AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Prenons le contrôle | Vaddoth


 


Partagez|

Prenons le contrôle | Vaddoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

 « Ô Puissant Empereur ! »
That's my name, deal with it
Bright Madness

▐†▌Age : 22
▐†▌Messages : 1043
▐†▌Nom Réel : Balam
▐†▌Musique : Night of the hunter, 30STM - Walk this way, Aerosmith - Pyres of Varanasi, 30 STM - Prelude 12 21, AFI - Escape, 30STM - Poison, Alice Cooper - The Story, 30 STM - Heavy metal lover, Lady Gaga - The fantasy, 30 STM - Mercy, Kanye West - Love in Elevator, Aerosmith - Ante Up, M.O.P - Light Em Up, Fall out boy - Up in the air, 30 STM - Message in a bottle, The Police - Birth - 30STM

▐†▌Citation : Celui qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: A voir par Mp
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Ô Puissant Empereur ! »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Prenons le contrôle | Vaddoth Mer 8 Oct - 15:23



Prenons le contrôle
Vaddoth&Balam


Vaddoth, Balam. Les Drogues, la Folie. Qui aurait cru, ne serait-ce qu'un instant, que ces deux Princes finiraient par s'atticher l'un de l'autre ? Personne. Car il fallait être fou pour émettre une théorie pareil. D'ailleurs, même Balam n'avait pas été aussi folle pour y croire et pourtant. Elle s'était fait prendre au piège. Pas un jour sans penser à son pair, son coeur palpitait, ses pupilles se dilataient. Tout indiquait qu'au final, il s'avérait qu'elle soit bel et bien tomber sous le charme de Vaddoth. Mais au lieu de le nier comme elle avait pu le faire, elle entrait dans une phase d'acceptation qui lui rendait la chose beaucoup plus agréable à gérer.

Aujourd'hui, la blonde n'avait pas donné de rendez-vous aux Drogues. Elle s'était juste contentée de le traquer à travers San Diego sans se faire voir. Drôle de méthode ? Pas pour la Folie qui s'amusait visiblement. Mais derrière tout ça il y avait un but. D'ailleurs, après une heure de chasse, parce qu'elle commençait à douter sérieusement de sa discrétion, elle vint doucement se poser derrière son pair devenu moitié. Dans une ruelle poisseuse entre deux immeubles croulants. Elle s'avança doucement et sans attendre vint glisser ses mains contre l'abdomen de Vaddoth. « Assez jouer, pas vrai ? » dit-elle en se hissant sur la pointe des pieds pour lui coller un baiser dans la nuque.

D'un pas lent elle vint se placer face à lui, pouvant ainsi détailler l'expression de son visage. Elle sentait qu'elle allait se mettre à sourire, alors au lieu de ça, elle se mit à parler « J'ai besoin de toi. » annonça-t-elle avant de rapidement se rattraper « Enfin j'veux dire, j'ai besoin que tu m'aides à reprendre le contrôle de l'hôpital psychiatrique. » aligna le Prince soudainement gêné. Elle s'approcha des Drogues, un air joueur peint sur le visage. « Si tu m'aides tu sera récompensé. » murmura-t-elle au creux de son oreille. Ca, ça voulait tout dire. Mais pour l'heure Balam avait réellement besoin de l'aide du Prince. L'asile de San Diego ressemblait plus à une ruine sans âge qu'à un hôpital et la Folie voulait y remédier. Elle avait toujours pensé qu'elle manierait ce bâtiment mieux que quiconque et ne supportait pas de le voir s'écrouler un peu plus à chaque fois qu'elle passait devant. Mais le personnel de cet hôpital, pour le peu qu'il restait, semblait étrange et la blonde préférait rester méfiante. Surtout depuis qu'on avait voulu la coincer là avec Elayne.

Balam s'était finalement écartée de Vaddoth, lui lançant un regard qui annonçait qu'elle risquait de vraiment s'énerver en cas de refus. Et si le Prince des Drogues avait des choses à faire ? Tant pis, cela attendrait. Elle l'avait dit : elle.avait.besoin.de.lui. Et jamais elle ne l'aurait traqué de la sorte si ce n'était pas immédiatement. Ils avaient beau avoir traversé les millénaires, les Princes savaient se servir de portable. Le regard bleu quitta un instant Vaddoth pour s'attarder vers sa bestiole invertébrée qui venait de faire son arrivée. Une mine de dégoût déforma un instant les lèvres de la Folie. Non, elle ne s'y ferait pas.




I've been up in the air, this is the end I feel

Revenir en haut Aller en bas
http://minakolsen.tumblr.com/

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Dim 12 Oct - 20:33


Prenons le contrôle...
Balam & Vaddoth



Le vent frais vint fouetter avec force le visage à demi dissimulé derrière une capuche noire sortant de son blouson de cuir tandis que son corps musculeux fendait la foule, se frayant un chemin parmi les badauds. Les commissures de ses lèvres se relevaient en un sourire amusé alors que son regard lorgnait une vitrine quelconque… Ce n’était pourtant pas son contenu qui attira l’attention du Prince… Mais le reflet de cette dernière. Une crinière couleur or passa dans son champ de vision. Balam. Cette certitude s’était d’elle-même imposée à lui. Une fraction de seconde et quelques mèches de cheveux lui avaient suffi. Depuis quelques temps, ces deux-là s’étaient nettement rapprochés, charnellement parlant bien sûr mais également et surtout sentimentalement. Un terme peu connu des Drogues qui subissait tant bien que mal les conséquences de la naissance de ces émotions nouvelles. Endossant volontairement le rôle de la souris cherchant à échapper au chat, sa silhouette disparue quelques mètres plus loin…

L’essence fruitée de sa fragrance chatouilla les narines de l’Accoutumance à l’affût de ce doux nectar rehaussant l’odeur naturelle de sa peau halée… Le décor d’une ruelle sombre se dessinait devant ses yeux autrefois clos pour mieux se concentrer sur les bruits environnants. Cela n’avait rien d’idyllique pour des retrouvailles mais peu importait l’endroit… Peu importait le flacon tant que l’on avait l’ivresse… La Folie représentait pour lui une drogue à laquelle il se soumettait bien volontiers. Le chasseur vint mettre un terme à leur course folle, emprisonnant un instant son torse tandis que le contact des lèvres de Balam contre son cou lui occasionna un frisson parcourant allégrement l’échine de son dos. « Je suis bien d’accord. D’autant plus que je ne me trouve pas si doué que cela dans le rôle de la proie… » Ironisa-t-il alors que l’incendiaire blonde lui faisait face. D’un geste qui se voulait particulièrement possessif, le Prince plaça l’une de ses mains dans le creux de ses reins l’obligeant ainsi à se rapprocher un peu plus de son corps en ébullition face à cette divine apparition.

Attentif, Vaddoth ne put s’empêcher d’arquer l’un de ses sourcils en laissant un sourire étirer ses lèvres. La Folie au bord du bégayement ? Ça, c’était une nouveauté. La seconde étant son aveu. Ou plutôt, sa demande. En règle général, l’indépendante demoiselle rechigner à demander l’aide de quiconque en dehors de ses propres démons. « Avec plaisir. En quoi puis-je t’être utile ? » Inutile de préciser qu’avant son interruption, le jeune homme ne manquait pas d’occupation. En effet, il effectuait tout juste une ronde visant à relever l’argent de ses dealers tout en leur donnant de quoi continuer à travailler. Autrement dit, son sac à dos contenait bons nombres de substances hallucinogènes ! Loin de réfléchir à ce genre de futile détail, l’Accoutumance préféra se perdre dans le bleu des yeux de sa partenaire après qu’elle lui ait murmuré un élément de taille… « Comment pourrais-je te refuser quoique ce soit avec ce genre d’argument ? » Déclara-t-il alors que ses prunelles oscillaient entre ses yeux et ses lèvres. N’y tenant plus, il se pencha rapidement pour déposer ses lèvres contre celles de Balam en un fougueux baiser, relâchant ainsi toutes tensions accumulées…


Revenir en haut Aller en bas

 « Ô Puissant Empereur ! »
That's my name, deal with it
Bright Madness

▐†▌Age : 22
▐†▌Messages : 1043
▐†▌Nom Réel : Balam
▐†▌Musique : Night of the hunter, 30STM - Walk this way, Aerosmith - Pyres of Varanasi, 30 STM - Prelude 12 21, AFI - Escape, 30STM - Poison, Alice Cooper - The Story, 30 STM - Heavy metal lover, Lady Gaga - The fantasy, 30 STM - Mercy, Kanye West - Love in Elevator, Aerosmith - Ante Up, M.O.P - Light Em Up, Fall out boy - Up in the air, 30 STM - Message in a bottle, The Police - Birth - 30STM

▐†▌Citation : Celui qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: A voir par Mp
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Ô Puissant Empereur ! »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Mar 14 Oct - 14:03



Prenons le contrôle
Vaddoth&Balam


Sans aucune surprise, le Prince des Drogues répondit à la positive. Ce qui eut pour effet d'étirer les lèvres de Balam en un sourire satisfait. Le plan qu'avait élaboré la Folie était digne d'un film à succès. Bien sûr, elle aurait pu prendre possession des lieux par la force, foutre le boxon comme elle savait si bien le faire. Mais avec la révélation et les derniers événements en date, il fallait être plus vigilant, plus fin dans sa manière d'agir. Voilà comment le Prince avait vu les choses : ils allaient devoir pénétrer dans l'enceinte de l'hôpital sans éveiller les soupçons, se rendre jusque dans le bureau du directeur et lui faire du chantage. Le veille homme avait fait son temps et commençait à perdre la boule. Enfin, c'est ce que Balam ferait croire à toute la ville si le vieux s'opposait à la nommer directrice. La Folie avait suivit l'individu, avait prit soin de l'empoisonner de son pouvoir, l'avait ensuite filmé avant de quitter les lieux. La vidéo de l'homme courant nu à travers le parc Balboa intéresserait surement les médias.

Pour l'heure, Vaddoth venait de lui poser une question, mais Balam était perdue dans ses pensées et l'avait à peine écouté. Finalement, les Drogues avaient finir par prendre possession de ses lèvres. La blonde glissa ses phalanges contre la nuque de se dernier, répondant avec la même fougue au baiser du Prince. Elle y mit un terme, gardant néanmoins son visage près de celui de Vaddoth. « Comment veux-tu que je me concentre si tu commences comme ça ? » fit-elle remarquer dans un sourire. Elle lui accorda un baiser furtif avant de se reculer de nouveau. Les marques d'affection n'étaient pas encore bien ancrées dans les habitudes du Prince de la Folie. Elle n'était pas contre l'idée, mais simplement, quand elle avait du travail, elle le faisait passer en premier. La vraie raison était que si elle se laissait aller, elle n'arriverait surement plus à s'arrêter. Mais ça, elle se cachait bien de l'avouer à son partenaire, même si au fond, il devait s'en douter. « Le directeur est un vieux croulant, il est temps qu'il cède sa place elle s'interrompit pour sortir une cassette de son sac je l'ai filmé en plein délire, s'il refuse, sa réputation sera totalement détruite. Mais cet hosto est étrange, le personnel n'est pas net. Je préfère que tu m'accompagnes, ils sont du genre à te laisser entrer mais t’empêcher d'en sortir. » et elle roula des yeux. Oui, il y avait certaines choses à régler dans cet hôpital psy. Balam n'avait pas de temps à perdre.

Ces deux là allaient devoir passer incognitos histoire de ne pas éveiller les soupçons. La main droite de la Folie fit tomber la capuche des Drogues. « Ça sera mieux sans. » elle en profita pour admirer pleinement le visage du Prince avant de jeter un coup d'oeil aux alentours. Ils étaient seuls, parfait. Balam fit donc apparaître ses ailes sombres. Quelques plumes noires voltigèrent dans la ruelle. Elle accorda un regard à son pair. « Si tu es prêt on peut y aller. On se posera un peu plus loin.. Enfin tu vois quoi. » elle haussa les épaules. Elle savait qu'avec Vaddoth il n'était pas nécessaire de tout expliquer puisque ces deux là se comprenaient parfaitement.




I've been up in the air, this is the end I feel

Revenir en haut Aller en bas
http://minakolsen.tumblr.com/

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Lun 24 Nov - 12:31


Prenons le contrôle...
Balam & Vaddoth



Ferveur et passion filtrait au delà du sens premier de ces mots. Son regard exprimait cette pugnacité qui la caractérisait tant, souvent dans l’extrême, cela s’avérait pourtant à l’heure actuelle un atout de taille afin de mener à bien cette personnelle mission. Il devenait évident aux yeux du Prince que l’ampleur de la tâche ne devait pas être sous-estimée. De folles rumeurs alimentaient la réputation douteuse de l’hôpital psychiatrique autrefois côté, ne disait-on pas qu’un fond de vérité était nécessaire au ragot ? Cependant, les dires exaspérés de Balam soulignèrent le fait qu’elle avait également dû être une victime de ce personnel douteux… Cette prise de conscience fit sursauter sa mâchoire à la simple évocation mentale d’une souffrance éventuelle causée à la jolie blonde. Une raison de plus qui le poussait à remettre ses propres plans à plus tard. Peu importait la manière dont il lui viendrait en aide une fois sur place. Opinant positivement du chef pour toute réponse. Son faciès ainsi mis à découvert par sa partenaire, cette dernière pouvait aisément déceler l’irritation assombrissant ses traits qui perçait derrière l’impassibilité affichée. « Avant d’y aller… Pour que les choses soient claires et pour éviter que l’un ou l’autre ne commettent d’impair quelconque… Nos statuts de Prince nous incombent bons nombres de règles, de devoir, que ces derniers soient où non évoqués à voix haute. » Le sérieux de son ton tout comme la noirceur de son regard indiquait l'importance induite de son discours. « Je ne compte pas remettre en question ce rôle de Prince, je ne souhaite pas non plus entacher nos réputations respectives et, surtout, il ne faudrait pas que mon aide puisse remettre en doute ta capacité à prendre les rênes de cet institut… » En suspens, l’Accoutumance guettait avec appréhension la moindre réaction de la jeune femme. « Il vaudrait mieux que ma venue soit passée sous silence. Ce n’est pas une mission officielle alors autant garder ce léger détail entre nous. » Termina-t-il en détournant furtivement le regard.

A Dis, le prestige n’était pas un dû mais un labeur de tous les instants récoltant ainsi à la sueur de leur front les lauriers. Si le respect et la popularité s’avéraient difficile à obtenir, son inverse n’était pas vrai bien au contraire… Autant ne pas accorder d’eau au moulin des vipères démoniaques peuplant les Enfers. Un clin d’œil accordé à son pair visant à adoucir ses propos que déjà l’être surnaturelle s’apprêtait à s’envoler vers leur destination finale. De concert, Vaddoth exposa l’imposante paire d’aile dont il était doté tout en admirant la beauté du ciel en silence. « Le dernier arrivé est un angelot en Pampers! » S’amusa-t-il, joignant le geste à la parole le Prince s’élança dans les airs, occasionnant une bourrasque d’air qui souleva la crasse de l’obscure ruelle.

Tout deux fendaient le ciel tels de majestueux aigles royaux se tournant dangereusement autour en un simulacre de séduction… Tantôt au dessus d’elle, puis au dessous, leurs regards ne quittant jamais bien longtemps l’autre. Au delà des nuages orageux se présentait une bâtisse en piteuse état, nul doute que son sinistre personnel faisait échos au délabrement des lieux. C’en était presque insoutenable. Les pensés des Drogues se tournèrent vers Balam, ressentant ainsi ce qu’elle avait pu elle-même ressentir face à cette image de désolation. « S’il y a une porte dérobée par laquelle se glisser sans éveiller les soupçons, c’est le moment. » Ses iris bleutés brillaient d’une intensité commune à chacune de leur entrevue. Charnelle ou non. Vaddoth suivit à merveille les mouvements de la Folie qui se fraya un chemin avec discrétion jusque dans les locaux en apparence silencieux… Le noir de sa tenue se prêtait à merveille à cet exercice d’infiltration. Avec la plus grande prudence, Vaddoth sortit de son sac un sachet hermétiquement fermé contenant des seringues prêtes à l’emploi. « Comme nous ne sommes pas censés les tuer, pourquoi ne pas en profiter pour écouler l’une de mes dernières trouvailles. Ca ne les tuera pas mais après une injection, ils auraient sans doute préféré choisir la mort… » Chuchota-t-il, un sourire carnassier vissé à ses lèvres entrouvertes. Sans un mot de plus, il glissa quelques seringues dans la poche centrale avant de son haut à capuche puis, Balam eut également droit à son stock personnel. Un moyen de défense ne nécessitant aucune utilisation de leurs pouvoirs surnaturels devant rester secret… Que le show commence…


Revenir en haut Aller en bas

 « Ô Puissant Empereur ! »
That's my name, deal with it
Bright Madness

▐†▌Age : 22
▐†▌Messages : 1043
▐†▌Nom Réel : Balam
▐†▌Musique : Night of the hunter, 30STM - Walk this way, Aerosmith - Pyres of Varanasi, 30 STM - Prelude 12 21, AFI - Escape, 30STM - Poison, Alice Cooper - The Story, 30 STM - Heavy metal lover, Lady Gaga - The fantasy, 30 STM - Mercy, Kanye West - Love in Elevator, Aerosmith - Ante Up, M.O.P - Light Em Up, Fall out boy - Up in the air, 30 STM - Message in a bottle, The Police - Birth - 30STM

▐†▌Citation : Celui qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: A voir par Mp
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Ô Puissant Empereur ! »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Mar 25 Nov - 11:07



Prenons le contrôle
Vaddoth & Balam

Ses lèvres, elles étaient magnifiques, parfaitement dessinées, légèrement rosées et tellement douces.. Balam serrait les dents et releva son regard azur dans celui de Vaddoth. Il semblait tellement sérieux qu'elle s'était convaincue de le laisser s'exprimer, à défaut de venir s'emparer de cette bouche si délicieuse. Elle s'était pincé les lèvres avant acquiescer d'un signe de tête. Elle comprenait ce que voulait dire son pair, et c'était tout à son honneur d'ailleurs. Balam n'aurait nullement été gêné de divulguer l'information mais.. Vaddoth s'avérait plus gentleman qu'elle ne l'aurait pensé. Le regard assombri des Drogues la fit sourire en coin. « A vos odres, Monsieur. » dit-elle en laissant ses yeux se perdre dans ceux de son semblable.

Et finalement, le blond finit par déployer ses ailes à son tour. Elles étaient légèrement plus grandes que celles de Balam mais cela n'affectait en rien leur capacité de vol. Sans dire un mot, la blonde tapa le sol de son pied pour s'élancer dans les airs. Les deux Princes disparurent dans les nuages et leur course sembla amuser la Folie. Il n'y avait pas à dire, les Drogues étaient certainement ce qui lui était arrivé de mieux ces derniers temps. Parce que Vaddoth l’apaisait, parce qu'il la comprenait et parce qu'il s'avait l'amuser, ce qui était quelque chose d'assez peu aisé. Au final, on pouvait facilement dire que d'une certaine manière, il la complétait.

Leur vol s'acheva près de l'hôpital en ruine. Balam semblait agacée, malgré ses efforts pour dissimuler ce sentiment qui la travaillait, les traits de son visage ne faisait que la trahir. Passant nerveusement une main à travers sa chevelure d'or, ses yeux se reposèrent sur son pair qui s'adressait à elle. Sans tarder, elle le mena à une porte qui semblait servir d'issue de secours. Il avait été aisé de s’introduire à l'intérieure de la bâtisse. Et le discours qu'assura le Prince des Drogues intrigua la Folie. Une nouvelle invention ? La blonde s'empara de la marchandise que lui tendait son pair. « Parfait, exactement ce qu'il nous fallait.. Ils vont apprendre qu'on ne néglige pas la folie de la sorte. » sa dernière phrase avait plus eut l'air d'un grognement qu'autre chose. Elle avait soupiré. Ces abrutis comment avaient-ils osé laisser cet endroit dans un état pareil ? La mâchoire contractée, Balam s'avança un peu dans le couloir sombre. Il donnait sur des portes dont les hublots permettait d'apercevoir plusieurs cellules. Un silence morbide régnait en maître. Seul quelque bruits sourds résonnait. Comme si quelqu'un frappait inlassablement dans un mur. Les deux Princes allaient devoir patienter un moment. Si les calculs de la Folie avaient été exacts, les malades ne devaient plus tarder à être rassembler dans la salle commune. Ils allaient devoir profiter de cet instant pour chopper les infirmiers et leur prendre leurs clefs, ainsi, ils auraient accès à tout l'hôpital. « Normalement ils vont emmener les patients dans la salle commune.. Ils devraient débarquer dans dix minutes environ. »

Ses yeux clairs s'étaient attardés sur Vaddoth. Elle le fixait d'une manière étrange et vint finalement s'approcher de lui. Tout en se hissant sur la pointe des pieds, le Prince de la Folie vint soudain s'en prendre à son cou à l'aide de ses lèvres pour finir par attaquer sa mâchoire. « Ca me laisse le temps de faire ça.. » avait-elle articulé contre sa peau avant de s'emparer de ses lèvres d'une fougue nouvelle. Elle avait essayé mais c'était dur de résister aux Drogues, surtout quand on commençait à devenir accro.


 
FICHE PAR BROADSWORD.




I've been up in the air, this is the end I feel

Revenir en haut Aller en bas
http://minakolsen.tumblr.com/

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Mer 26 Nov - 19:47


Prenons le contrôle...
Balam & Vaddoth



Quelle plaie ! Être à l’aise avec les mots requérait une certaine maîtrise émotive dont le cornu était tout bonnement dépourvu. Ô combien versatile la vénéneuse demoiselle consentit toutefois à ne piper mot, respectueuse de son pair guettant avec anxiété l’état émotif que ces paroles pourraient compromettre son calme apparent. Un soupir de soulagement dépassa la barrière de ses lèvres accompagnant le relâchement soudain de ses muscles. Un trait d’humour mit ainsi définitivement fin à l’aparté, permettant également aux Princes de se rendre à toute allure sur le lieu de leur mission.

Les pieds fermement ancrés au le sol, ses iris azuréenne ne purent qu’amèrement constater la quasi désolation de l’impressionnant domaine s’étendant au delà de la forêt. Véritable hommage aux décors lugubres des films d’épouvantes, la bâtisse possédait une faille au sein de sa sécurité. Faille dans laquelle s’engouffraient deux ombres camouflant le bruit de leur course derrière les sifflements incessant du vent. Haut de plafond, un couloir - tout aussi morne que le reste de l’architecture par ailleurs – faiblement éclairés par quelques néons grésillant fut leur point de chute. Plusieurs portes s’étendaient à perte de vue, de part et d’autres des murs. L’indignation se mêlait à une sourde colère à laquelle la Folie ne semblait pas vouloir céder… Du moins, pour le moment. Sa distribution terminée, Vaddoth ne put s’empêcher d’observer avec inquiétude les traits déformés par la révolte couvant au creux de son ventre… « N’oublie pas que l’espèce humaine aussi peut faire des erreurs. Mais surtout, n’oublie pas qui en est réellement la cause. » Référence à peine voilée à ce Dieu invisible tirant les ficelles de ce monde à l’agonie, sadique spectateur de la souffrance humaine. Amoureux de cette race qu’il estimait depuis toujours supérieure, les souvenirs de la barbarie des Templiers lui revinrent brutalement en mémoire… Le métal luisant d’une lame dégoulinante d’un liquide sirupeux rougeâtre tirant sur le noir se matérialisa dans l’une de ses mains. Avec difficulté, le Prince déglutit en fermant un court instant les yeux. Une vulgaire divagation de son cerveau. Rien d’autre. A l’ouverture de ses paupières, l’arme avait mystérieusement disparue. Un raclement de gorge plus tard – geste visant à permettre au démon de reprendre constance après ce court moment d’égarement – Vaddoth se tourna vers la blonde en fronçant légèrement les sourcils. « Il va y avoir un problème… » Murmura-t-il avec méfiance, rejetant sa tête en direction de la fin du couloir donnant sur un portail métallique électrique sûrement relié au poste de contrôle. « Nous sommes à découvert ici. On doit compter sur l’effet de surprise, si jamais un garde nous aperçoit en arrivant, les grilles ne bougeront pas et l’état d’alerte sera déclenché. Nous devrions profiter de l’une de ces cellules pour dissimuler notre présence. » L’objectif de Balam était devenu le sien, ses capacités cérébrales étaient donc totalement au service de sa belle…

Perplexe, l’Accoutumance observa le petit jeu de la Folie qui le dévorait littéralement des yeux… Au fur et à mesure des assauts répétés de cette dernière, le sourire du cornu s’élargissait tandis que son rythme cardiaque s’était nettement emballé. Dix minutes. C’était peu… Et en même temps, ils auraient tord de ne pas profiter de l’accalmie présente. Bien vite – et paradoxalement bien trop lentement au goût de l’impatient amant – leurs lèvres se joignirent à l’initiative de Balam. A regret, profitant tout de même de l’instant pour se repaître du passionné baiser échangé, Vaddoth mis fin à leur baiser en prenant une profonde inspiration. Front contre front… « C’est le bon endroit pour perdre la tête pas vrai… » Scellant ses doigts à ceux du Prince, il se mit en chemin pour finalement s’engouffrer dans la seconde cellule du mur de gauche en partant du pôle sécurité. Porte entrouverte, ouïe au aguets, leurs corps habilement dissimulés par l’ombre dan le fond de la pièce. N’y tenant plus, lâchant prise, ses mains s’emparaient du visage de Balam afin de reprendre là où ils s’étaient arrêtés. Aventureux, sa langue vint caresser avec allégresse celle de sa partenaire tandis qu’une de ses mains à la recherche du contact de sa peau se logea au creux de ses reins sous le haut de la jolie blonde. Son genou quant à lui se positionna naturellement entre les jambes de sa belle, effectuant de temps à autre une langoureuse pression…


Revenir en haut Aller en bas

 « Ô Puissant Empereur ! »
That's my name, deal with it
Bright Madness

▐†▌Age : 22
▐†▌Messages : 1043
▐†▌Nom Réel : Balam
▐†▌Musique : Night of the hunter, 30STM - Walk this way, Aerosmith - Pyres of Varanasi, 30 STM - Prelude 12 21, AFI - Escape, 30STM - Poison, Alice Cooper - The Story, 30 STM - Heavy metal lover, Lady Gaga - The fantasy, 30 STM - Mercy, Kanye West - Love in Elevator, Aerosmith - Ante Up, M.O.P - Light Em Up, Fall out boy - Up in the air, 30 STM - Message in a bottle, The Police - Birth - 30STM

▐†▌Citation : Celui qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: A voir par Mp
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Ô Puissant Empereur ! »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Jeu 27 Nov - 10:54



Prenons le contrôle
Vaddoth & Balam

Les propos qu'eut Vaddoth à l'égard des humains arrachèrent une moue mécontente à Balam. Ses sourcils se froncèrent tandis qu'elle lançait un regard dédaigneux aux Drogues. « Arrête de leur chercher des excuses. Tu m'agaces à tant les chérir comme tu le fais. » finit-elle par lâcher à l'égard du blond d'un ton lasse. Les Hommes n'avaient jamais intéressé Balam, sauf bien sûr, quand ils n'étaient pas saints d'esprit. Autrement, elle les trouvait sans grand intérêt et avait toujours eut du mal à cerner pourquoi ils avaient toute l'attention des Drogues. Mais Vaddoth semblait ailleurs, prisonnier de réflexions qui étaient inconnues à la Folie. Elle ne pipa mot, attention avec patience que son Prince reprenne ses esprits. Un raclement de gorge plus tard et un sourire de la part de sa belle, les Drogues semblaient être revenu dans la réalité. Balam acquiesça ses dires en hochant de la tête. Il aurait été dommage de se faire repérer dès le début, bien sûr, ils s'en seraient sorti avec brio, mais inutile de se mettre des bâtons dans les roues.

Il fallait croire que l'envie de la blonde avait été plus forte qu'elle puisqu'elle était venue s'emparer, sans demander aucune permission, des lèvres de son amant. Parce qu'elle ne pouvait pas rester loin de celles ci, parce qu'elle n'avait pas envie, parce qu'elles étaient devenues un nectar délicieux dont elle avait du mal à se passer. Bien qu'elle eut une réponse fougueuse de la par de son partenaire démoniaque, elle ne put s'empêcher de se sentir frustrée lorsqu'il mit un terme à l'échange. Parce que le Prince de la Folie se serait bien attardée, elle. Mais cela était pour la bonne cause alors elle se laissa volontiers entraîner par le blond.

Les deux Princes se réfugièrent dans une cellule vide. Elle était dans un piteuse état. Plongée dans la pénombre, on distinguait néanmoins des traces qui semblaient avoir été laissé par des ongles. Le lavabo rouillé gouttait et la minuscule fenêtre n'éclairait pas grand chose. Ou était le patient ? Surement à l'isolement ou en consultation chez un psy malhonnête. Balam bouillonnait, mais elle gardait son calme. Non pas par pure maîtrise mais surtout parce que Vaddoth était revenue à la charge. Plutôt surprise, la Folie se contenta de répondre d'abord machinalement au baiser avant d'y prendre par complètement. Ses mains vinrent se glisser contre le creux de ses reins et y exercèrent une pression qui scella leur corps. C'était décidément plus fort qu'eux. Comme s'ils ne pouvaient s'empêcher de se nourrir de leurs échanges, comme s'ils n'étaient que deux aimants condamnés à s'attirer pour l'éternité. Etait-ce mal ? Pas vraiment, ce n'était pas un crime. Seulement la dépendance commençait à sérieusement se faire ressentir. La blonde mit finalement un terme à cet échange qui avait, en quelques secondes à peine, raviver cette pièce lugubre.

L'index logé contre les lippes de son amant, la blonde affichait un sourire en coin. « Mais dites moi Monsieur le Prince des Drogues, je ne vous ai pas emmené ici pour que vous me détourniez de mon travail. Serait-ce une manière camouflée pour faire échouer mes plans ? » le ton était enjôleur. Si stratégie il y avait, elle semblait parfaitement fonctionner puisque les doigts fins de la jeune femme vinrent faire glisser la fermeture éclaire du sweat de son amant. « Si on les rate ce sera de ta faute. » parce qu'au final, n'était-ce pas toujours de la faute de Vaddoth quand il s'agissait de Balam ? Quoique ses dires étaient aussi bien valables dans le sens ou, il n'avait qu'à être moins séduisant et dans le sens ou, c'était lui qui avait réengagé les hostilités.

Le silence de mort fut brisé par des chuchotements incessants qui semblaient venir de la cellule d'à côté. Dans un endroit pareil, le Prince de la Folie pouvait aisément se nourrir de la démence de ses patients. Mais était-ce le bon moment ? Elle ne le pensait pas. Et alors qu'elle faisait glisser le sweat sombre du blond au sol et que ses doigts s'étaient à présent faufilés sous son tee-shirt, la blonde vint mêler son regard à celui du Prince.« Mh, je pourrais continuer.. Ou je pourrais garder ça quand je serai sûre que la mission sera terminée. » doutait-elle des Drogues ? Non. Aimait-elle le faire croire ? Oui. Est-ce Vaddoth la croirait ? Surement pas. La rendait-il folle? Surement. Mais au final, était-elle capable d'être parfaitement sérieuse dans ce qu'elle disait. Rien en était moins sûr.
 
FICHE PAR BROADSWORD.




I've been up in the air, this is the end I feel

Revenir en haut Aller en bas
http://minakolsen.tumblr.com/

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Jeu 11 Déc - 18:08


Prenons le contrôle...
Balam & Vaddoth



Avec une certaine habilité, due en grande partie aux nombreux siècles que ce dernier affichait au compteur, l’Accoutumance dissimula son amertume derrière un sourire factice particulièrement efficace. Ce n’était en rien l’endroit, ni même le moment le plus opportun, d’aborder le sujet épineux que représentait l’amour immodéré du Prince des Drogues pour l’Homme. En toute sagesse, Vaddoth préféra croire que ce n’était qu’une réplique découlant de sa jalousie plutôt que de son désintérêt total pour la race humaine. Cela lui était nettement moins douloureux. Un constat s’imposa alors presque immédiatement à lui… Similaires et à la fois complètement différents. Aussi colériques que passionnés. Ces deux-là finiraient à coup sûr par se détruire… Aimer est le grand point, qu'importe la maîtresse ? Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse ? Le Prince avait eu la faiblesse de goûter à la pire des drogues auxquelles il n’ait jamais eu à faire. Irrémédiablement et irrévocablement dépendant de la moindre parcelle de son corps, de la moindre cellule, de ses rires à ses larmes. Foutu. Voilà ce qu’il était.

Victime consentante de cet ardent brasier ayant élu domicile au fin fond de son bas ventre, désireux d’attiser ce feu à son paroxysme,, totalement incapable d’enrayer la polarité unissant ses deux esclaves. Conscient de cette implacable attraction à laquelle il souhaitait lui-même se soustraire sans opposer la moindre résistance… Son corps étroitement lié à celui de la Folie qui semblait animer par ce même désir qui entravait le peu de pensées cohérentes cherchant à germer dans l’esprit des Drogues. Avec difficulté, le Prince consentit à ouvrir les paupières en sentant l’absence de ses lèvres sur les siennes aussitôt remplacé par l’index de la demoiselle essoufflée. Peu enclin à la discussion, il garda pourtant les lèvres closes ne parvenant tout de même pas à maîtriser son regard qui tout au long de la tirade de Balam n’avait de cesse d’osciller entre ses yeux… Et ses lèvres pleines et encore rosies de leur échange. La sensualité qui émanait d’elle mettait la retenue du cornu à rude épreuve, le sang n’irriguant apparemment plus très bien son cerveau… « Ne me mets pas au supplice… » Murmura-t-il, sourcils froncés, d’une voix rauque d’où émanait une certaine… Douleur. Être si longtemps éloigné d’elle ressemblait à ce moment précis à une véritable souffrance pour lui. Douce torture… Sa main, qui était logée au creux de ses reins, se faufila hors du haut de la blonde, remontant inexorablement le long de son dos tandis qu’il ne quittait pas du regard l’objet de ses désirs. Ses doigts s’emparaient alors de sa nuque y exerçant une pression suffisante pour rapprocher son visage de celui de Vaddoth. Ce dernier s’empressait déjà de revenir à la charge, dévorant de baiser la bouche de son amante. Mordillant ses lèvres de temps à autre.

Seul le son si particulier de l’étoffe quittant ses épaules pour s’échouer lamentablement à ses pieds rompit le silence, en bruit de fond les élucubrations chuchotées de quelques malades mentaux maltraités. L’air frais extérieur qui parvenait d’un carreau brisé chatouilla la chair ainsi découverte du démon dont la peau brûlante se languissait. Mettant de nouveau un terme à leur baiser afin d’induire une tension supplémentaire en usant de paroles provocatrice, Balam se délectait des nombreuses émotions qui se bousculaient dans le regard perdu du Prince ne sachant que répondre. Un grognement guttural étouffé par la barrière de ses dents, lèvres retroussés sur ses canines, il la toisait avec une animosité à peine voilée. De manière possessive il la rapprocha brutalement de lui, ses seins s’écrasant sur son torse musculeux… « Si ton but est de me rendre fou… Tu flirtes avec mes dernières défenses… » Déclara-t-il avec intensité. De sa main de libre, Vaddoth atteignit facilement le pan de sa robe noir lui arrivant au-dessus des genoux… Son regard se perdit un instant dans la profondeur de son décolleté, plongeant vers son cou en l’obligeant à pencher ce dernier pour se délecter du goût sucré de sa peau. Le tissu ainsi retroussé à mi-cuisse, ses doigts se mirent à décrire avec délicatesse quelques cercles imaginaires… « Aurais-tu par hasard pris une décision concernant la suite des évènements… ? » La questionna-t-il chaudement au creux de son oreille, attrapant gentiment entre ses dents le lobe de celle-ci. Balam prenait toujours un malin plaisir à jouer avec les nerfs de son semblable, ne pouvait-il pas jouer lui aussi ? Et en plus, il adorait ça…


Revenir en haut Aller en bas

 « Ô Puissant Empereur ! »
That's my name, deal with it
Bright Madness

▐†▌Age : 22
▐†▌Messages : 1043
▐†▌Nom Réel : Balam
▐†▌Musique : Night of the hunter, 30STM - Walk this way, Aerosmith - Pyres of Varanasi, 30 STM - Prelude 12 21, AFI - Escape, 30STM - Poison, Alice Cooper - The Story, 30 STM - Heavy metal lover, Lady Gaga - The fantasy, 30 STM - Mercy, Kanye West - Love in Elevator, Aerosmith - Ante Up, M.O.P - Light Em Up, Fall out boy - Up in the air, 30 STM - Message in a bottle, The Police - Birth - 30STM

▐†▌Citation : Celui qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: A voir par Mp
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Ô Puissant Empereur ! »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Mer 17 Déc - 11:54



Prenons le contrôle
Vaddoth & Balam

Le jeu avait commencé. Parce qu'ils ne pouvaient s'empêcher de se chercher et qu'ils ne pouvaient -malheureusement- pas s'empêcher de se trouver. C'était devenu un besoin vital. Le besoin d'être près de Vaddoth s'était développé au fil des mois. Comment d'amis ils étaient devenus amants, comment d'amant il était devenu une drogue. La Folie ne se l’expliquait pas et ne voulait pas se l'expliquer. Elle laisserait ce sentiment se consumer de lui-même. Aussi bien qu'ils consumaient leur amour. Puisque c'était ça n'est-ce pas ? Ou peut-être était-ce simplement du désir mélangé à une possessivité malsaine ? Balam l'ignorait, puisqu'elle n'était pas douée dans la manière, parce que ça lui était indifférent tant qu'elle était près des Drogues.

Lorsque Vaddoth réduit à néant la distance qui éloignait leur visage, la blonde eut un sourire mesquin. Elle laissa volontiers les lèvres du Prince s'emparer des siennes et clôt ses paupières dans un soupire. Les phalanges quittèrent l'abdomen de son pair pour venir se loger aux creux de son échine. Mais ce baiser fougueux ne dura que quelques secondes avant que déjà, les mots viennent s'immiscer dans la partie. Le grognement qu'eut son pair fit presque rire Balam. Oui, elle aimait se jouer de son amant parce qu'il se prêtait bien à l'impatience. Silencieuse, elle eut une moue de surprise lorsque Vaddoth vint la coller contre lui. Ses lèvres fines s’étirèrent en un large sourire tandis qu'elle l'écoutait parler en arquant un sourcil. « Tes défenses sont aussi fondées qu'un château de cartes, Vaddoth. » murmura-t-elle d'un ton toujours plus provocateur. Néanmoins, Balam fit moins la fière lorsque son pair vint se délecter de son cou. Sa canine vint s'emparer de sa lèvre inférieure tandis qu'elle soupirait, discrètement. Elle était entrain de perdre le dessus, comme une débutante. Ce fut même pire au contact des doigts du Prince sur sa cuisse. Le courant d'air qui traversait la pièce n'avait plus aucun effet sur Balam qui se serait volontiers cru à Dis avec une telle chaleur animant son corps. Tellement concentrée pour ne pas lâcher prise, la Folie avait à peine entendu ce que lui avait dit le blond. « Hein ? Quoi.. ? Ah oui.. » se souvint-elle soudainement.

Même si elle brûlait de désir. Même si ses yeux s'étaient totalement assombris, Balam vint glisser ses mains contre le torse de Vaddoth. Elle l'obligea alors à cesser ses baisers. Son torse se mouvait au rythme de sa respiration devenue courte et visiblement, la blonde cherchait son air avec difficulté. « Stop, stop stop.. Tu sais à quel point je ne peux pas te résister mais pour cette fois, je vais devoir faire un effort. Un très gros effort. » dit-elle en fixant les lèvres de Vaddoth pendant de longues secondes. Elle s'échappa de côté, réajustant sa robe et se recoiffant de ses doigts. Accordant un regard aux Drogues, elle tentait de garder son calme. « Je serai tienne comme cette mission sera terminée. » le ton qu'elle avait employé laissait planer le doute sur le destinataire de son affirmation. Parce qu'en fait, elle avait dit plus dit ça pour se persuader elle-même plutôt que Vaddoth. Elle l'avait cherché et s'était faite avoir en beauté. Mais Balam était très sérieuse par moments, et aujourd'hui, elle ne laisserait rien faire échouer cette mission. Le pêché de chair passait à la trappe, pour le moment.

Le Prince Démon de la Folie vint reprendre en main le sachet contenant les seringues pleines. A ce même moment, une sonnerie retentit et on put entendre un bruit de porte. C'était l'heure. L'heure pour les malades d'aller s'aérer. Balam se précipita près de la porte ouverte pour guetter les infirmiers. Ils étaient aux nombre de quatre et s'occupaient visiblement de faire sortir les patients à tour de rôle. En faisant virevolter sa chevelure d'or, la Folie tourna la tête vers Vaddoth. L'adrénaline avait remplacé l'envie. « Vaddoth, dès qu'ils entrent dans une cellule il faut en profiter pour les y coincer. S'il y en a un qui résiste.. » Elle mima l'injection d'une seringue de son pouce. Et puis dans le pire des cas, la blonde utiliserait son don. Il fallait bien un plan B au cas où cela tournerait mal.
 
FICHE PAR BROADSWORD.




I've been up in the air, this is the end I feel

Revenir en haut Aller en bas
http://minakolsen.tumblr.com/

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Mar 10 Fév - 20:42


Prenons le contrôle...
Balam & Vaddoth



Brusque retour à la réalité. L’Accoutumance déglutissait avec difficulté tandis qu’un filet d’air s’infiltrait déjà entre les pants de son tee-shirt, faible rempart face à cette fraîche brise. A l’image d’un terrible sacrifice, le Prince frustré détourna son regard flamboyant d’un désir à peine contenu de la raison de son trouble. Adepte de toute forme de torture, il était pourtant peu enclin à en faire l’objet. Adroitement mises en valeur par l’élastique tissu noir, les courbes de la blonde se mouvaient avec sensualité au rythme de ses pas furtifs. Tel le mâle dans toute sa splendeur, il inonda d’un éclat son visage par le biais d’un sourire emplit d’une certaine fierté à la suite des propos de Balam. Sienne. Ces mots résonnaient comme un mélodieux chant aux oreilles des Drogues qui ajustait nonchalamment son jean étroit. Son ouïe avait elle aussi captée les sons extérieurs qui n’avaient de cesse de se rapprocher inexorablement d’eux… Bien qu’encore sous l’effet de leur ardent échange, le cornu se rapprocha silencieusement d’elle ayant repris son sérieux. Face à ses explications, il hocha de manière positive sa tête avant de jeter un coup d’œil furtif aux alentours. Avec malice, Vaddoth vola un dernier baiser à sa partenaire sans résister à l’envie de lui tirer la langue tout en s’engageant vers l’infirmier le plus en retrait. Sa vitesse surnaturelle lui permettait de rester invisible à la surveillance accrue des caméras de sécurité directement reliées au poste de sécurité. Le démon profita de son élan pour forcer l’homme surpris à s’engouffrer en sa compagnie dans la cellule du malade. Visiblement absorbé par un monde imaginaire, ce dernier griffonnait à l’aide de ses doigts sanglants des signes incompréhensibles sur le mur opposé. « Pas un bruit ou je t’ouvre en deux pour laisser à cet homme tes tripes en guise de nouveaux crayons de couleur. » Chuchota-t-il dans un grognement à peine audible. A l’aide de son bras, le Prince exerça une pression suffisante pour que sa victime tombe dans l’inconscience. Accompagnant le corps sans réaction au sol, Vaddoth plaqua son corps à l’entrée de la cellule. Balam s’occupait apparemment très bien des deux dont elle devait se charger, comme s’en était douté le démon.

L’alliance de la souplesse au silence accorda une seconde ouverture au Prince qui s’élança vers l’infirmier sifflotant joyeusement. Des deux mains, il empoigna les épaules de ce dernier dont les sens plus aigus qu’on ne l’aurait cru avaient dues lui signaler un danger puisqu’il s’était soudainement détourné de la porte à présent ouverte. Avec violence, tous deux déboulèrent dans la pièce peu éclairée. Hagard, le regard injecté de sang, l’employé scrutait les moindres faits et gestes de l’intrus. Les rayons lunaires soulignaient les traits anguleux de son visage impassible. En moins d’une seconde, sa main obstruait la bouche du malheureux dont le dos souffrait du contact trop prononcé avec le mur en crépis sur lequel celui-ci reposait. Vaddoth s’apprêtait à avertir prudemment le jeune homme quand une sensation de picotement lui fit lâcher prise. Un juron étouffé plus tard, le Prince abasourdie compressait ses chairs meurtries par des dents acérées. «« Tu n’aurais jamais dû faire ça… » Déclara-t-il d’un ton qui dégoulinait d’une hargne dont ce serait vraisemblablement passée son agresseur. Seringue bien en évidence. Veines saillantes. Souffle court… A l’image du fauve fendant sur sa proie dans l’obscurité, Vaddoth prit un malin plaisir à enfoncer l’aiguille jusqu’à la garde dans le cou de sa victime. Seul le bruit du réservoir en verre se brisant au sol se fit entendre. Agité de soubresaut incontrôlables, ce fut la bave aux lèvres, entièrement dévêtu et recroquevillé sur lui-même que le courageux humain allait finir sa nuit.

Tout en terminant de boutonner son nouvel accoutrement, l’Accoutumance se présenta dans la lumière. La folie régnant en ces lieux n’avait pas encore atteint son cortex cérébral bien fournis, au contraire. Habituellement à l’aise dans l’ombre, le démon avait eu une idée s’éloignant de ses traditionnelles méthodes. En blanc de la tête au pied, couleur utilisée par les infirmiers concernant leurs vêtements de travail, le blondinet moulé dans la blouse blanche de sa proie réduite au silence s'avançait tranquillement. Avec une parfaite aisance, il faisait tournoyer autour de son index un trousseau de clé en se dirigeant vers la cellule où se dissimulait Balam. Son mètre quatre-vingt-cinq protégeait la présence de la blonde aux caméras tout en leur conférant un semblant d’intimité… « Alors ? De quoi ai-je l’air ? » Demanda-t-il à voix basse, visiblement amusé par la tournure que prenaient actuellement les évènements. Défiant du regard sa comparse, il croisa les bras sur son torse en relevant un sourcil d’un air suffisant. « Si je joue le rôle de l’infirmier, je te laisse deviner à qui revient celui du patient… » Provocateur, il poussa un peu plus loin le vice en détaillant du regard le corps de la jolie blonde avant d’ajouter en haussant les épaules. « Dommage cette robe t’allait à ravir. » Sourire triomphale. Elle ne tarderait pas à lui faire payer cette mauvaise blague, Balam mettrait sans doute même un point d’honneur à cela, mais les Drogues savait également qu’elle ne mettrait pas en péril cette mission pour une vulgaire vengeance… Alors autant en profiter.


Revenir en haut Aller en bas

 « Ô Puissant Empereur ! »
That's my name, deal with it
Bright Madness

▐†▌Age : 22
▐†▌Messages : 1043
▐†▌Nom Réel : Balam
▐†▌Musique : Night of the hunter, 30STM - Walk this way, Aerosmith - Pyres of Varanasi, 30 STM - Prelude 12 21, AFI - Escape, 30STM - Poison, Alice Cooper - The Story, 30 STM - Heavy metal lover, Lady Gaga - The fantasy, 30 STM - Mercy, Kanye West - Love in Elevator, Aerosmith - Ante Up, M.O.P - Light Em Up, Fall out boy - Up in the air, 30 STM - Message in a bottle, The Police - Birth - 30STM

▐†▌Citation : Celui qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: A voir par Mp
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Ô Puissant Empereur ! »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Mer 11 Fév - 12:38



Prenons le contrôle
Vaddoth & Balam

Voir Vaddoth aussi sérieux face à elle l'aurait presque fait sourire. Mais la blonde se contenta de laisser son amant lui voler un baiser avant de le regarder partir. Cette mission mettait en évidence la complicité dont les deux Princes savaient faire preuve. Même si au départ ils n'étaient que simples collègues, il s'avéra qu'à la longue, ils formaient un parfait duos de criminels. En secouant doucement la tête pour reprendre ses esprits, Balam réfléchit un instant. Comment allait-elle s'y prendre ? Les Drogues venaient de disparaître, engouffrées dans l'une des cellules. Il prenait de l'avance.

Un des infirmiers approchait, Balam le sentait sans le voir. Plaquer contre le mur de la cellule dans laquelle elle était, elle laissait la cible venir à elle. Finalement, en regardant du coin de l'oeil, elle vit que l'homme en blouse blanche s'apprêtait à entrer dans la cellule d'en face. Parfait. A peine avait-il ouvert qu'elle s'était précipitée, lui sautant dans le dos. Les deux protagonistes débarquèrent à l'image d'un roulé-boulé dans la cellule du malade. Enfin, de la malade. Une femme brune, les cheveux en bataille, un regard fou. Elle était attachée à son lit, les marques rouges sur ses poignets ne laissait rien présager de bon. Balam, tombée à la renverse sur l'infirmier, lui avait saisit les poignets. Allongé sur lui, elle lui bloquait les bras dans le dos. Se penchant sur lui, elle murmura à son oreille. « Appelle un de tes collègues et dis lui que tu as besoin de lui. Sans crier, ai l'air de gérer la situation. Si tu tentes quoique ce soit, je te brise la nuque et je ferais de ta cervelle des confêtis. Est-ce clair ? » Le Prince de la Folie semblait plus autoritaire que jamais. Elle sentait le corps de sa victime trembloter, elle sentait sa peur. L'infirmier hocha la tête « Joey, tu peux venir s'il te plait ! J'aurais besoin d'aide pour la détacher. » dit-il du voix tremblante. La blonde avait murmurer un « mauviette » avant d'attraper quelques mèches châtains entre ses doigts. D'un geste convaincu elle envoya le crâne de ce pauvre type s'écraser contre le sol. Elle lui avait surement briser le nez, mais au moins, il était vivant. Inconscient mais il finirait par se réveiller. Enfin peut-être, elle s'en fichait.

Le Prince Démon se releva en une seconde, se cachant dans l'entrée de la porte, aux aguets, elle attendait le fameux Joey. La patiente était restée étonnement calme et n'avait cessé de la fixer. La blonde lui accorda un regard. Elle inspira profondément. Qu'est-ce qu'elle se sentait bien dans cette endroit. En confiance, comme un poisson dans l'eau. Mais alors qu'elle s'imprégnait de la folie de la brune, un blond débarqua avec non chalance. Baragouinant en mâchant un chewing-gum. Balam vint rapidement entourer son cou de son avant-bras, plaquant la paume de son autre main contre ses lèvres. « Tu te la fermes, c'est clair ? » grogna-t-elle entre ses dents. Elle serrait si fort, qu'elle le privait presque de son oxygène. D'un geste extraordinairement rapide, Balam vint fouiller dans la blouse de l'employé, en tirant une nouvelle seringue. Après un rapide coup d'oeil à l'étiquette, elle en conclue que cela devait être des calmants. Un sourire carnassier plus tard, l'aiguille s'enfonçait dans sa chair. Il ne fallut que quelques secondes pour que l'homme s’effondre. Balam se frotta les mains.

Sur ses gardes, le Prince se tourna rapidement en entendant un bruit de clefs dans son dos, il devait en rester d'autres. Mais tandis qu'elle était prête à bondir sur le survivant, elle se stoppa net en se rendant compte que celui-là était beaucoup mieux que les autres. Vaddoth. Au début elle sourit, le détaillant sans gêne. Elle vint meurtrir sa lèvre inférieure de ses canines, plaquant ses mains contre le torse du Prince des Drogues. « J'en dis que tu ferais un infirmier très sexy. » mais Balam s'éloigna rapidement, un air boudeur sur le visage. Et voilà, elle qui ne voulait pas passer pour folle allait devoir jouer une psychopathe. En quelques minutes elle avait échangé ses vêtements avec la blouse bleue de la folle restée silencieuse.

Elle se laissait entraîner par Vaddoth en gigotant dans tous les sens. « Lâchez moi sale pervers ! Vous n'êtes bon qu'à brûler en enfer. Ô qu'on me vienne en aide, que mon âme ne soit pas damnée par les mains de Lucifer. » répétait-elle. Elle avait toujours été bonne actrice et semblait très convaincante. Une fois qu'ils furent sortis du couloir, la blonde cessa ses jérémiades.

« Bon Vaddoth, le bureau du dirlo se trouve dans cette aile, au dernier étage, il faut qu'on prenne un ascenseur, avec ces clefs tu devrais pouvoir le faire fonctionner affirma la Folie en scrutant les alentours  ils ne vont pas tarder à s'ramener et à voir qu'il y a des intrus. »

Elle se laissa guider jusque devant l'ascenseur et s'y engouffra lorsque les portes de ce dernier s'ouvrèrent devant eux. Ils étaient près du but, Balam jubilait intérieurement.

 
FICHE PAR BROADSWORD.




I've been up in the air, this is the end I feel

Revenir en haut Aller en bas
http://minakolsen.tumblr.com/

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Mer 11 Fév - 19:32


Prenons le contrôle...
Balam & Vaddoth



Une vague d’appréhension ébranlait son implacable assurance, le Prince risqua un coup d’œil en direction des profondeurs de la chambre. Deux corps inertes au sol. Une marre rougeâtre s’étendait de part et d’autre du visage d’un des infirmiers. Sa mâchoire tressauta légèrement. S’il était vrai que la violence s’avérait être un vice auquel s’adonnait bien volontiers Vaddoth, ce dernier ne condamnait pas le geste mais la désinvolture ainsi que le désintérêt total qui en découlait implicitement. Là encore, le moment aurait été mal choisit pour entamer un houleux débat. Par deux fois déjà, le démon avait dû faire preuve de diplomatie aujourd’hui. C’était deux fois de trop… Le contact des dents de Balam mordillant la pulpe rougie de sa lèvre inférieure permis aux muscles tendus de son corps d’instinctivement se relâcher. « Si tu es sage, je garderais la tenue. » Malgré sa bonne volonté, sa verve venait de perdre de son éclat. Elle avait un tel impact sur lui qu’il en oubliait parfois ses propres convictions. Refusant farouchement de se laisser entraîner dans un obscur et sans fin résonnement, il accueillit son amante d’un air satisfait avant d’affermir sa prise sur le biceps de Balam. Ainsi maintenue, en prenant en compte la différence de taille des deux protagonistes, elle se retrouvait déséquilibrée ce qui lui offrait l’occasion de rendre la scène un peu plus crédible. Sans le moindre ménagement, l’apprenti infirmier du jour trimbalait négligemment la patiente en faisant mine de maugréer. De temps à autre, il levait les yeux au ciel en réaction aux élucubrations de la malade afin de parfaire son personnage.

Le déverrouillage du portail fut une formalité puisqu’il disposait des clés, précédemment subtilisées à l’un des comateux infirmiers. Un bref mouvement du chef suffit à convaincre le chef de la sécurité à l’allure bovine qui se trouvait bien à l’abri derrière sa vitre au sein de son bureau quelque peu rudimentaire. Quelques mètres suffirent à les éloigner suffisamment de toutes paires d’oreilles traînardes. Ses pupilles contractées se posèrent instantanément sur les lourdes portes de métal de l’engin. Après bons nombres d’échec, Vaddoth inséra la bonne clé avant d’enclencher le bouton d’appel. A partir de ce moment précis, le temps leur était compté.

Les horaires se devaient d’être respectés à la lettre dans ce genre d’établissement, ils avaient donc une poignée de minutes seulement avant que les gardes soient alertés de la disparition du personnel médical. La cage de métal s’élevait enfin, pour leur plus grand soulagement. Plus que quatre étages. Les images de cet infirmier ensanglanté lui revinrent en mémoire. Plus que trois étages. En espaçant ses inspirations de ses expirations, le Prince espérait vainement calmer son rythme cardiaque. Plus que deux étages. Paupières closes, l’attente paraissait insurmontable. Plus qu’un étage… « Tu sais, si je tenais à te fournir ces seringues c’était justement pour éviter de faire couler le sang. » Et merde. Un tintement indiqua l’arrêt de l’ascenseur qui se figea sur place, l’ouverture des portes engendra un léger vrombissement. Pourtant, aucun d’eux n’avait fait le moindre mouvement. S’il avait ne serait-ce qu’un tant soit peu de chance, Balam gardera le silence concernant cette phrase ayant échappée au filtre de son partenaire. Sinon… En plus de la sécurité, l’Accoutumance devait se préparer à se méfier également de la Folie.

Afin de couper court à toute discussion possible, les éclats de voix de deux hommes se firent miraculeusement entendre et bien que le regard de sa comparse ne soit pas des plus agréables il leurs fallait agir en coopération. L’un plutôt grassouillet aux cheveux hirsutes et à la démarche gauche. L’autre bien plus grand possédant une carrure sportive tout en ayant l’air ridiculement benêt. Tête penchée sur le côté, Vaddoth les observait avec un mélange d’incrédulité et de profond désespoir face à cette pathétique vision. « Et c’est de ça dont on devait se méfier ? » Articula-t-il en fronçant les sourcils, sans pour autant croiser le regard de Balam. Délaissant le bras de cette dernière pour échapper au petit espace emplit d’une tension à couper le souffle, le Prince se munit d’une seringue dans chaque main. A l’aide de ses dents, il retira les bouchons de plastique qui protégeaient les aiguilles et les recracha un peu plus loin. « Bon, par qui je commence ? » Un sourire carnassier aux lèvres, le centenaire ne put réprimer sa surprise lorsque les visages des deux gardes laissèrent entrevoir la bribe d’une folie contenue… Perplexe, il perdit de sa superbe en se demandant si finalement le personnel de cet hôpital psychiatrique avait bien toute sa tête.


Revenir en haut Aller en bas

 « Ô Puissant Empereur ! »
That's my name, deal with it
Bright Madness

▐†▌Age : 22
▐†▌Messages : 1043
▐†▌Nom Réel : Balam
▐†▌Musique : Night of the hunter, 30STM - Walk this way, Aerosmith - Pyres of Varanasi, 30 STM - Prelude 12 21, AFI - Escape, 30STM - Poison, Alice Cooper - The Story, 30 STM - Heavy metal lover, Lady Gaga - The fantasy, 30 STM - Mercy, Kanye West - Love in Elevator, Aerosmith - Ante Up, M.O.P - Light Em Up, Fall out boy - Up in the air, 30 STM - Message in a bottle, The Police - Birth - 30STM

▐†▌Citation : Celui qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: A voir par Mp
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Ô Puissant Empereur ! »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Jeu 12 Fév - 11:09



Prenons le contrôle
Vaddoth & Balam

Pour l'instant, le plan se déroulait à merveille. Dans l'esprit du Prince de la Folie tout du moins. Elle s'était laissée amener jusque devant l'ascenseur, avait soupiré en voyant que Vaddoth ne trouvait pas la maudite clef pour finalement se détendre une fois dans la cage de fer. Néanmoins, la blonde n'avait pas pu passer à côté de la tension qui émanait de son pair. Les Drogues étaient muettes. La Folie trouva ça louche mais ne dit mot. Elle était bien trop excitée pour vouloir comprendre. Plus qu'un étage, l'objectif était proche. C'était sans compter sur le blond qui visiblement, se retenait depuis de longues minutes déjà de dire quelque chose. Au début, Balam eut un ricanement. Elle pensait sincèrement que Vaddoth plaisantait. Mais lorsque ses pupilles océans se posèrent sur le visage de son amant, son sourire s'évanouit aussitôt. Le Prince de la Folie semblait totalement indigné. Sauf que l'ascenseur arriva et que Balam n'eut pas l'occasion de répliquer.

Ses joues avaient prit une teinte rosée. Non pas qu'elle avait chaud, ou qu'elle se sentait gênée. C'était simplement la colère qui prenait possession de ses traits. Et lorsque son pair lâcha son bras, ce fut presque un soulagement. Sérieusement ? Il venait sérieusement de lui reprocher d'avoir blessé un humain ? A elle, le Prince Démon de la Folie ? La voix de Vaddoth résonna comme un écho lointain. Balam n'arrivait pas à distinguer ses mots. La rage bourdonnait dans ses oreilles et elle se contenait pour ne pas exploser. Ses yeux désormais noircis se posèrent sur les deux protagonistes qui s'approchaient. Sans prendre en compte sa question rhétorique, Balam se tourna soudainement face à Vaddoth. « Mais tu te fous de moi Vaddoth ? Pour qui te prends-tu au juste pour me faire des reproches pareil. Tes petits humains que tu chéries tant. Tu n'as qu'à retourner copuler avec, si tu les aime tant ! » grogna-t-elle. On aurait dit un volcan en éruption. Les veines sur ses bras se faisaient de plus en plus visibles et sa mâchoire crispée reflétait la colère qui l'animait. Elle tourna brusquement la tête vers les deux hommes qui s'étaient mis à courir en leur direction. Leur démarche bancale et leur air aliéné énervèrent encore plus le Prince. On se foutait vraiment de sa gueule avec cet hôpital et ces employés aussi atteints que les patients. Il ne fallut qu'une fraction de seconde pour que Balam use de sa capacité spéciale. Cette dernière consistait à aspirer la folie d'autrui afin de développer ses capacités. Sa force était ainsi décuplée, sa vitesse et sa résistance physique aussi et ce durant une heure. Une fois cela fait, la blonde vint taper sur les mains de Vaddoth. Tellement rapidement que les seringues se brisèrent au sol. « Qu'est-ce que tu vas faire maintenant, Einstein ? » demanda-t-elle un air mauvais peint sur le visage.

Lorsqu'elle était énervée, on pouvait voir dans le regard du Prince toute la cruauté dont elle savait faire preuve. Sauf qu'elle ne fit pas attention et que les deux hommes vinrent la plaquer contre le mur. Elle en avait presque oublié leur tenue. Elle passait pour une cinglée entrain d'agresser un infirmier. Elle levant les yeux au ciel, la Folie vint planter ses dents avec force dans la chair du plus petit. Tellement fort qu'il en hurla de douleur. Balam recracha, perlant le mur de sang. Quant à l'autre, elle lui attrapa le poignet pour lui torde avec hargne. L'homme s'évanouit sous la douleur. Le Prince laissa l'autre s'enfuir. « J'en reviens pas... Comment tu peux dire des conneries pareil. Eviter de faire couler le sang, à un Prince Démon...» et elle se mit à rire. Un rire sans joie et plein d'amertume. Elle passa ensuite son poignet contre ses lèvres tachées de sang. Autant elle aimait Vaddoth, autant elle pouvait parfois le haïr. Ne dit-on pas qu'en l'amour et la haine il n'y a qu'un pas ?

 




I've been up in the air, this is the end I feel

Revenir en haut Aller en bas
http://minakolsen.tumblr.com/

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Jeu 12 Fév - 15:57


Prenons le contrôle...
Balam & Vaddoth



A la seconde où les mots avaient finalement pénétrer la barrière de ses dents pour résonner à l’image d’une véritable sentence, emplissant la cabine d’une tension malsaine, l’Accoutumance émettait bons nombres de regrets silencieux. Le caractère aussi volcanique qu’imprévisible de son compère n’augurait rien de bon quant à ses réactions à venir. En retrait, son être tout entier semblait bouillonner tandis qu’une teinte rosée s’emparait de ses traits fermés. Son regard azuréen assombris d’un ressentiment nouveau préféra fuir, concentrant toute son attention sur la source des perturbations phoniques. Elle ne comprenait vraiment rien. Malgré ses nombreux efforts pour éloigner de ses pensées la violente altercation qui risquait fortement de suivre, Vaddoth ne parvenait pas à s’en défaire. Provoquant du regard ses nouveaux adversaires, muscles bandés, le Prince jubilait en sentant la proche arrivée du moment où il pourrait laisser libre court à sa colère. Stratégie basique visant uniquement à détourner son attention de la véritable source de ses maux. Quoiqu’un peu simpliste, ce fut l’unique idée qui vint à lui…

Son champ de vision fut soudainement obscurci par l’arrivée, au premier plan, de… Balam. Comme il aurait dû s’y attendre. Erreur de débutant. Le réseau bleuté veineux saillait de part et d’autre du corps à découvert de la jeune femme qui irradiait d’un sentiment sur lequel Vaddoth ne mettait pas le doigt… Sans toutefois ignorer la profonde noirceur qui s’en dégageait. Avec cette perfidie dont seules les femmes sont capables, la Folie déversa son venin sans discontinuer au travers d’un grognement bestial. Arquant l’un de ses sourcils à la fin de sa vénéneuse tirade, Vaddoth était un parfait modèle de retenu. Du moins, en apparence seulement. Son cœur battait à tout rompre contre sa poitrine prête à céder sous la force des pulsations. Son aura se fit alors plus lourde, plus oppressante… L’air semblait tout à coup lui manquer. Littéralement galvanisé par l’afflux continu des opiacés se reflétant au travers de ses tatouages qui s’entouraient d’une teinte luminescente rougeâtre. Des picotements désagréables le ramenèrent tout à coup à la réalité. Au sol se répandait un précieux liquide translucide s’échappant des fioles brisées… Narines dilatées, poings serrés, le Prince planta son incandescent regard dans celui de sa partenaire sans parvenir à articuler la moindre parole.

N’opposant aucune résistance à la maîtrise du corps de la Folie par les deux gardes, Vaddoth fit même un pas en arrière pour ne rien manquer du spectacle. L’espoir fou qu’ils pourraient s’en sortir face à un Prince n’avait pas effleuré son esprit, toutefois il imaginait sans mal que Balam se vengerait à coup sûr de ses propres paroles contre ces deux ignares. Si seulement ils avaient la moindre idée de ce qui les attendait… Une boucherie. Un acte inhumain. De la barbarie pure et simple. Tel était le tableau qui se dépeignait devant son impuissance. Un rire diabolique le sortit de sa transe alors qu’au loin lui parvenait encore le râle animal d’une bête blessée. A l’affût, l’Accoutumance s’élança pour finir sa course d’un bond au court duquel il avait empoigné le collet de l’agent de sécurité pour le faire basculer avec lui. Traînant ce dernier derrière lui alors qu’il ruait de toutes ses forces contre la poigne du démon. Avec dégoût, il fit glisser au sol son trophée jusqu’aux pieds de sa bien-aimée. « J’oubliais qu’il est stupide de ma part d’essayer de faire entendre raison à la Folie… Puisque la folie ne comprend que la folie, continue donc à m’exposer ton point de vue ! » Lui cracha-t-il en désignant de la main le tremblotant humain qui tenait contre lui son bras meurtrie. « Puisque nous sommes des prédateurs, je t’apporte notre proie ! N’est-ce pas aussi simple que ça ?! » L’épais liquide visqueux encore chaud s’étendait en trace grossière sur le visage de la jolie blonde qui le fixait avec obstination. Aussi complices qu’ils pouvaient être ennemis, les deux adversaires se jaugeaient férocement. « Par quoi veux-tu qu’on commence ? » Avec fluidité, le Prince se déplaça à toute allure afin de positionner un genou à terre, les mains enserrant la gorge nue du simple mortel. Tête relevée en direction de Balam, il l’interrogeait du regard au sein duquel une étincelle de folie avait élu domicile.


Revenir en haut Aller en bas

 « Ô Puissant Empereur ! »
That's my name, deal with it
Bright Madness

▐†▌Age : 22
▐†▌Messages : 1043
▐†▌Nom Réel : Balam
▐†▌Musique : Night of the hunter, 30STM - Walk this way, Aerosmith - Pyres of Varanasi, 30 STM - Prelude 12 21, AFI - Escape, 30STM - Poison, Alice Cooper - The Story, 30 STM - Heavy metal lover, Lady Gaga - The fantasy, 30 STM - Mercy, Kanye West - Love in Elevator, Aerosmith - Ante Up, M.O.P - Light Em Up, Fall out boy - Up in the air, 30 STM - Message in a bottle, The Police - Birth - 30STM

▐†▌Citation : Celui qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: A voir par Mp
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Ô Puissant Empereur ! »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Jeu 12 Fév - 22:36



Prenons le contrôle
Vaddoth & Balam

Aux yeux de Balam, le seul responsable de ce carnage était Vaddoth. Pourquoi avait-il tant voulu faire entendre son mécontentement ? Pourquoi n'avait-il pas attendu ? La patience n'était visiblement pas une de ses qualités. Le Prince de la Folie doutait même qu'il en ait eut un jour, des qualités. Le silence dont avait faire preuve les Drogues avaient particulièrement irrité la Folie. Quelle insolence. Balam avait pu distinguer une colère naissante dans les yeux de son pair. A qui énerverait le plus l'autre. Dans le fond, n'était-ce pas qu'un jeu ? Une divergence d'opinion qui se transformait en un grand défi. Qui aurait le dernier mot ? Qui serait le plus provocateur? Qui serait celui qui craquerait le premier ? Le sourcils froncés, Balam avait les bras croisés contre sa poitrine. Ses yeux semblaient lancé des éclairs. Vaddoth avait eut l'audace de lui balancer l'humain à ses pieds. Mais ce n'était pas le geste qui avait poussé Balam à serrer les dents, mais les paroles qui le suivirent. L'homme tremblotait et la terreur semblait l'animer.

La Folie s'approcha aussi près qu'elle put pour faire face à son pair. Son regard vint défier le sien. « Ne me cherche pas Vaddoth. » murmura-t-elle d'un ton qui ne laissait aucun doute sur son état de rage. Pourtant la blonde se contenait. On le devinait à en voir ses muscles se tendre. Son attention se porta un instant sur l'aliéné. Un soupire passa la barrière de ses lèvres. Avait-elle du temps à perdre ? Non. Il fallait qu'elle réfléchisse. Elle n'était pas venue ici pour torturer des humains mais bien pour prendre le contrôle de l'établissement en dépérir. Dans un geste rapide, elle glissa sa main droite dans la poche des Drogues et lui en déroba le trousseau de clef. Sans perdre une seconde de plus, elle lui faussa simplement compagnie. Sa vitesse encore plus décuplée qu'à l’accoutumé, il ne lui fallut qu'une fraction de seconde pour disparaître du paysage. Si les Drogues n'appréciaient pas ses méthodes, alors elle se débrouillerait seule. Elle sentait surtout que si elle restait auprès du Prince, ils finiraient par s'entre-tuer. Fausser compagnie à quelqu'un qui, à la base, était venu pour vous aider était le summum de l'impolitesse. Mais Balam n'avait jamais été polie, et elle se fichait bien de ce que Vaddoth pourrait pensé. A ce moment précis, elle ne pouvait plus voir sa tronche en peinture. C'était donc mieux ainsi.

La Folie connaissait parfaitement les lieux. La fois où elle avait été retenue ici contre son grès lui avait servit de leçon. Le bureau du directeur tronait au fond d'un long couloir. Un couloir sombre dont les néons grésillaient. Il n'y avait aucunes fenêtres. Les murs n'était plus blanc mais taché de crasse. L'endroit tombait en lambeau. Balam avait le visage fermé. Les paroles de Vaddoth la firent marmonner lorsqu'elle y repensa. Une fois devant la double porte, Balam en débloqua la serrure après plusieurs essaie. Lorsqu'enfin elle put pénétrer dans le bureau, elle ne perdit pas de temps. Elle ne laissa pas l'homme parler et vint directement lui saisir la nuque. Elle le souleva de toute sa force et alla le plaquer contre un mur. Ses doigts pressaient sa chair sans ménagement. « Toi. Imbécile, tu vas payer pour avoir ainsi traiter la Folie. Ce n'est pas une chose qu'on prend à la légère. » siffla la blonde. Le directeur avait le visage ridé, de petites lunettes posées sur un nez visiblement cassé. Il devenait pâle et avait attraper le poignet du Prince de ses doigts fins. La blonde n'aimait décidément pas qu'on prenne sa sphère à la légère. Quel Prince aurait aimé ça d'ailleurs ? Mais si personne ne faisait rien, l'hôpital tomberait bientôt en morceau. Balam refusait de voir cet endroit devenir une ruine du passé. Cela lui aurait fait perdre de sa superbe et elle ne l'accepterait surement pas. L'homme manquait d'oxygène mais la blonde n'en avait que faire. Certes, elle n'avait pas prévu de le tuer à la base... Mais Vaddoth l'avait énervée et elle devait bien passer ses nerfs sur quelqu'un. N'importe qui.

 
FICHE PAR BROADSWORD.




I've been up in the air, this is the end I feel

Revenir en haut Aller en bas
http://minakolsen.tumblr.com/

Contenu sponsorisé
That's my name, deal with it


MessageSujet: Re: Prenons le contrôle | Vaddoth Aujourd'hui à 15:03


Revenir en haut Aller en bas

Prenons le contrôle | Vaddoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tout est sous contrôle
» Le contrôleur doit se réveiller [Royaume kinétiques]
» Il était une fois, dans une contrée lointaine... [Endolion]
» Votre Chewing-gum va visiter d'autres contrées
» Département de contrôle et régulation des créatures magiques
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum



IN NOMINE MENS ::  San Diego Alternatif :: Clairemont :: Hôpital Psychiatrique-