AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Je veux ma dose [PV Zane]


 


Partagez|

Je veux ma dose [PV Zane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Je veux ma dose [PV Zane] Dim 11 Mai - 19:21


Le manque de drogue se faisait de plus en plus sentir. La veille, quand le démon de la mort avait dû jouer son rôle et aller travailler, cela avait été infernal. Il avait tremblé tout en maquillant un corps, ce qui n'allait juste pas. Ce matin était plus difficile que les précédents et Kyran ne bougea pas, restant allongé dans son lit, le souffle rauque. Il avait tellement mal au crâne que cela était insupportable. Il avait envie de vomir. Le démon de la mort avait récupéré ses pouvoirs mais il avait l'impression d'être encore plus faible qu'auparavant. Quelque chose rongeait son esprit, quelque chose d'intolérable. Lentement, Kyran se redressa, tituba jusqu'au lavabo pour boire à même le robinet et se gorger d'eau. Ripper se laissa choir au sol, il lui fallait une nouvelle dose d'opium pour soulager le feu intérieur qui le ravageait. C'était une question de survie à ce stade, il ne saurait pas faire autrement. Il savait très bien qui contacter pour se soulager. Vaddoth, le prince démon de la drogue, son meilleur fournisseur. Il attendrait la nuit avant d'aller à Muirlands se fournir, c'était le mieux à faire.

Kyran décida de se recoucher et sombra dans un abysse sans fond de douleur et de manque. Le fait que le Néant ait envahi la cité éternelle avait eu une incidence sans précédent sur le démon. Jamais il n'aurait pu penser que le Vide qui l'habitait à présent le rongeait autant. Il était faible et pour combler ce vide, il avait besoin de drogue. Quand Ripper ouvrit les yeux, sa chambre était plongée dans le noir, preuve que le soleil s'était couché et qu'il était l'heure pour lui d'aller chercher sa dose qui calmerait ses nerfs. Le démon se redressa et décida de passer un coup sous la douche pour soulager son âme particulièrement souillée. Mais même l'eau ne saurait nettoyer un homme si sale. Kyran toussa bruyamment et enfila ses vêtements une fois propre. Il prit de quoi payer la drogue. Car même s'il était un démon il n'était pas dupe, rien n'était gratuit sur la marche terrestre. Ses nombreuses bagues finirent à ses mains, un coup de crayon sombre comme un pirate sous les yeux et il fut en route pour l'extérieur.

La puanteur de la ville se referma sur lui tandis qu'il s'enfonça dans le quartier démoniaque sans broncher ni même s'intéresser aux autres. Personne ne faisait réellement attention à lui. D'un côté, son aura de démon prouvait bien dans quel camps il était. Tous ceux capables de ressentir l'aura d'un démon comprirent et ne lui cherchèrent pas rogne. Il n'était pas un simple humaine. Même si soyons honnête, ce n'était pas le démon le plus terrifiant. C'était juste un petit pion parmi d'autres. Le red circle n'était pas le genre de lieu que Kyran fréquentait habituellement. Ce n'était pas un grand fan de la salsa mais à l'entrée, il joua le jeu. Pourtant, on le toisa de longues minutes avant de finalement le laisser entrer dans les lieux. Ripper se doutait bien qu'il aurait pu entrer plus facilement avec une fille au bras mais n'était pas d'humeur à se coltiner une potiche.

Le démon traversa la piste de danse sans réfléchir et se dirigea vers le bar. Vaddoth devait bien être quelque part, n'est-ce pas ? Ripper chercha quelques minutes avant de distinguer un dos musclé et des cheveux bruns. C'était lui. Kyran n'avait pas appelé le prince démon avant de venir le voir, trop pressé d'avoir sa came. Il espérait que Vaddoth serait fourni, sinon ce serait la catastrophe. Lentement, le démon de la mort s'assit à côté du prince.

« Salut. »

Sa voix basse s'éleva comme s'il venait de sortir d'une tombe. Ce qui était un peu l'impression qu'il avait psychologiquement.

« Tu aurais pas quelque chose pour moi Zane ? »

Il utilisait le nom de l'hôte de Vaddoth, prudence oblige. Balancer un nom de démon ou prince démon ne se faisait pas ainsi, ce serait de l'inconscience. Il pourrait avoir des oreilles indiscrètes ici, on ne savait jamais. Oui il était paranoïaque mais cela lui permettait de rester en vie. On avait toujours tendance à se croire plus fort que les autres et dès lors, on se faisait souvent avoir. Au moins, Ripper avait parfaitement conscience de son rang et de la place qu'il occupait.
Revenir en haut Aller en bas

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je veux ma dose [PV Zane] Lun 12 Mai - 11:02



Ripper & Vaddoth
« Don’t worry and... Take this. My Pleasure. »


Les carcasses de bouteilles vides jonchaient le sol alors que les nombreux papiers submergeaient le bureau totalement recouvert par un capharnaüm de dossier en tout genre. L’écran lumineux éclairait la pièce, seule source de lumière révélant le visage impassible du Prince qui pianotait à toute vitesse sur les touches du clavier épargné par le désordre ambiant. Loin d’être à cheval sur le rangement, le patron qu’il était s’occupait des comptes de son entreprise florissante en veillant à dissimuler certains revenus reversés chez des banquiers spécialisés dans les paradis fiscaux. Les affaires allaient bon train malgré la présence insistante des forces de police qui faisaient toujours choux blanc lors des perquisitions. Les humains qu’il employait avaient reçu un lavage de cerveau suffisant pour protéger les arrières de l’Accoutumance qui opérait dans l’ombre. Toujours avoir un coup d’avance. Cela faisait partie du jeu. Lui, chat gracile échappant à la vigilance des meilleurs enquêteurs. Eux, souris tenaces se faufilant partout à la recherche du matou tant convoité. Hilarant. Les forces n’étaient pas équitablement distribuées mais il n’était pas l’instigateur des règles qui sévissaient en ce bas monde et ne faisait qu’utiliser ses propres ressources pour échapper à ses détracteurs. La jeunesse n’avait pas besoin de lui pour verser dans le mélodramatique, il ne faisait qu’apaiser les maux de l’âme de ces pauvres mortels désabusés.

Ses iris noir de jais glissèrent jusqu’à la montre qui habillait son poignée, il était l’heure pour lui de s’échapper à la noirceur de son antre pour rejoindre l’obscurité de la nuit et les lumières factices du quartier de Muirlands. Un coin malfamé où les démons ne risquaient pas de croiser le moindre bestiaux auréolés et ailés. Sauf les plus impétueux, voir suicidaires, d’entre eux se déplaçaient en ces lieux. C’était en quelque sorte le point de chute des êtres démoniaques. Observant le reflet que lui renvoyait la glace fixée au-dessus de l’unique lavabo que contenait sa salle de bain, Vaddoth grimaça en constatant les dégâts de ses fréquentes insomnies. Non pas qu’il eut été très porté sur son image actuellement mais ce soir il comptait bien se divertir alors autant se rendre aussi présentable que possible. La douche bienfaitrice délassa ses muscles douloureux alors qu’il enfilait déjà un pantalon de cuir - lui servant habituellement lorsqu’il s’adonne à des courses clandestines – qui lui tombait sur les hanches et dévoilait ainsi une partie de son boxer. Négligemment, il tira de l’un des tiroirs un débardeur large blanc dont les grandes ouvertures situées au-dessous de ses bras offraient une vue imprenable sur les nombreux tatouages recouvrant son corps. Chaussé de ses bottines noirs délassés, le Prince récupéra les clés de sa moto cross sans prendre la peine d’enfiler un casque sur ses cheveux encore humides.

Les vrombissements nerveux de son engin résonnaient dans les rues bondées du quartier animé à cette heure tardive, prenant peu à peu vie. Sa course se termina aux portes du Red Circle, un bar burlesque qui pouvait se vanter d’avoir une clientèle de choix. Seuls les plus influents démons, et les humains ayant perdu leur chemin, pouvaient entrer sans difficulté. Le Prince des Drogues s’avançait de manière nonchalante, longeant le cordon rouge qui délimitait la file d’attente. On ne faisait pas attendre un Prince. Le videur le reconnu immédiatement s’effaçant pour laisser pénétrer Vaddoth à l’intérieur du club aux accents hispaniques. Les deux hommes échangèrent un signe de tête respectueux puis, les notes graves et lascives d’un tango chatouillèrent les oreilles du démon avide de sensations fortes ce soir. Ses doigts tapèrent avec rapidement un texto dont les destinataires – des jumelles peu farouches, partisanes des substances illicites en tout genre – ne manqueraient pas une occasion d’égayer la soirée de leur revendeur moyennent compensation. Accoudé à l’une des extrémités du bar, Vaddoth passa commande en appréciant la rapidité du service lorsqu’au bout de seulement quelques minutes, une bouteille de téquila accompagnée d’un verre fut déposée face à lui. Préférant la partie réservée aux personnes considérées comme importantes, il se fraya un chemin, fendant la foule en laissant son aura se diffuser autour de lui…

Les canapés disposaient en rond autour de l’unique table basse, l’Accoutumance disposa sur cette dernière de quoi s’amuser : un sachet de poudre blanche, une paille en verre et sa carte de crédit. La douce morsure de l’alcool vint cisailler sa gorge lors de la première gorgée, mais qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’un certain démon prit place à ses côtés… « Kyran… » Laissa-t-il échapper après les salutations de son invité dont l’arrivée impromptu ravissait déjà les projets futurs du Prince. Il haussa subrepticement les sourcils à l’entente sa demande, en règle générale il ne jouait le rôle du dealer qu’après de ses meilleurs clients abandonnant donc de temps à autre la casquette de patron. « Aurais-tu perdu mon numéro de téléphone ? Tu tombes mal, je n’avais pas l’intention de travailler ce soir. » Son ton était aussi froid que les traits de son visage. Ses doigts agiles attrapèrent un verre vide sur le plateau d’un serveur de passage. Versant le liquide jaunâtre de la tequila añejo rejoignit bien vite le fond des deux contenants. L’Accoutumance en fit glisser un en direction de Ripper avant d’engloutir d’une traite le sien. Sa fugace grimace disparue pour laisser place à un sourire carnassier typique des Drogues. « Mais, il y a toujours moyen de s’arranger… » Laissant volontairement sa phrase en suspens, il tendit sa main en indiquant de cette manière que le soulagement qui lui offrait viendrait de son cru personnel. Autant dire que la note s’avérerait bien plus salée que prévue…
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je veux ma dose [PV Zane] Mer 21 Mai - 12:17


Il était différent depuis qu'il était descendu à la cité éternelle comprendre ce qui se passait. Sauf que Haziel l'avait emmené dans les cachots et il en était sorti un Ripper différent. Il n'avait absolument pas conscience que le Néant l'avait corrompu. Depuis, une phrase tournait en boucle dans son esprit. « Personne ne peut vaincre la Mort. Personne ne peut vaincre le Néant. » Il était tant et si bien corrompu qu'il ne se rendait pas compte de la folie que c'était d'entendre en boucle cette phrase. Ripper ne ressentait plus rien mais les sentiments fantômes qui l'habitaient l'avaient poussé à revenir ici, à jouer le junkie qu'il était depuis le début. Son regard glissa sur le Prince démon de la drogue. Il était majestueux, il n'y avait pas à dire et il avait tout l'air de quelqu'un d'extrêmement dangereux. Le démon de la mort n'y faisait pas vraiment attention, faisant avec et avisa le dessus de la table où était disposé de la drogue, une bouteille d'alcool et d'autres petits trucs. Son regard bleu clair se posa sur Vaddoth qui le salua et lui demanda étrangement s'il avait oublié son numéro de téléphone. Pas de drogue donc ? Ripper ne put s'empêcher de ressentir un sentiment étrange, du manque, du stress et encore d'autres sentiments.

S'il n'avait pas sa dose d'opium ce soir, que ferait-il ? Il n'en n'avait pas la moindre idée. La mort attrapa le verre de tequila qui glissa vers lui et en avala une gorgée. Il n'aimait pas particulièrement cet alcool qui lui battait déjà aux tempes. Il préférait le scotch ou le whisky mais jamais la tequila. L'anglais qu'il avait été n'appréciait pas. Lentement, Ripper reposa son verre et avisa Vaddoth qui semblait tout même enclin à faire une exception pour lui. Il fallait dire que le démon était un véritable accro. Inconscient du fait que chaque jour un peu plus la dose qu'on lui fournissait augmentait.

« Et comment ? Tu veux bien développer ? »

Il parlait d'une voix calme et aucunement agressive. Vaddoth avait beau être son fournisseur, c'était aussi un prince et jamais il n'irait défier un prince, pas assez fou pour ça.

« Je ne sais plus où j'ai mis ton numéro... J'ai eu quelques affaires dans les semaines précédentes. »

Et c'était rien de le dire. Il n'allait pas avouer qu'il était descendu à la cité éternelle et qu'il avait vu ce que le Vide avait provoqué là-dedans. D'un côté, si on se sondait intérieurement, on pouvait bien ressentir le vide que provoquait l'absence de la Lumière. L'Espoir était mort et au final, sans même s'en rendre compte, Ripper avait basculé de l'autre côté, il était devenu un faucheur. Il était un faucheur dormant, attendant patiemment les ordres quand ils tomberaient. Il n'avait pas conscience de ce qu'il était et encore moins des changements qu'il subissait. Néanmoins, son attitude était légèrement différente, son regard plus sûr, plus dur. Il possédait comme une indifférence envers ce qui l'entourait. Personne ne peut vaincre la Mort. Personne ne peut vaincre le Néant. Cette phrase le rassurait, il était comme un enfant sous sa couette et il se sentait bien, heureux. Enfin c'était un sentiment qui pouvait ressembler à ce qu'on ressentait quand on était heureux. Ripper regarda le fond de son verre. Il ressentait au plus profond de lui, toutes les créatures présentes dans le red circle.

Intéressant. Mais néanmoins, il ne bougea pas, resta statique. On aurait pu le confondre avec un cadavre. La nervosité qu'il aurait ressenti habituellement en présence Vaddoth n'était qu'un vague souvenir qui vibrait encore en lui. Mais comme on le savait bien, un souvenir n'avait jamais l'intensité de l'acte lui-même et Ripper se demanda soudainement pourquoi il avait toujours été si nerveux envers le prince démon car maintenant, il était nerveux mais c'était supportable. En réalité, le sentiment fantôme ne faisait que jouer son rôle dans un être qui ne ressentait plus aucune émotion. Ripper avait été obligé de couper ses émotions car il avait ressenti les émotions négatives à la ronde et il n'avait pas supporté.
Revenir en haut Aller en bas

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je veux ma dose [PV Zane] Mar 17 Juin - 9:26



Ripper & Vaddoth
« Don’t worry and... Take this. My Pleasure. »


A travers les âges, et aussi longtemps que sa mémoire le lui permettait, Vaddoth fournissait le démon dans l’unique but de l’attirer à lui. Avoir Ripper dans ses rangs serait une aubaine. C’était un objectif qui engendrait un travail de longue haleine pour ne serait-ce qu’approcher du fatidique moment où les doses excessives de drogues finiront par rendre complètement dépendant l’éventreur… Cependant, un détail rendit perplexe le Prince qui scrutait avec une attention nouvelle la façon de se comporter et de parler que semblait avoir subitement adopté. En y réfléchissant, cela faisait plus d’un être surnaturel qu’il croisait ces derniers temps et qui dégageait la même… Noirceur. Rien de bien différent des autres créatures de Dis aux premiers abords. Pourtant, en leurs présences respectives, Vaddoth ressentait toujours un malaise. Comme oppressé. Mais bien vite, ses réflexions silencieuses prirent fins lorsqu’il décela un certain désarroi dans les iris jusqu’ici vides du démon de la Mort. « Je garde jalousement les secrets que renferment mes dons, je ne compte donc pas t’expliquer le comment du pourquoi. Cependant, je ne tends ma main qu’une seule fois. Sois tu me fais confiance, soit tu peux aller errer dans les rues à la recherche de mes gars. » Laissant ainsi sa main en suspension, la tête légèrement penché sur le côté. Sans doute était-il l’un des Princes les plus patients que l’Enfer ait jamais porté mais les changements comportementaux notables de son client vint chatouiller sa curiosité alors autant tester un peu ce dernier…

Habituellement nerveux, en cause l’état de manque ou tout simplement le statut de Prince de Vaddoth qui pouvait s’avérer intimidant, Kyran ne laissait ce soir rien transparaître. Balayant d’un geste de la main les inutiles excuses du démon, Vaddoth remarqua le peu d’entrain que mettait le jeune homme à vider son verre. « Si tu veux autre chose, n’hésites pas. C’est pour moi. » Les avantages sont nombreux en tant que Prince, cela vous offre opportunités et traitement de faveur. L’endroit ne faisait pas exception, bien au contraire, un compte à son nom avait été ouvert. Bon payeur, il s’en servait surtout quand il lui arrivait peu fréquemment de finir dans un état proche du coma éthylique.

Le fil de ses pensées mena l’Accoutumance à remplir de nouveau son verre pour en déguster plus longuement les différentes notes que renfermait le liquide légèrement jaunâtre. Son hôte étant natif brésilien, il s’était découvert un soudain penchant pour cette boisson latine. La musique quelque peu criarde rendait toute discussion difficile malgré l’insonorisation minimum qu’accordait le coin reculé dans lequel les deux compères se trouvaient. Afin d’être certain de se faire entendre convenablement, la curiosité des Drogues poussa celui-ci à se pencher au-dessus de la table en direction de Ripper… « Je te trouve… Différent. Et je ne parle pas d’un truc que tu aurais fait à tes cheveux. » Sarcastique, Vaddoth reprit sa place en scrutant le regard de son invité à la recherche d’une quelconque réponse qui aurait pu le satisfaire. Ses observations muettes l’avaient simplement conforté dans son impression de malaise latent…

Avec tout ce qui se passait depuis l’échappée de Dis du Néant, les créatures de tout camp avaient été touché de près ou de loin par le chaos que traînait derrière lui la fameuse part sombre de Dieu lui-même… Un bel hypocrite. Rejetant ceux qu’il considérait autrefois comme ses enfants dans les bas-fonds du monde pour leurs idées jugeaient injustement mauvaises alors qu’enterrer dans notre antre il avait enfouie ses propres démons. Le Prince ne s’était pas mêlé de cette supposée nouvelle guerre et il n’avait donc pas fais partie des heureux élus ayant rencontrés en personne le Néant. Une chance. Telle la gangrène, la source même de l’obscurité s’insinuait en vous à son simple contact. Pourri de l’intérieur. Des rumeurs et pourtant… Difficile de ne pas y croire après avoir rencontré tant des leurs comme… Modifier de l’intérieur. Peut-être aurait-il dû mieux se renseigner, mener son enquête, voir même une vendetta… Les millénaires ne l’avaient pas rendu plus sage, certainement pas, mais bel et bien plus précautionneux. Mort, il ne servirait à rien dans l’hypothèse qu’une énième bataille soit menée. Merde… C’est vraiment la merde.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je veux ma dose [PV Zane] Sam 5 Juil - 23:44


Ripper n'avait pas envie d'aller dans les rues à chercher les gars de Vaddoth. Il avait déjà donné une fois et très peu pour lui. Alors, sans plus d'hésitation, il attrapa la main du Prince Démon. Une main bien différente de la sienne dont les doigts portaient des bagues. Le démon de la mort avait des allures de pirate déchu et c'était un style qu'il entretenait. Il fallait avouer qu'il avait eu la chance de tomber aussi sur un hôte particulièrement spécial selon la définition des humains. Le faucheur relâcha la main du Prince. Son instinct lié au Néant le forçait à vouloir les émotions négatives de Vaddoth mais pour l'instant, le Prince des drogues ne semblait pas inquiet, nerveux ou encore d'autres sentiments négatifs. Il semblait normal et cela contrariait Ripper. Le démon de la mort n'avait pas conscience de son état et de ses désirs. Pour lui, toute cette attitude était normale. Mais il ne restait qu'une pâle copie de ce qu'il avait été un jour et cela pouvait se remarquer si on le connaissait particulièrement bien.

Mollement, il regarda son verre d'alcool. Il l'aurait presque oublié celui-là si on ne le lui avait pas rappelé. Avec un geste répétitif, il attrapa le verre et avala un peu de son scotch. Une boisson typiquement de Grande-Bretagne. En venant sur la marche terrestre, Ripper avait repris ses habitudes humaines, certes pas toutes mais une grande partie. Il était encore jeune, cent-cinquante ans seulement et vivait à travers des vieux souvenirs. Et ça qu'il avait lutté prêt de cinquante ans à Dis pour se défaire de l'emprise de ses démons les plus sombres et de les enfermer dans une cage intérieure. La drogue de Vaddoth l'aidait à tenir le coup à dire vrai.

« Merci, c'est gentil de ta part. »

Le verre n'était pas encore vide. Ripper le reposa et laissa sa tête partir légèrement en arrière, les bras sur les accoudoirs généreux des canapés. La musique l'agaçait mais il savait ce lieu souvent hanté par Vaddoth, alors il s'y rendait malgré tout. Ses origines humaines anglaises ne le rendaient pas particulièrement ouverts à la salsa et à ce genre de musique. Il n'avait probablement aucun sens du rythme, du moins n'en n'était-il pas sûr car il n'avait jamais dansé. Ce n'était pas son truc de danser. Oh humain, il avait su se déshabiller avec un certain charisme et magnétisme pour envoûter ses victimes mais il n'était plus cet homme-là. Ces souvenirs-ci, il voulait les oublier et pourtant, c'étaient ceux qui partaient le moins facilement. Peut-être était-il condamné à se faire humilier tout le restant de sa vie, il n'espérait pas. Les mouvements du Prince non loin de lui le ramenèrent à la réalité et il posa son regard clair sur Vaddoth qui se rapprochait de lui par-dessus la table. Différent ? Lui ne se sentait et ne se voyait pas différent pour le coup. Ripper fronça les sourcils et baissa les yeux sur sa propre tenue, son corps tout entier, se sonda mais ne vit rien de différent.

« Tu trouves ? »

Il haussa simplement les épaules, il avait une explication.

« J'ai un nouveau Prince, c'est peut-être pour ça. Bifrons a été virée. »

Du moins c'était ce qu'on racontait car il n'avait pas encore rencontré celui qu'on nommait Alastor même si Ripper l'ignorait. Le démon attrapa son verre d'alcool et en but une gorgée cul sec, reposa le verre et regarda Vaddoth.

« J'imagine que ça se sent que je suis un peu inquiet... Après tout, il vaut mieux connaître les méthodes de quelqu'un pour s'adapter que de découvrir quelqu'un, n'est-ce pas ? »

Ripper se détendait de plus en plus, si on pouvait ainsi dire car il n'était pas aussi nerveux que d'habitude. Mais selon lui, dans ses impressions, il se détendait. On pouvait s'en rendre compte avec la tension qui quittait ses épaules tendues. Il semblait soudainement soulagé d'un poids qui se serait trouvé sur son corps.

« D'un côté, ne sommes-nous pas obligés de changer au fil du temps ? N'est-ce pas la continuité de toutes choses ? »

C'était ce que lui avait dit un jour sa mère quand il lui avait demandé pourquoi il devait changer et évoluer, pourquoi il devait faire telle ou telle chose. Parce qu'il fallait évoluer pour survivre, c'était la clef de la réussite pour toute espèce. Lui aussi avait évolué. Il n'avait plus aussi peur. « Personne ne peut vaincre la Mort. Personne ne peut vaincre le Néant. » Oui, c'était exactement cela. Cette petite voix qui soufflait cette litanie dans son esprit le calmait, le rendait sûr de lui. Il lui fallait des émotions négatives à ramener au Néant.
Revenir en haut Aller en bas

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je veux ma dose [PV Zane] Lun 15 Sep - 20:36



Ripper & Vaddoth
« Don’t worry and... Take this. My Pleasure. »


Les corps désinhibés, collant de sueur, se mouvaient lascivement les uns aux autres en un balai grotesque ressemblant à s’y méprendre à une véritable orgie romaine. Doux souvenir lointain. Cette fugace pensée lui fit courber les commissures de ses lèvres humidifiées d’alcool. Le contact des doigts particulièrement froids de l’éventreur sur les siens octroya un frisson le long de l’échine du Prince. C’était une si belle occasion… Son s’avérait bien plus addictif que n’importe quelle drogue à destination des humains. Même à faible dose, l’effet produit était tel qu’on ne pouvait généralement plus s’en passer après seulement quelques prises. Ne désirant nullement attiré l’attention de quiconque en dehors du démon de la mort et lui-même, Vaddoth s’approcha un peu plus, dissimulant son bras tatoué grâce au rempart que représentait Ripper. Avec une certaine concentration, il fit courir le poison le long de son avant-bras dont l’encre le recouvrant se teintait se rouge… Quelques secondes plus tard, l’Accoutumance relâcha son étreinte en recouvrant son aspect normal.

Une gorgée de Tequila en guise de récompense, il insinua sa main dans la poche avant de son jean, relevant son fessier pour atteindre son dû. Son paquet de cigarette favorite en main, il se permit d’en allumer une après avoir repoussé la nicotine en direction de son invité de marque. Face à son changement de comportement, Vaddoth avait cru bon de notifier la chose à son acolyte. Réellement partagé entre la curiosité et la méfiance, il plissa légèrement les paupières à l’entente des explications du démon. N’ayant pour sa part jamais eu à changer de Prince, il n’avait donc aucune expérience en la matière. Les Drogues doutait cependant du bienfondé de ses paroles. Il ne saurait dire d’où ce pressentiment lui venait mais ce que dégageait à présent Ripper déplaisait au Prince. « J’avoue humblement mon ignorance quant à ce genre de situation. Je n’ai été au service que d’un seul Prince et je n’ai pas eu à en changer. Mais tu n’as pas à être inquiet, ton ancien supérieur était content de toi. Il n’y a pas de raison que cela change avec le nouveau. » Il n’avait fait que croiser Alastor depuis sa promotion, mais si ce dernier était arrivé à ce poste ce n’était certainement pas pour rien et ses plans pour le futur de sa Sphère paraissaient particulièrement intéressants.

Philosophique, Jack évoqua à voix haute ce qui ressemblait bien à d’existentielles questions. Vaddoth n’avait pas eu vent de son goût pour la chose, ces deux-là ne discutaient généralement qu’affaire. Ils s’en tenaient aux politesses de rigueur liant un client et son dealer, prenaient un verre de temps en temps mais on ne pouvait pas y voir là une amitié pour autant. Du moins, pour l’instant. Apprendre à connaître le démon pourrait être un avantage non négligeable s’il souhaitait vraiment l’intégrer à sa Sphère. « Je ne connaissais pas ton penchant pour la philosophie Kyran. » Ironisa-t-il en souriant, utilisant son nom d’emprunt pour ne pas commettre d’impair. Il dégusta de nouveau une gorgée de son verre avant de poursuivre. « Je parlerais plutôt d’évolution pour ma part. Je citerais le philosophe grec Anaxagore qui l’a très justement dit : Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau. Tout simplement. » Accompagnant sa courte tirade d’un haussement d’épaule, Vaddoth termina d’un trait le contenu de son verre en observant les lieux. Il ne pouvait se départir de ce malaise ressentit en la présence de Ripper, ce qui l’irritait tout bonnement.

Feignant de se réinstallé plus confortablement, il nota d’un regard au loin deux jolies filles d’une vingtaine d’année qui n’avaient de cesse de lorgner en leur direction. Les femmes et l’éventreur… Toute une histoire. Ce n’était certainement pas une bonne chose mais le Prince avait besoin de jauger la réaction de son compère pour se détendre un peu. D’un signe de tête aguicheur, sourire aux lèvres, il invita les demoiselles à se joindre à eux. La première s’affala aux côtés du pirate, croisant les jambes de  façon à ce qu’elles reposent sur celles de sa nouvelle proie. La seconde prit place entre les deux êtres démoniaques sans avoir conscience du danger… Il n’avait que faire de ces écervelées et nulle envie d’ébats amoureux ne subsistait en lui. Son but était simple. « Je me suis dit que tu aurais envie de t’amuser un peu ce soir. » Déclara-t-il le plus naturellement du monde, sans en faire trop Vaddoth afficha une mine canaille en montrant de la tête la demoiselle qui prenait ses aises sur la personne de Jack.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je veux ma dose [PV Zane] Sam 4 Oct - 16:46


Leurs mains s'étaient touchées et la drogue s'était infiltrée en le démon de la mort qui se retrouvait complètement shooté. Ses sens étaient amoindries, il avait l'impression de nager dans du coton, de vivre une autre sensation. Il ressentait un intense soulagement, tout irait bien. Quand le paquet avait été tendu vers lui, Ripper n'avait pas hésité une seule seconde avant de piocher dedans pour attraper une cigarette et l'allumer. Même s'il était vide de tout sentiment, il appréciait toujours le goût amer de la nicotine dans le fond de sa bouche. Bien entendu, il fumait moins qu'avant. Un peu comme si rien ne pouvait l'atteindre, il était complètement hermétique aux stimulations extérieures. Il justifiait son comportement par le fait qu'il ait changé de Prince. Bien entendu, Ripper ignorait qu'il avait changé de nature, qu'il était un faucheur dormant. La subtilité du Néant tenait à ça. Les contaminés ne ressentaient aucune différence même s'ils changeaient considérablement. Ripper réfléchit sérieusement aux paroles du prince démon.

« Je dois juste me méfier. Serait-il content s'il apprenait que je traîne avec toi ? Ou plutôt me droguer ? J'en doute. »

Il était bien loin de se douter qu'il le rencontrerait prochainement et qu'il lui donnerait comme mission d'aborder Vaddoth. Kyran pouvait s'avérer extrêmement philosophique quand il s'y mettait. C'était bien la première fois que prince et démon échangeaient un moment de parlote. D'habitude ils s'échangeaient des petites choses, drogue et argent et chacun partait dans son coin. Mais là c'était tout à fait différent. Ripper ne ressentait plus la crainte d'autrefois envers le prince des drogues. Il était juste très calme et cela devait se sentir. Le démon de la mort était-il voué à terminer chez la drogue ? Peut-être bien, mais un transfert ne se faisait pas ainsi. D'un autre côté, il n'était pas suffisamment drogué pour désirer quitter sa sphère. Il avait un lien bien particulier avec la mort et il lui faudrait beaucoup pour se faire déloger. Il haussa simplement les épaules quand le prince ironisa en disant qu'il ignorait son goût pour la philosophie. On ignorait beaucoup de choses concernant l'ancien tueur. Mais la sensation d'euphorie qui traversait le faucheur aidait à le rendre ainsi, philosophique et terriblement étrange. Les paroles du prince attirèrent son attention et il posa son regard clair sur Vaddoth.

« Tout est infini alors ? Comme le fait que nous ne mourons pas vraiment quand nous passons d'humains à autre chose. »

La mort n'était qu'une étape. Ripper avait connu une mort particulièrement horrible avant de s'éteindre. Des mois de souffrance qu'on ne pouvait guérir. Une maladie de prostituée, une maladie qui passait par là et il était mort, tout simplement. La médecine de l'époque n'avait rien pu pour lui. Il avait cru être dévoré par les flammes de l'enfer. Le faucheur écrasa sa cigarette dans le cendrier et ce fut là qu'il vit le prince de la drogue faire signe à deux femmes qui les lorgnaient. Ripper se demandait à quel jeu il jouait. Même si ses pulsions étaient amoindries, il n'en restait pas moins un tueur dans l'âme qui rêvait de tuer et d'éventrer ses victimes. Son regard vert clair n'arrivait pas à rester statique, il planait. Les sensations étaient troublantes et son corps continuait de se détendre tandis qu'il émit un léger rire quand la fille s'appuya contre lui. Elle semblait s'en ficher que cela lui déplaise. Lentement, Kyran se laissa aller dans son siège, ignorant la fille à moitié sur lui. Le regard du tueur se posa sur l'humaine qui se lovait contre lui à la manière des félins. Il détestait les femmes qui agissaient ainsi. De rage, il plissa les yeux.

« Je ne sais pas si c'est une bonne idée. »

Lentement, il passa sa main sous la nuque de la fille qui crut qu'il voulait un baiser. Elle redressa aussitôt la tête et tenta de s'approcher de sa bouche pour lui voler un baiser. Kyran la bloqua, l'empêchant de faire ce qu'elle voulait. Il continuait de la toiser, mais elle ne semblait rien voir, sombre idiote. Qu'est-ce qui pouvait bien vous amener à être aussi idiote ? On n'était pas au Turquoise où le sous-sol possédait un espace de jeu innovant, non non, il fallait être sage ici. Il tenait la femme par la nuque et lentement, presque prudemment, posa sa bouche sur sa gorge. Il sentait son pouls sous sa langue. Sa future victime gémit et ferma les yeux. Une biche prise entre les crocs du loup. Ripper posa son regard clair sur Vaddoth. Un regard non pas rempli de désir de tuer, mais le plaisir du drogué. Cette sensation, les doigts lui brûlaient, sa vision n'était plus la même, tout était si extraordinaire. Il ne tuerait pas et le savait déjà. Il ne céderait pas à son envie de le faire, la drogue l'aidait. Le faucheur redressa calmement la tête et attrapa son verre pour boire une gorgée avant de le poser.

« C'est si bon, jamais je ne l'aurais pensé... Tu en caches des bonnes. Je te suis redevable... »

Il se humecta les lèvres comme un félin soulagé. Comment avait-il pu se tenir si longtemps loin de la drogue, hein ? La femme qui avait les jambes contre les siennes ne bronchait pas. Elle croyait avoir dégoté le pigeon. Sauf qu'elle n'avait pas intérêt à l'énerver sinon Ripper pourrait peut-être bien céder à la tentation de lui faire mal. Même s'il était drogué et planait, sa dangerosité restait là.
Revenir en haut Aller en bas

 « Votre accoutumance. »
That's my name, deal with it
« La cruauté, bien loin d'être un vice, est le premier sentiment qu'imprime en nous la nature ; l'enfant brise son hochet, mord le téton de sa nourrice, étrangle son oiseau, bien avant que d'avoir l'âge de raison. Le bonheur n'est que dans ce qui agite, et il n'y a que le crime qui agite : la vertu, qui n'est qu'un état d'inaction et de repos, ne peut jamais conduire au bonheur. »
▐†▌Age : 26
▐†▌Messages : 554
▐†▌Nom Réel : Vaddoth

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Votre accoutumance. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je veux ma dose [PV Zane] Dim 12 Oct - 16:27



Ripper & Vaddoth
« Don’t worry and... Take this. My Pleasure. »


Un échange. Un simple échange. Une infime partie de ce dont recelait réellement le Prince. Un avant-goût qui, pourtant, serait suffisant pour éveiller les sens du démon de la mort… Assez pour qu’une fois les effets dissipés, il ne finisse par ramper pour en redemander. Le sourire carnassier du Prince en disait long sur sa satisfaction actuelle. Lui-même était incapable d’interrompre bien longtemps le flux constant, ce doux poison, qui le traversait de part en part depuis des siècles. Les sensations largement décuplées en comparaison avec une banale cocaïne même très peu coupée. Plus puissant qu’une injection d’héroïne. Plus insidieux que la morphine elle-même. Son cru personnel ne rencontrait nul adversaire parmi la flopée de substances hallucinogènes déjà existante sur le marché. Les Humains n’y résisteraient pas. N’y survivraient pas. L’Accoutumance ne se servait de son don que sur les êtres surnaturels à même de ne pas succomber au baiser de la mort après une seule prise… L’un de ses sourcils s’arqua, perplexe. « Je ne suis pas connu pour trahison, ni pour enrôler de force les démons d’autres Princes. Pourquoi verrait-il d’un mauvais œil que je te fournisse ce dont tu as besoin pour te… Canaliser ? Au contraire, c’est un atout. Sans ça, serais-tu capable de résister à tes envies ? » Après tout, Vaddoth était l’un des Princes les plus dévoués à son Seigneur, Satan. Jamais il n’aurait intenté une action pouvant mettre en péril son attachement, sa servilité et sa loyauté envers le Roi des Enfers. L’inconséquence ne faisait en rien parti de son caractère, fort heureusement.

D’un haussement d’épaules que Vaddoth accompagna d’une lampée d’alcool entre deux expirations de cette épaisse fumée blanchâtre. La Nicotine, une autre de ses fabuleuses inventions. Prétention ? Très peu pour lui. Mais son orgueil se gonfla tout de même durant son observation silencieuse, le tube cancérigène rougissant attirant toujours ses prunelles sombres. La question de Ripper occasionna quelques secousses à la suite de son rire machiavélique. « Tes souvenirs lointains concernant ta naissance à Dis ont dû inconsciemment être passés sous silence… La douleur. La solitude. Les épreuves. La Mort n’est pas une fin en soit, certes, mais le Purgatoire n’est qu’un chemin où les pires maux t’attendent avant ta renaissance. Je ne tiens pas particulièrement à y le visiter de sitôt, c’est pour ça que je fais si attention à mon hôte. » Un clin d’œil taquin vint égayer sa courte tirade quelques peu noircie par la réalité des choses. Chanceux, sa chute lui avait permis d’échapper à ce passage obligatoire pour de simples mortels. Mais le Prince n’avait pas été sourd aux nombreux récits de ses démons sur le sujet… Autant ne pas tenter le Diable n’est-ce pas ?

Joueur, l’Accoutumance céda à ses propres envies. Brûlant d’une curiosité nouvelle quant au comportement étrange qu’adoptait Jack… Lui autrefois si fébrile, si respectueux, si… Peureux. Vaddot possédait un charisme certain et sa position de Prince lui octroyait pas mal d’avantages et l’un d’eux se trouvait être la peur que l’on inspirait aux plus faibles que soit. Cependant… Ripper n’éprouvait aucun de ses sentiments ce qui troublait autant que cela ne l’énervait, le Prince des Drogue habitué à bien plus de méfiance et d’appréhension à son égard. Exploiter son point faible. Les femmes. Deux créatures aux formes avantageuses à peine dissimulées sous des bouts de tissus bien trop court pour cacher grand-chose de leur anatomie s’avancèrent sur son invitation silencieuse. Celle qui jeta son dévolu sur sa personne fut bien vite refroidie par son regard assassin et ainsi elle reporta son attention sur son compagnon déjà en proie avec son amie. En s’enfonçant un peu plus dans son confortable siège, il étendit ses deux bras sur la banquette gardant dans une main son verre au fond duquel ballotait un restant de Tequila. « Détends toi. On est ici pour passer une bonne soirée non ? Alors, profites-en. » Termina-t-il en levant son verre qu’il termina d’un trait en faisant résonner le bruit du choc du contenant contre la table basse. Lui aussi était présent en ces lieux pour s’amuser et qu’importe si deux humaines devaient passer un mauvais quart d’heure pour le laisser jouir du spectacle…

Son œil expert décela bien rapidement les signes avant-coureurs… Son être s’était considérablement relâchés, l’ensemble de ses muscles se ramollissaient bien vite, ses pupilles dilatées témoignaient elles aussi des effets prodiguaient par ses soins. Sans le savoir, chacune des cellules de son corps mortel, chacun ses synapses de son cerveau mis en veille, l’ensemble de son réseau veineux… Rien n’était épargné par son infection. Loin d’être une bénédiction, Ripper n’avait aucune conscience des conséquences qui découleraient de sa première prise. C’était tout bonnement… Jouissif. Vaddoth le voulait dans ses rangs et il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour arriver à débaucher le démon de la mort. Du plat de la main, le Prince caressa la joue nue de l’inconnue glissée entre les deux êtres démoniaques. Ses lèvres s’animaient près de son oreille alors que déjà ses désirs furent des ordres. Du moins, pour les vingt-quatre prochaines heures. Littéralement accro à Ripper, elle détourna ses yeux brillants d’une lueur nouvelle vers la source de son addiction… Ripper. La main de la jeune fille se glissa sous le tissus du haut de ce dernier afin de toucher sa peau tandis qu’elle se rapprochait dangereusement de lui. Deux filles pour le prix d’une ! Si ce n’était pas une aubaine… D’un simple mouvement de tête il répondit au démon avant d’entrouvrir les lèvres pour ne laisser échapper qu’un charabia incompréhensibles aux oreilles humaines. Du démonique. « N’hésite pas à en redemander, tu fais partie de mes meilleurs clients ce n’est que justice que tu bénéficies du meilleur, non ? » Articula-t-il rapidement pour ne pas éveiller les soupçons.
Revenir en haut Aller en bas

  « Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
That's my name, deal with it
Ripper pirate
▐†▌Age : 23
▐†▌Messages : 594
▐†▌Nom Réel : Ripper
▐†▌Citation : « Celui qui soutient sa folie par le meurtre, est un fanatique. »

✤ MY DREAM ✤
Le Statut Rp: Disponible
Les Capacités & Failles:
Les Rumeurs:


« Le seul moyen de chasser un démon est parfois de lui céder. »
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je veux ma dose [PV Zane] Lun 20 Oct - 16:01


Ripper réfléchit sérieusement à la question du Prince de la drogue quand celui-ci affirma que la drogue l'aidait à se canaliser. C'était exact, mais c'était avant. Depuis quelques temps, les choses étaient différentes pour une raison qu'il était bien incapable d'expliquer. Un sourire lui échappa.

« Nous verrons bien si mon nouveau Prince l'apprend. »

Car le démon de la mort se doutait bien qu'il n'aurait aucune indulgence. Il n'était pas sûr que se droguer régulièrement soit l'idée du siècle, mais il préféra balayer cette conversation d'un signe évident de main. Ripper n'avait en effet qu'un vague souvenir du Purgatoire. Il ne se souvenait pas des tortures de son âme, de la douleur. Il lui avait fallu du temps avant de se reprendre. Il était tout simplement incontrôlable quand il avait débarqué là-bas. Un danger public qui devait d'abord se consumer sur lui-même pour s'apaiser et éviter d'être inutile. Et même lors de sa première sortie sur la marche terrestre, cinquante ans auparavant, il s'était montré inutile et faible. Il avait failli face à ses pulsions et avait tué. Car au fond c'était ce qu'il était, un tueur. C'était bien pour cela qu'en ce moment, Jack n'appréciait pas d'avoir deux filles près de lui. Déjà qu'il gérait mal l'une d'elles, mais quand il vit l'autre se tendre plus vers lui que Vaddoth, il eut envie de lui hurler dessus. Mais la drogue la détendait et le poussait à croire que tout allait bien. La voix de l'angoisse dans sa tête s'endormit, incapable de se maintenir plus longtemps à flot.

Alors, il ne réfléchit plus vraiment. Il toisait l'autre Prince d'un œil torve tandis que celui-ci lui disait de profiter. Ripper était bien loin de se douter que ce qui se passait en ce moment n'était pas sans conséquence et que la crise de manque qui risquait de venir serait terrible. Profiter, oui profiter. Le démon de la mort ne remarqua pas que la Drogue envoûta l'une des filles qui fut bientôt contre lui. La fille glissa ses mains sous son haut et cela fit brusquement ouvrir les yeux de Ripper. Le souffle rauque, il ne bougeait pas, se laissant faire, mais il ne manqua pas de remercier Vaddoth comme il se le devait, avec respect. La prochaine drogue que le soldat de la Mort toucherait, serait fade, tellement fade. La fille envoûtée descendit ses mains bien plus bas que sa ceinture, mais sans prévenir le démon l'attrapa à la gorge et approcha leurs deux bouches pour aspirer. Son pouvoir, la léthargie. La fille se mit à avoir des spasmes tandis qu'une lueur mauvaise s'alluma dans le regard du faucheur. Il la menait jusqu'au bord de l'inconscience. Quand il la sentit se relâcher entre sa main, il la laissa tomber au sol comme si elle n'était rien. La fille qui n'était pas envoûtée regarda les deux hommes.

« Fais chier ! Alexandra ! »

Ripper la laissa se mettre à genoux devant son amie, la secouant, visiblement inquiète.

« Elle n'a rien, elle se réveillera. »

Dans quelques minutes, ce n'était rien. Il n'avait pas utilisé son pouvoir à sa force habituelle. Le démon de la mort avait un sourire béat. Il ne se rendait pas compte de la monstruosité qu'il venait de commettre. Il posa son regard clair sur Vaddoth. Quand les mots surgirent, ce ne fut pas en anglais, mais en démonique.

« J'avais envie de jouer... »

Sa voix était comme celle d'un petit enfant. Mais un petit enfant qui voulait tuer sans une once de morale. Même si là, il n'avait pas tué. Il sortit un paquet de cigarettes de sa poche pour s'en allumer.

« Combien de temps ça dure ? »

Toujours la même langue, la leur. Et voilà, le piège se refermait sur cette victime qui devenait progressivement accro. La chute serait terriblement douloureuse. Il en pleurait, en souffrirait. Était-il encore le grand tueur qu'il avait été cent-cinquante ans auparavant ou pas du tout ? Qu'était-il réellement au fond de lui, hein ? Un pantin du Néant et de la Drogue réunis, en quelque sorte. Car il était évident que le Néant avait plus de contrôle sur le faucheur dormant. Et quand l'heure viendrait, Ripper se réveillerait pour accomplir sa mission. Pour l'instant c'était une coquille vide qui croyait ressentir quelque chose, mais qui ne ressentait rien du tout.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
That's my name, deal with it


MessageSujet: Re: Je veux ma dose [PV Zane] Aujourd'hui à 15:07


Revenir en haut Aller en bas

Je veux ma dose [PV Zane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Tu veux ma photo ? ( Pv : Junior )
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» Je veux vivre dans le luxe mais pas sans toi (Pv Nyuwa)
Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum



IN NOMINE MENS ::  San Diego Alternatif :: Muirlands :: The Red Circle-