’autant plus facilement qu’Emrys avait vécu toute sa vie, cinq siècles, dans l’idée qu’il n’avait ni dieu, ni maître et encore moins de parents, un état de fait dont il se satisfaisait pleinement.

« C’est gentil de  te soucier de mon avenir, mais je n’ai pas l’intention de mourir dans un avenir proche, et si tu continues, je te tue maintenant et alors tu ne me verras nulle part, ni à Dis ni ailleurs. »

Des Démons, il en  connaissait plein, à commencer par sa mère, prince d’une sphère qu’Emrys avait l’intention d’éviter pour l’éternité. Quant à la question de sa mort et de son devenir après ça, eh bien, il ne se la posait pas. Il vivait comme s’il était pleinement immortel, au sens littéral du terme, au jour le jour. De ce point de vue, Jack avait raison, immortel, il ne l’était pas, en vérité. Mais à quoi bon se prendre la tête avec ça maintenant ? Encore une fois, lui, il était libre de ne pas y penser, justement.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Sam 13 Déc - 23:02


Ripper savait que pas tous les démons n'étaient unis, mais il en connaissait quelques-uns. Au lieu de le déstabiliser, Emyrs renforça son arrogance et son sourire carnassier.

« Tu es si naïf, tu as aucune idée de qui nous sommes. »

Murmura-t-il comme le serpent tentateur de l'Eden. Il se fichait tellement de lui. Mais à ce jeu, le nephilim était meilleur que lui. L'ancien Jack l'éventreur en avait plus qu'assez à dire vrai. Il était fatigué, tellement fatigué et ne s'en cachait pas. Alors quand Ripper le prit au col de sa veste et le vit sourire, il n'en put plus. Il était complètement hors de lui, n'en croyant pas ses yeux. Le nephilim était suffisamment arrogant pour lui sourire au visage ainsi. Il aurait dû utiliser son pouvoir sans plus attendre, mais Jack était trop arrogant sur ce coup. Ignorant qu'il avait affaire à une créature bien trop ancienne. Il regarda, sidéré, l'autre retirer ses mains de son col. C'était juste sidérant.

« Tu... n'es pas normal. »

Et ce n'était pas un compliment. Ils étaient tous des créatures surnaturelles et tous plus ou moins anormaux, mais là, Emrys était différent des autres. Jack était un bébé qui s'en prenait à un ancien, convaincu qu'il pourrait s'en sortir facilement. Mais ce n'était pas en claquant des doigts qu'on pouvait mettre une raclée à quelqu'un. Le faucheur ne répondit rien quand Emrys se détacha de lui et fit un bond dans l'air à la manière hollywoodienne d'un Superman. Le regard clair du faucheur s'était durci. Il avait l'impression d'être convié à une immense farce sans pouvoir rien faire et cela le frustrait. Quoi qu'il fasse, qu'importe la direction qu'il emprunterait, il finirait dans une impasse, incapable de faire quoi que ce soit. Il était un rat piégé dans un labyrinthe et la sortie semblait tellement loin. Il l'écouta le provoquer encore. Les deux hommes commençaient à être à court d'argument. Il pencha la tête de côté à la manière d'un félin quand Emrys parla de sa mère. Au lieu de le vexer, le démon éclata d'un rire sombre qu'il ne put contenir. Il avait tellement haï sa mère, elle lui avait fait subir tellement de choses. Alors maintenant, il s'en fichait bien des arguments qu'on pouvait lui mettre sur le dos.

Elle avait été la pire mère de la Terre à ses yeux. Une prostituée, une femme qui offrait son corps et qui avait mis au monde un bâtard avant que lui aussi se prostitue. Franchement, qui aurait envie d'une telle vie ? Ripper avait tellement rêvé de mourir, cela lui avait effleuré l'esprit de nombreuses fois quand il était humain. Mais ce n'était pas mourir qui le tentait le plus, c'était tuer. La seconde menace ne manqua pas de le faire sourire.

« Tu te crois capable de me tuer hein ? Ne pas te voir ne me dérange pas. Tu n'es qu'un insecte qui se croit au-dessus des lois. Tu vas bien assez vite découvrir que nous sommes tous pareils. Les lois sont pour tous, toi y compris, ô votre Majesté. »

Et il mima une courbette provocatrice. Son regard était mauvais. Il avait très bien compris que le nephilim mettait de la distance entre eux, probablement pour l'empêcher de l'atteindre ou utiliser ses pouvoirs. La créature démoniaque déploya ses ailes de fumée et bondit par-dessus le sol. Des ailes de faucheur, mais il ne se rendait pas compte de sa différence, au contraire, il s'en moquait tellement. Il se posa sur une branche d'arbre, accroupi et au-dessus du nephilim. C'était peut-être la seule manière qu'il aurait d'être au-dessus d'Emrys. Une manière tellement pitoyable quand on y réfléchissait.

« Oui tu te crois mieux que nous tous réunis. Tant mieux pour toi. Mais je ne compte pas te cirer les chaussures toute la soirée sincèrement. »

Il avait bien conscience que lui avait besoin d'un contact rapproché pour utiliser son pouvoir. Mais quand il voyait une créature ainsi le repousser aussi simplement, ce n'était pas difficile à comprendre qu'il perdrait. Alors autant laisser tomber, n'est-ce pas ? C'était le mieux à faire à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas

« Le Psi dérangé du Bocal. »
That's my name, deal with it
Faith is a trap

▐†▌Age : 24
▐†▌Messages : 2809
▐†▌Musique : Radioactive - Imagine Dragons || The howling - Within temptation || Hurricane - 30 seconds to mars || L'air du vent - Pocahontas || Whisper - Evanescence || Faraway - Apocalyptica


✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Psi dérangé du Bocal. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Lun 15 Déc - 16:55




On se retrouve des siècles après.

Feat. Emrys O'Mordheim & Kyran J. Hoaxley


Si Soren avait toujours été pur, ça se serait su. Des jours, des nuits, à flotter dans la ville, à observer, à espionner, à écouter les conversations, à visiter des endroits inaccessibles où auxquels il n'avait jamais pensé jusque là. Il pouvait, pourquoi s'en priver. Il visita le musée d'histoire, parcourut un bâtiment fédéral, rendit une petite visite divertissante dans quelques cabines d'essayages, mais son passe temps favori depuis quelques jours, c'était Emrys. Dur de ne pas y succomber, l'homme qui l'avait tué, enfin presque. S'il avait comprit la dissociation de personnalité, il restait des zones d'ombres à éclaircir et Soren c'était mit à suivre Emrys un peu partout pour l'étudier, voir à quel point son comportement pouvait changer, en quoi sa nouvelle nature de Faucheur avait une influence. Peut être qu'en apprendre plus pourrait permettre d'en reconnaître d'autre. Peut être trouverait-il une faille? Peut être pas, après tout ils semblaient plutôt puissant ces machins là, mais d'autres l'étaient aussi auparavant. Et puis bon, honnêtement, c'était plutôt amusant, même si intéressant.

C'est ainsi qu'il avait suivit son ancien colocataire jusque dans ce cimetière. Il était là pour chercher des suspects dans une affaire de meurtre potentiel, il avait pas tout suivit de l'histoire, trop occupé à espionner une voisine, mais il avait saisit les grandes lignes. En position flottante au dessus du cercueil, Soren avait sentit la présence du démon bien sur, mais sans s'en formaliser, jusqu'à ce que le regroupement se dissipe et qu'il ne se rapproche de la tombe fraîche. C'était quoi ce type? Un pervers nécrophile? Et puis Emrys approcha, et ils se mirent à discuter et... Oh que ça devenait intéressant. Ils se connaissaient, ils s'étaient connus, et en s'en tenant au contenu des paroles, même si la simple tronche d'Emrys aurait suffit, il pouvait voir que ces deux là ne pouvaient clairement pas se supporter. Les piques d'abords, puis les insultes claires et concises, recherchées pour certaines. Oh bien sur il ne connaissait pas leur histoire, il ne savait pas ce qui c'était passé entre eux, mais il aurait bien aimé savoir. Lorsque Kyran se jeta au cou d'Emrys, Soren changea de place pour mieux voir, mais Emrys se contenta de repousser le démon avec une facilité déconcertante, et ce sourire suffisant sur les lèvres que Soren avait toujours abhorré.

Mais c'est quand le démon sortit ses ailes de fumée noire que Soren sursauta, enfin s'il avait pu il l'aurait fait. C'était un Faucheur lui aussi. Deux Faucheurs ensemble parfait! Pour autant, cette petite démonstration de voltige jusqu'à la branche au dessus d'Emrys n'était pas des plus rassurantes, même si le Néphilim semblait loin d'être inquiété. Soren se propulsa dans le ciel, à hauteur de nuage ou en tout cas c'est ce qu'on pourrait penser vu d'en bas. Il se concentra, de toute ses particules, jusqu'à générer un éclair qui alla frapper l'arbre sur lequel se tenait Kyran. Une frappe violente, sonore, mais sans dégâts à part peut être un étourdissement à cause de l'impact? Si l'éclair semblait provenir des nuages et du ciel, il n'en était rien et c'était d'ailleurs pour ça que les dégâts étaient moindres, quoi que le point d'impact avait bien noirci. Au moins, ça les occuperait à autre chose qu'à se taper dessus... Peut être...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://creativetear.tumblr.com

« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
That's my name, deal with it
H I D I N G | T H E | M A D N E S S
▐†▌Age : 101
▐†▌Messages : 1274
▐†▌Musique : Metallica / Johnny Cash / James Arthur / Queen / A great big world / Hollywood undead / Two steps from hell / Zack Hemsey / Fort Minor / Nightwish / Meg Myers / Sia

▐†▌Citation : “Who are you?" "No one of consequence." "I must know." "Get used to disappointment.”

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le Nephilim est comme un ange en danger. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Sam 20 Déc - 20:30


« Naïf, moi ? Venant de ta part, c’est l’hôpital qui se fout de la charité, tu crois pas ? Être devenu un Démon n’a pas vraiment fait tomber tes œillères, on dirait. Je sais très bien qui vous êtes, crois-moi, j’ai eu plusieurs siècles pour apprendre à vous connaître. »

Emrys haussa les épaules et détourna le regard. Il n’allait pas perdre son calme à cause de ce type. Sa vie et ses rapports avec les Démons au fil des siècles ne le regardaient pas. L’identité de sa mère non plus, le fait qu’il avait lui-même du sang de Démon dans les veines, tout cela, il n’avait pas envie de le partager avec Jack juste pour avoir le dernier mot. Il n’y avait rien de personnel qu’il voulait dire à ce Démon faiblard et toujours aussi énervant. Et toujours aussi suicidaire, aussi. Cette façon qu’il avait eu de se jeter sur lui sans réfléchir, alors qu’Emrys aurait pu le vaporiser, pour ce qu’il en savait. Justement, il ne savait pas, mais ne pas savoir ne l’avait pas encouragé à la prudence. Emrys pouvait voir quelques points communs entre eux, la colère, les réactions immédiates, hors de toute raison ou de toute réflexion, motivée par les seules émotions qui s’emparaient d’eux toujours avec soudaineté et violence. Non pas que ça l’amusait d’avoir des points communs avec ce type, évidemment, mais il pouvait d’autant plus comprendre comment le Démon fonctionnait et comme il réagirait, aussi. Et, également, comment réagir pour avoir le dessus sur lui. Il savait ce qui énerverait Jack au maximum, simplement parce qu’à sa place, Emrys aussi se serait énervé. Il haussa donc les épaules en réponse à l’affirmation du Démon, comme quoi Emrys n’était pas normal. Il se demandait bien ce qu’il entendait par là, mais ne poussa pas le vice jusqu’à lui poser la question.

Se croyait-il capable de tuer Jack ? Honnêtement, le Nephilim n’en savait rien, parce qu’il ne connaissait pas la nature du pouvoir du Démon. Sans ça, oui, il était certain de pouvoir l’écrabouiller. Pour lui, il n’y avait aucune différence entre le Jack de Londres, l’humain misérable, et le Démon qu’il était aujourd’hui. Il esquissa un sourire arrogant, sans répondre. Que Jack pense ce qu’il veut. Et après tout, la meilleure façon d’avoir une réponse à cette question, c’était d’essayer, non ? Mais ça, c’était une logique dont Emrys avait appris à se méfier au fil du temps. Oh, comme il était impulsif, lui aussi, il le savait, et combien de problèmes il s’était attiré en fonçant dans le tas sans y réfléchir deux secondes… Mais son agacement et son envie de malmener Jack étaient plus forts que tout et il sentait qu’il allait craquer, et dans deux minutes, il lui referait le portrait comme il faut, et tant pis pour les conséquences. L’apogée étant quand Jack en appela à des « lois » auxquelles ils étaient censés être tous soumis. Ben voyons ! Et c’était aussi parce qu’ils y étaient tous soumis, le Démon y compris, qu’il donnait soudain l’air de vouloir taper sur Emrys ? Et ses fameuses lois, alors ? Mais le Nephilim savait depuis leur première rencontre que l’Anglais n’était pas un homme d’honneur, et il se tendit en voyant l’autre décoller soudain.

Emrys eut quelques secondes de flottement en voyant les ailes de Jack, et en ressentit une profonde répulsion en même temps qu’une fascination certaine. En dépit de la prudence, il baissa sa garde et le fixa d’un air vide, avec l’impression d’assister à quelque chose d’abominable, et d’entendre en même temps un genre d’appel familier. Quand Jack se posa sur une branche, le Nephilim se secoua et son sourire se mua en une grimace.

« Tu caches ton jeu, on dirait. Mais j’imagine, à te voir te balader de ci de là en blablatant encore et encore, que tu ne peux pas utiliser ton pouvoir contre moi, sinon tu l’aurais déjà fait. »

Il avait probablement besoin de se rapprocher. Emrys avait très tôt appris à analyser ses adversaires le plus rapidement possible et en se servant de tous les indices à sa disposition, quitte à s’appuyer sur des théories plutôt que sur des faits. Quand on était un Nephilim et qu’on se faisait pourchasser en permanence par tout un tas de créatures surnaturelles inconnues, c’était vital. Lui, en revanche, n’avait pas besoin de s’approcher de Jack, et ce dernier, a priori, l’avait déjà oublié. Il tendit une main, même si la gestuelle n’était pas utile, et étendit son ombre en même temps jusqu’à capturer celle du Démon, au sol, sous la branche sur laquelle il s’était posé, prenant ainsi possession de son corps.

« Cette fois, je n’aurai pas pitié. A l’époque, tu n’étais qu’un pitoyable humain et je crois que j’ai eu de la peine pour toi. Mais puisque tu es un Démon, et que tu nous estimes à armes égales, plus besoin de me retenir, n’est-ce pas ? »

Il s’apprêtait à déployer ses ailes à son tour, en une situation qui lui semblait, là encore, familière, quand soudain un éclair déchira le ciel et s’abattit sur l’arbre où se tenait Jack, lequel, évidemment, ne pouvait pas s’écarter, prisonnier qu’il était. Cela se passa trop rapidement, et Emrys détourna les yeux et leva un bras pour se protéger le visage de l’éclat de lumière. En même temps, c’était comme si même temps, c’était comme si l’éclair avait fendu son crâne directement, alors que des images s’y engouffraient – lui qui tenait quelqu’un prisonnier avec son pouvoir, qui lançait son pouvoir contre quelqu’un, et les éclairs qui pleuvaient, déchiraient ses vêtements et brûlaient sa chair, mais ça lui était bien égal, parce que…

Emrys sauta en arrière, relâchant son emprise sur le Démon, et vacilla légèrement. La seconde était passée et il n’y avait rien de plus que le silence et l’impression d’avoir rêvé. Il essuya une goutte de transpiration sur son front et chercha le Démon des yeux. Est-ce que c’était lui qui avait fait ça ? C’était ça, son pouvoir démoniaque ? Il se força à se calmer et à scruter les environs.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Sam 27 Déc - 23:13


Si semblables et si différents à la fois, c'était à en venir fou pour le coup. Kyran ne dit rien quand Emrys affirma qu'il ne pouvait probablement pas utiliser son pouvoir. C'était vrai, mais il ne le dirait pas, pourquoi faire ? Ce serait encore plus lui donner du pouvoir et d'avance, cela le fatiguait. Il se contenta de pencher la tête de côté, comme une sorte de créature maléfique. Il aurait dû être plus prudent, il se croyait hors de portée du pouvoir d'Emrys, mais il se trompait. Ce pouvoir était-il donc sans limite ? Ripper grogna sauvagement, écoutant la créature qui lui faisait la morale. Un rire lui échappa.

« Armes égales, que tu crois. »

Il parlait de lui, ils n'étaient pas à armes égales, le démon était le plus faibles des deux. Il se croyait fini et d'un certain côté, savait au fond de lui qu'il ne mourait pas, pas ainsi du moins. Un éclair zébra le ciel et traversa l'arbre. Le démon se mit à hurler autant qu'il le pouvait, pas par douleur, il ne la ressentait plus, mais par réflexe, tandis que la foudre le traversa de part en part. Les images défilèrent devant ses yeux alors qu'il sentit son corps figé se faire libérer. Les ailes de fumée du faucheur disparurent tandis qu'il s'effondra au sol et ne bougea plus durant quelques minutes. La foudre avait provoqué le feu en traversant l'arbre. La fumée cachait le démon qui lentement, se redressa. Sa chair tombait en lambeau par endroit. Un faucheur ne guérissait pas ses blessures, il sautait d'un corps à un autre. Kyran porta une main à son visage et sous ses doigts, sentit les cloques, mais cela ne faisait rien. Il devait s'éloigner d'Emrys le plus vite possible avant de vivre plus. Était-ce un second pouvoir que possédait le nephilim ? Il ne pouvait rien en savoir. Rien n'était impossible.

« Regarde ce que tu as fait, misérable créature. »

Siffla-t-il. Il allait devoir se chercher un nouvel hôte, celui-ci n'était plus en état de convenir, plus du tout. Il tituba légèrement et se rattrapa au tronc de l'arbre. Il regarda droit dans les yeux le nephilim et un sourire étira ses lèvres.

« J'aurais dû te tuer sans hésiter quand j'en avais l'occasion. »

Il aurait dû, mais il ne l'avait pas fait. Avait-il eu seulement l'occasion de pouvoir s'en prendre à lui à un moment donné ? Non, jamais. S'il se mettait en plein soleil, son ombre allait pouvoir se faire prendre et s'il se mettait dans l'ombre, la sienne disparaîtrait. Il ne savait pas si sa théorie tenait la route, mais il l'espérait bien. Il s'enfonça dans les ombres. Ce combat ne faisait que commencer, mais entre deux créatures du Néant, cela n'avait aucune utilité. Ce combat serait stérile quand on ne sentait plus la douleur et qu'on ne pouvait plus guérir son corps. Voilà ce qu'ils étaient devenus, des soldats du Néant prêts à mourir, mais pas complètement.

« N'est-ce pas ironique ? Nous nous ressemblons tellement. Tu me rappelles moi, si j'avais été quelqu'un d'autre. »

Ce n'était plus de l'ironie, mais la simple vérité. Ils se ressemblaient trop pour s'entendre. Probablement chacun voyait-il le reflet de l'autre et l'expérience n'était pas agréable du tout, au contraire. Mais ils pouvaient le tourner comme ils le voulaient, ils ne pouvaient pas se tuer. Kyran avait envie de lui taper sur la gueule, mais le tuer ? Non, la vie serait bien trop ennuyante sans la présence de cet être qui lui rappellerait à jamais ce qu'il était, un être faible. Mais à cet instant, il ne se sentait pas faible, il se sentait fort.

« Ça suffit, tout ceci suffit. »

Souffla-t-il. Son âme vide résonna d'une étrange fatigue. Un homme épuisé par le temps qui n'avait que cent cinquante ans. Rien du tout, un bébé démon déjà fatigué avant l'heure.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Dim 28 Déc - 14:39


RP TERMINE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
That's my name, deal with it


MessageSujet: Re: On se retrouve des siècles après. [PV Emrys] Aujourd'hui à 15:04


Revenir en haut Aller en bas

On se retrouve des siècles après. [PV Emrys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» La police retrouve une voiture volée, 37 ans après...
» Après deux semaines je retrouve la vue [Pv Chelsea]
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum



IN NOMINE MENS ::  San Diego Alternatif :: Clairemont :: Cimetière-